.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Charity dinner contre l’exploitation des enfants au profit de l’ONG Plan International France

Deux ans après le succès de la soirée caritative Woman for Woman, notre ambassadrice Ophélie Guillermand s’est à nouveau mobilisée avec Les Bains, Augustinus Bader et Juan Arbelaez autour d’un Charity dinner et d’une vente aux enchères d’œuvres d’art au profit de l’ONG Plan International France.  Cet événement a permis de récolter près de 55 000 € au profit de programmes contre l’exploitation des enfants dans le monde, menés par l’ONG Plan International France.

À l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le célèbre établissement parisien Les Bains a co-organisé le 22 juin 2022 – avec la marque de cosmétiques Augustinus Bader et son co-fondateur et directeur général Charles Rosier, le Groupe Drouot, l’ONG Plan International France, son ambassadrice Ophélie Guillermand et son ambassadeur Juan Arbelaez – un évènement caritatif au profit des programmes de l’ONG contre l’exploitation des enfants dans le monde.

« Enfance sacrifiées, vies brisées : c’est encore la réalité de trop nombreux enfants dans le monde. Le travail forcé, mais aussi les conflits et les guerres comme celle qui se poursuit en Ukraine, bafouent les droits des enfants » rappelle dans son discours d’ouverture de la soirée Jean-Maurice Ripert, président de l’ONG Plan International France.

« Il y a encore 160 millions d’enfants qui sont astreints au travail dans le monde. Des chiffres terrifiants qui ne cessent d’augmenter : 8,4 millions d’enfants supplémentaires depuis 2016. Ce fléau doit s’arrêter, je compte sur votre soutien pour que chaque enfant puisse accéder à l’éducation ! », poursuit notre ambassadrice Ophélie Guillermand.

Grâce aux généreuses donations d’artistes collectées par le galeriste Jérôme Pauchant et gracieusement encadrées par Nielsen Design, une quinzaine d’œuvres d’arts ont été vendues sous le marteau du Maître Alexandre Giquello, président du Groupe Drouot. Pour cette seconde édition, de nombreux partenaires ont apporté leur soutien : Atsushi Taniguchi et Le Jardin du I’llony pour la décoration florale, l’agence de relations publiques Avec et sa fondatrice Alisa Volskaya, la marque de caviar Volzhenka et enfin l’agence de presse Karla Otto.

L’ensemble des fonds récoltés lors de cette soirée seront affectés aux programmes de Plan International France qui luttent contre le travail des enfants dans le monde : plus spécifiquement au programme Child Labour en Tanzanie qui rescolarise, protège et sensibilise les enfants à leurs droits.

L’ONG Plan International France remercie chaleureusement l’ensemble des partenaires qui se sont mobilisés pour faire de cette soirée un succès.

Suivez-nous

Sur instagram

Un sac pour les droits des filles

À l’occasion du 11 octobre 2021, journée internationale des filles, la maison Renaud Pellegrino s’associe à Anne-Sophie Mignaux Kamar pour créer un sac exclusif au profit de l’ONG Plan International France.


Unir leur talent et créer un sac exclusif et numéroté dont une partie des bénéfices sera reversée à Plan International France, c’est le pari lancé il y a plusieurs mois par Anne-Sophie Mignaux Kamar et par la maison Renaud Pellegrino. Le 11 octobre 2021, à l’occasion de la journée internationale des filles, il devient réalité. 


Anne-Sophie Mignaux Kamar, ancienne rédactrice joaillerie pour des grands magazines féminins et consultante auprès de maisons de luxe et de joaillerie, est engagée auprès de l’ONG depuis de nombreuses années. Et elle en est persuadée : « L’éducation des filles est la seule arme pour vaincre les injustices, les inégalités et la pauvreté. C’est la clé pour un monde meilleur ! » Une conviction largement partagée par Sotévy Ly, directrice générale de la maison Renaud Pellegrino, pour qui les filles doivent pouvoir choisir librement leur destin.

Un sac qui résume une rencontre, des convictions et une action concrète en faveur des droits des filles et de l’égalité de genre.

Plus d’informations sur https://pellegrinoparis.com/collections/renaud-pellegrino-x-anne-sophie-mignaux-kamar

Suivez-nous

Sur instagram

Plan International France est partenaire du film Bigger than us

L’égalité de genre, l’accès à l’éducation, l’environnement, constituent autant de luttes portées par des jeunes figures inspirantes médiatiques, telles que Malala Yousafzai et Greta Thunberg. Hormis ces quelques rôles modèles notoires, un grand nombre de jeunes anonymes militent au quotidien dans leur pays pour changer le monde. Le film Bigger than us, dont l’ONG Plan International France est partenaire, vient à leur rencontre.

Produit par Marion Cotillard et par Denis Carot, Bigger than us est le deuxième documentaire réalisé par l’écrivaine et journaliste Flore Vasseur. Ce film brosse le portrait de 7 jeunes de 18 à 25 ans au Malawi, au Liban, au Brésil, aux USA, en Grèce, en Indonésie et en Ouganda, qui luttent pour les droits des filles, pour l’accès à l’éducation, pour la justice sociale et pour le climat. 

L’ONG Plan International France est très fière d’être partenaire de ce film et de soutenir l’activisme et la participation civique des jeunes dans le monde. Cet engagement leur permet d’acquérir des compétences, de s’émanciper et de développer leurs ambitions et leur leadership.

Découvrez en salle le 22 septembre les portraits inspirants de Melati, Rene, Memory, Winnie, Xiuhtezcatl, Mohamad et Mary, qui luttent à leur échelle pour un monde plus juste et qui donnent envie de s’engager.

Ciné-débat 

L’ONG Plan International France a participé, le 24 novembre 2021, à une séance débat organisée au cinéma Le Brady à Paris. La réalisatrice Flore Vasseur, le producteur Denis Carot, la co-productrice Marion Cotillard et Memory Vanessa Banda, jeune activiste du Malawi et protagoniste du film, ont témoigné, face un public ému, de leur combat contre les violences de genre.

« Je suis impressionnée par la flamme d’indignation qui anime Memory et du combat qu’elle porte au Malawi pour défendre les droits des filles et des adolescentes ! », affirme Marion Cotillard en introduction de la soirée.

Photo du ciné débat Depuis 2007, Memory lutte contre la pratique des mariages d’enfants dans son pays. Grâce à ses actions menées avec Plan International et d’autres activistes, la constitution du Malawi interdit aujourd’hui le mariage d’enfants. 

« 97% des filles guinéennes sont mutilées : c’est une privation d’un droit fondamental ! », témoigne à son tour Hadja Idrissa Bah, présidente du Club des jeunes filles leaders de Guinée et partenaire de Plan International.

Hadja, qui se bat contre les mutilations génitales féminines et contre les mariages d’enfants depuis qu’elle a 13 ans, rappelle que le combat contre les violences de genre reste fondamental.

À la question « Comment ne pas se décourager et continuer à militer ? » posée par une jeune depuis la salle, Memory répond : « Célébrer les petites victoires et avancer ensemble ! ». Le combat pour l’égalité entre les filles et les garçons continue : ensemble, protégeons les droits des filles et des adolescentes.  

 

 


 

Suivez-nous

Sur instagram

Plan International France est partenaire du film Slalom de Charlène Favier

Après des décennies de silence, ces dernières années ont vu éclater de nombreuses affaires d’abus sexuels sur mineur.e.s dans le monde du sport. Différents pays et plusieurs fédérations ont été touchés, révélant un véritable problème systémique.

Sélectionné au Festival de Cannes, Slalom est le premier film de la réalisatrice Charlène Favier. Il raconte l’histoire de Lyz, jouée par Noée Abita, 15 ans, qui intègre une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, incarné par Jérémie Rénier, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Rapidement, Lyz enchaîne les succès, mais bascule sous l’emprise de Fred.

L’ONG Plan International France est très fière d’être partenaire du film Slalom et de soutenir l’idée partagée selon laquelle le sport, comme l’école, doit rester un espace d’apprentissage sûr et exempt de toute violence pour les enfants et les filles notamment. 

Le sport constitue un levier d’éducation extraordinaire au service de l’émancipation des filles. Même pratiqué au niveau amateur, il leur permet de s’épanouir, de s’autonomiser et de décider librement.

À découvrir en salle, à partir du 19 mai 2021.

Découvrez la bande-annonce : https://vimeo.com/452566224  

Suivez-nous

Sur instagram

Entreprises engagées

Les entreprises et fondations s’associent à Plan International France pour contribuer à atteindre le cinquième Objectif de Développement Durable : l’égalité de genre. En participant financièrement à nos projets d’éducation et de formation professionnelle, le secteur privé s’engage à nos côtés pour défendre le droit des jeunes femmes et des filles à accéder à des opportunités de travail décentes à poursuivre des carrières professionnelles.

Focus sur 3 partenaires

La Fondation CHANEL soutient notre programme de formation professionnelle YES4U en Chine, en faveur de l’autonomie économique et sociale de jeunes migrantes en facilitant l’accès à un emploi décent. Impliquée activement dans le projet depuis 2016, la Fondation CHANEL suit les avancées du projet et nous accompagne dans les réflexions stratégiques. 

Depuis 2019, la Fondation CHANEL étend son soutien à Plan International France avec le projet La League pour le leadership et l’autonomie des filles grâce à la pratique du football et des séances de formation en santé sexuelle et reproductive. Ce projet est mené au Brésil, pays touché par les mariages et grossesses précoces. Pour l’ONG Plan International, le sport est un vecteur d’émancipation des filles : il contribue à briser les stéréotypes de genre au sein des communautés.

Dans le cadre de sa stratégie de responsabilité sociale et sociétale, Pimkie lance le projet solidaire Women’s Day Everyday pour soutenir l’éducation des filles et des jeunes femmes aux côtés de Plan International France. 
Ce partenariat mobilise plus de plus de 500 magasins Pimkie en Europe en donnant l’opportunité aux salariées et aux clientes de l’enseigne de soutenir des actions concrètes pour les droits et l’émancipation des femmes.

L’engagement de Pimkie a permis en 2020 de lever des fonds pour le projet Saksham en Inde, pour la formation professionnelle et l’entreprenariat des jeunes, et le projet Agir au Bénin, visant à l’amélioration de l’offre éducative en zones rurales notamment pour les filles.

Depuis le début de l’année 2021, la Fondation Société Générale soutient le programme AVENIR au Cameroun. Le projet soutenu par la Fondation Société Générale vise à créer un environnement favorable à l’égalité de genre dans les quartiers vulnérables de Yaoundé, à travers l’amélioration des conditions d’accueil et de l’offre d’éducation inclusive des écoles primaires et collèges pour 8 000 élèves, et l’insertion socio-économique de 100 jeunes, dont 70% de femmes.

Contactez-nous

Entreprises et fondations jouent un rôle important : celui de nous permettre d’assurer la continuité de notre action en faveur des droits des femmes et des filles les plus vulnérables, en nous apportant votre soutien et expertise.

Notre équipe est à votre disposition pour échanger et établir des partenariats durables et stratégiques pour avancer ensemble dans un monde plus juste pour tous et toutes. Contactez Reina Fernandez (reina.fernandez@plan-international.org) et Victor Viel (victor.viel@plan-international.org).  

Suivez-nous

Sur instagram

Le marathon de cuisine solidaire de Juan Arbelaez

Le samedi 12 décembre 2020, Juan Arbelaez, notre nouvel ambassadeur, a organisé un marathon de cuisine avec de nombreuses célébrités, au profit de Plan International France. 

Un marathon de cuisine solidaire 

Célèbre chef cuisiner et restaurateur, Juan Arbelaez a rejoint l’ONG Plan International France en tant que nouvel ambassadeur pour faire progresser les droits des enfants et ceux des filles en particulier. 

Son objectif comme ambassadeur est clair : « Je m’engage pour passer un message fort aux garçons, aux adolescents et aux hommes pour que demain, on soit sur un pied d’égalité et que les droits des filles et des femmes soient respectés comme il se doit ! ». 

Au-delà de son engagement comme ambassadeur, il est également parrain d’une fille en Colombie, prénommée Elianis-Sofia. 

Aujourd’hui, Juan Arbelaez a décidé de d’organiser un marathon de la cuisine solidaire dont l’ensemble des dons sera reversé à Plan International France. 

À partir de 10h sur Instagram, retrouvez Juan Arbelaez, accompagné de Martin Fourcade, Fauve Hautot, Jérémy Frérot, Kadidiatou Diani et d’autres invité.e.s en cuisine pour préparer leurs recettes favorites pour soutenir les projets de Plan International France en faveur de l’égalité filles-garçons.   

L’égalité femmes-hommes doit devenir une évidence

Que va-t-il se passer samedi 12 décembre sur Instagram ?
Avec l’ONG Plan International France, j’ai décidé d’organiser un marathon de cuisine de 10h à 21h pour récolter des fonds destinés aux programmes de lutte en faveur de l’égalité filles-garçons. On va cuisiner, hommes et femmes ensemble, tout le monde uni, pour la bonne cause !
L’égalité femmes-hommes doit devenir une évidence et on va y travailler ensemble. On ne peut plus attendre : il faut changer !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre l’ONG et, plus largement, le combat pour l’égalité entre les filles et les garçons ? 
J’ai décidé de rejoindre Plan international et d’organiser ce marathon, car je souhaite, à ma petite échelle, pouvoir faire changer les mentalités ou du moins les faire évoluer. Pour beaucoup de personne : pleurer, c’est être une fille, avoir peur, c’est être une fille, se plaindre, c’est être une fille ! Alors que les hommes ont le droit de douter, d’avoir peur et de pleurer aussi. Il y a un énorme travail à faire dès l’enfance pour éduquer et pour mettre sur un même pied d’égalité les femmes et les hommes.
Dans cette lutte, ce n’est pas l’homme contre la femme, mais l’humanité contre l’injustice.

La cuisine est pourtant un lieu qui véhicule de forts stéréotypes de genre. Comment changer cela ?
Tout au long de ma carrière, j’ai constaté une inégalité entre le nombre de femmes et d’hommes en cuisine. Aujourd’hui, je lutte pour que dans mes équipes et dans mes cuisines elle disparaisse. 
Cette image de la femme qui cuisine à la maison et de l’homme qui cuisine dans le milieu professionnel est totalement fausse. C’est mon grand-père, à la maison, qui m’a transmis la passion de la cuisine. Il a été un exemple pour moi ! Et durant mon parcours professionnel, j’ai eu la chance de croiser le chemin de femmes bien plus talentueuses et bien plus percutantes que des hommes : je pense notamment à Nina Metayer, à Amandine Chaignot et à plein d’autres fortes personnalités. Preuve qu’il existe une place énorme pour que l’on puisse toutes et tous cohabiter et s’épanouir dans le même domaine.

 

 

 

 

 

 

10h de cuisine au profit de Plan International France

Au cours de ce marathon solidaire, Juan Arbelaez a cuisiné plus de 10h au profit de l’ONG avec 8 célébrités issues de l’univers de la cuisine, du sport et des arts vivants, dont Kadidiatou Diani, ambassadrice de Plan International France et Fauve Hautot, marraine d’une fille au Guatemala avec l’ONG.

Le marathon a été vu plus d’1 million de fois : le live de Kadidiatou Diani atteint par exemple le record avec plus de 40 000 vues. Autant de personnes sensibilisées aux droits des enfants et à l’égalité entre les filles et les garçons : une véritable réussite !

Retrouvez les recettes préférées des personnalités engagées aux côtés de Plan International France lors de cet exploit : 

Suivez-nous

Sur instagram

Entreprises : devenez partenaires pour les droits des enfants !

La Journée internationale des droits de l’enfant a lieu chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect des droits des enfants partout dans le monde. Cette journée marque également l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration et de la Convention relative aux droits de l’enfant dont Plan International est corédacteur.

Les entreprises et fondations ont un rôle important à jouer pour atteindre les Objectifs de Développement Durable et répondre aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés.

Nous vous proposons de participer à des programmes pour agir pour la protection des droits et l’accès à l’éducations des enfants et des jeunes de 56 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine.

Nous sommes mobilisé·e·s pour que toutes les filles et tous les garçons puissent : 

  • Avoir accès à une éducation de qualité et inclusive
  • Avoir accès à une formation professionnelle et à un emploi décent
  • Être protégés contre toutes les formes d’exploitation et de violences
  • Avoir accès à la santé, notamment la santé sexuelle et reproductive

Et si nous écrivions ensemble une belle histoire ? Entreprises et fondations, vous jouez un rôle important : celui de nous permettre d’assurer la continuité de notre action en faveur des droits des enfants et des jeunes les plus vulnérables, en nous apportant votre soutien et expertise.

Notre équipe partenariats est à votre écoute pour échanger et établir des partenariats durables et startégiques pour avancer ensemble dans un monde plus juste et plus durable pour toutes et toutes. Contactez-nous pour connaître nos actions et dispositifs de partenariat à l’adresse suivante : partenariats@plan-international.org  

Suivez-nous

Sur instagram

Woman : un film pour rendre hommage aux femmes et à leur capacité à changer le monde

Plan International France est partenaire de « Woman ». Dans ce documentaire, Anastasia Mikova et Yann-Arthus Bertrand libèrent la parole des femmes du monde entier, révèlent les injustices qu’elles subissent. Rendez-vous au cinéma le 4 mars pour découvrir ce film engagé.

50 pays, 2 000 interviews

Pendant 4 ans, les équipes de Woman ont sillonné la planète et interviewé plus de 2 000 femmes autour de thématiques clés de l’action de Plan International, comme : 

C’est un film qui promeut l’émancipation des filles et des femmes et qui rend hommage à leur capacité à changer le monde en dépit des multiples violences et discriminations auxquelles elles sont confrontées. 

Des valeurs qui font que l’ONG Plan International France est heureuse d’être partenaire historique de Woman depuis 2017. 

En savoir plus sur le film

Suivez-nous

Sur instagram

Laurent Simon, notre cycliste au grand cœur est de retour !

Laurent Simon rêvait de faire le tour du monde à vélo. Ce rêve, il a décidé de le vivre avec Plan International.

Après avoir traversé l’Amérique Latine, notre cycliste au grand cœur enfourche de nouveau son vélo, à la découverte, cette fois, du continent africain. Toujours aux couleurs de Plan International, il dédie chaque kilomètre parcouru aux droits des enfants et notamment aux droits des filles. Et comme « les rêves sont faits pour être vécu les yeux grands ouverts », il a parcouru plus de 10 000 km depuis Lille pour atteindre la ville de Saint-Louis, située au nord du Sénégal, où il est enfin arrivé ce mercredi 13 mars.
Un exploit de plus qui annonce le début d’une nouvelle aventure extraordinaire !

Un rêve d’enfant devenu réalité

Laurent Simon grandit à Lille en rêvant qu’un jour il fera le tour du monde à vélo. Son engagement pour notre ONG ne date pas d’hier, déjà à 17 ans, il parraine un enfant au Népal avec Plan International. Et c’est en 2012, qu’il décide de mettre sa passion des voyages et du vélo au profit des droits des enfants et de l’égalité entre les filles et les garçons.

Plus de 100 000 km parcourus en faveur des droits des enfants 

Depuis 2012, Laurent Simon, a parcouru plus de 100 000 km, a visité plus de 107 écoles et rencontré plus de 18 000 enfants, à travers le monde, au profit notre ONG. 

Réaliser ce tour du monde représente bien plus qu’un challenge personnel pour Laurent. Ce qui l’anime par-dessus tout, c’est de se battre pour l’avenir des enfants. 
« Le message que je voudrais faire passer est simple : les dons collectés par l’ONG servent à aider un village, une école, in fine des enfants, et une communauté toute entière. Car c’est l’accès à l’éducation qui permet à une région ou à un pays de sortir de la pauvreté. Grâce à une meilleure formation, les jeunes accèdent plus facilement à un travail décent et les filles à un avenir meilleur. Une meilleure éducation pour ces jeunes les aide aussi à mieux connaître et défendre leurs droits. L’accès à l’éducation est, pour moi, la chose la plus importante qui soit. Chaque effort qui peut être réalisé pour donner la main à un enfant fera la différence », déclare-t-il. 

« Le drapeau des pays des enfants »

Dans chaque pays qu’il visite, Laurent organise son parcours en fonction des différents villages et écoles soutenus par Plan International. Sur son passage, Laurent Simon ne passe pas inaperçu, son grand sourire et sa bannière Plan International attire les foules.

Voyager à vélo est un réel avantage qui lui permet d’être en contact direct avec les populations. Lors de ses multiples rencontres, il parle de notre ONG aux curieux, sensibilise les familles à l’importance de l’éducation de leurs enfants et notamment des filles… Il nous raconte qu’il y a même certaines personnes qui pensent que sa bannière Plan International est un drapeau, et lorsqu’on lui demande de quel drapeau s’agit-il, Laurent répond fièrement que c’est le drapeau des pays des enfants

« Pour moi, aider un enfant aujourd’hui c’est changer son avenir »

Une fois arrivé à destination dans les écoles, il travaille main dans la main avec les équipes locales de Plan International, les responsables de communautés et les professeur·e·s pour organiser des activités avec les enfants, des courses de vélo, pour donner des conférences sur leurs droits et pour distribuer des kits scolaires et/ou sportifs aux élèves. Ce n’est pas tout, sur le terrain, Laurent organise aussi des collectes de fond et réalise des interviews auprès des médias locaux pour véhiculer et défendre les messages de notre ONG en faveur des droits des enfants et de l’égalité entre filles et garçons

Chaque kilomètre parcouru est une nouvelle découverte de paysages incroyables et de rencontres humaines mémorables pour Laurent, il y rencontre « les enfants qui parcourent chaque jour des kilomètres pour se rendre à l’école », « les filles régulièrement victimes de discriminations et privées d’éducation », « les besoins des écoles, mais aussi l’optimisme dans la voix des jeunes », « les sourires dessinés pour des crayons et des cahiers », « l’hospitalité des familles à qui l’on vient en aide et l’espoir de communautés entières ».

Son premier périple à vélo qui remonte à 2012 marque le début d’une longue série d’aventures, car depuis il ne s’est jamais arrêté. Lors de ce premier voyage, à Vancouver au Canada, il remonte au nord jusqu’à l’Arctique avant de redescendre jusqu’à la frontière mexicaine.

Par la suite, Laurent décide de s’aventurer en Amérique Latine, où il effectuera 4 voyages qui lui permettront de sillonner une bonne partie de cette région. Il y rencontre les enfants et les familles bénéficiaires de nos programmes.

Au total, c’est 83 253 km au compteur, 25 pays et 107 écoles visités et 18 000 enfants rencontré·e·s après son voyage en Amérique. 

Cap sur l’Afrique de l’Ouest

Un chiffre rond pour débuter l’aventure africaine, car c’est avec 90 000 km au compteur que notre audacieux cycliste entame son nouveau voyage pour l’Afrique de l’Ouest. 

Un voyage qui représente énormément pour lui : « Un nouveau continent, une nouvelle aventure humaine avec Plan International, de nouvelles cultures, l’histoire d’un continent à apprendre, de nouveaux paysages à découvrir, des peuples à rencontrer, tout est nouveau pour moi et je pars vers l’inconnu », se confie-t-il. 

 

C’est donc, vaillamment, que Laurent se lance dans ce nouveau périple dont la première étape à atteindre est Saint-Louis, une ville située au nord du Sénégal. Pour arriver jusque-là, où l’attendait impatiemment la première équipe de Plan International, notre courageux cycliste a du traversé plus de 10 000 km, plusieurs climats et régions dont certains sont très hostiles, entre désert aride, tempêtes de sable et températures minimales en altitude.

En route vers l’Afrique de l’Ouest depuis le 20 août 2018, voici l’incroyable itinéraire que Laurent a parcouru à vélo pour arriver jusqu’au Sénégal :

20.08.18 Départ de Lille 

24.08.18 Caen : conférence au profit de Plan International 

01.09.18 Rennes : conférence au profit de Plan International

24.08.18 Nantes – 1500 km au compteur depuis Lille – conférence au profit de Plan International 

12.10.18 Andorre, premier col de montagne de 2 400 m d’altitude

20.10.18 Madrid, pause de 1 mois – 5 000 km au compteur – conférences au profit de Plan International

15.11.18 Départ vers le Portugal en ce début d’hiver froid en Europe

25.11.18 Lisbonne

18.12.18 Détroit de Gibraltar – 7 000 km au compteur

21.12.18 Premier pas de Laurent sur le continent africain 

23.12.18 Chefchaouen au Maroc 

02.01.19 Traversée du désert de Rekkam 

08.01.19 Découverte des grandes dunes de Merzouga 

10.01.19 Début de la traversée de l’Atlas en plein hiver à -10°c

24.01.19 Désert du Sahara : Laurent retrouve un peu de chaleur 

La traversée du haut Atlas fut aussi magique qu’extrême pour Laurent, il a beaucoup souffert du froid et s’est épuisé. 

30.01.19 Début de la traversée du Sahara depuis la frontière algérienne 

15.02.19 Entrée dans le Sahara occidental 

06.12.19 Arrivée en Mauritanie, Laurent emprunte le train le plus long du monde vers Atar 

27.02.18 Début de la traversée du Sahara mauritanien vers Nouakschott

13.03.19 À 12h00, avec 12 500 km au compteur, Laurent arrive enfin à Saint-Louis au Sénégal et rejoint la première équipe de Plan International 

Mercredi 13 mars 2019, Laurent est enfin arrivé à Saint-Louis au Sénégal et a été accueilli chaleureusement par notre équipe locale et la Fédération Sénégalaise de Cyclisme.

Un programme chargé attend notre intrépide cycliste qui entame ses actions et visites en faveur des droits des enfants dans plusieurs villes clés du Sénégal. Au-delà du Sénégal, premier pays de la région à être visité, Laurent longera toute la côte de l’Afrique de l’Ouest et traversera la Guinée Bissau, la Guinée, la Sierra Leone, le Liberia, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Burkina Faso, le Niger et le Bénin où l’arrivée finale est prévue pour octobre 2019.

Vous l’aurez compris, l’aventure de Laurent Simon aux côtés de Plan International est donc loin d’être finie. Nul doute que son nouveau parcours en Afrique de l’Ouest promet d’être fascinant. 

Rendez-vous dans les prochains jours sur notre site et nos réseaux sociaux pour suivre les dernières aventures de Laurent.

Pour suivre de plus près son parcours, visitez son blog : La petite rose des vents !

Toute l’équipe de Plan International France est extrêmement reconnaissante pour son engagement à nos côtés et au profit des enfants. Un grand merci Laurent ! 

Suivez-nous

Sur instagram

Vendée : un triathlon aux couleurs de l’éducation des filles !

Le 9 septembre dernier, 1 000 athlètes étaient au rendez-vous sur la grande plage de Saint Gilles Croix de Vie, en Vendée, pour le Triathlon International. 2€ par inscription ont été reversés à destination de nos programmes pour les droits des filles.

Cette 13e édition du Triathlon International a accueilli sous le soleil un nombre record de participant·e·s, femmes, hommes et enfants qui ont réalisé de belles performances dans 5 disciplines. Pour la première fois cette année, l’épreuve s’est engagée aux côtés de la fondation Plan International pour l‘éducation et le droit des filles. 

La délégation de Nantes de Plan International était présente sur place pour sensibiliser les sportives, sportifs, spectatrices et spectateurs aux droits des filles, et s’est vue remettre un chèque de 2 000€ pour la fondation Plan International France. 

Les sommes collectées sur chaque inscription sont attribuées à notre fond pour l’éducation des filles. Elles nous permettent d’œuvrer dans les pays en développement pour que chaque fille puisse avoir accès à l’éducation et s’émanciper, en construisant des écoles, en formant des professeurs et en sensibilisant les communautés locales. 

Un grand merci à tous les triathlètes, aux organisateurs et organisatrices du triathlon pour ce beau geste qui nous permet d’œuvrer pour l’éducation et l’insertion professionnelle des filles et jeunes femmes dans le besoin !   

 

Suivez-nous

Sur instagram