Aller au contenu principal

Egypte : formation professionnelle et emploi des jeunes en ville

Soutenez nos projets sur le terrain

Contribuer à l’indépendance financière et l’insertion professionnelle des jeunes en Égypte dans un environnement inclusif et favorable à l’égalité des sexes dans 5 zones urbaines défavorisées des gouvernorats du Caire, d’Alexandrie et d’Assiout.

 

« On me disait que je manquais d’expérience, je ne trouvais pas d’emploi. J’ai rejoint le projet pour devenir infirmière, j’ai acquis des savoir-faire et eu mon diplôme ! Je travaille désormais à l’hôpital ! » Samah Sabri, infirmière diplômée du projet

En savoir plus : Contexte | Témoignages | Vidéo

Chiffres clés
41 %
des 15-29 ans en Egypte n'ont ni emploi, ni diplôme, ni formation
77,5 %
des jeunes entre 15 et 29 ans étaient exclus de la population active en 2012
38,6 %
des femmes âgées de 15 à 24 ans sont au chômage contre 27.2% des hommes

Contexte

Depuis la révolution du Printemps Arabe du 25 janvier 2011, l’Égypte fait face à une demande croissante de sa population, en particulier des jeunes, pour de meilleures conditions de vie et des opportunités d’emploi. Cela s’explique notamment par le taux élevé de chômage parmi les jeunes.

En effet, la plupart des jeunes entre 15 et 29 ans, sans emplois, ni formations, n'ont pas de perspective d’avenir. Les plus touchées par ce phénomène sont les femmes, avec un taux de chômage de 36 % des femmes de 15-24 ans en 2017.

Les personnes en situation de handicap, ainsi que les réfugiés syriens, souffrent également de nombreuses discriminations et peinent à obtenir un emploi.

Objectifs 

• Contribuer sans discrimination à l’indépendance financière et à l'emploi des jeunes femmes et hommes en Égypte.
• Mobiliser les jeunes dans leurs communautés et les orienter vers des formations professionnelles porteuses.
• Assurer un accompagnement adapté aux jeunes hommes et jeunes femmes en situation de vulnérabilité vers l’emploi, par l’équipe du projet, les anciens élèves et les employeurs et les sensibiliser à l’égalité de genre en matière d’emploi.

• Renforcer les capacités des acteurs clés publics et privés au niveau local, régional et national sur l’inclusion, en particulier la promotion de l’égalité de genre afin de réduire les discriminations en Egypte.

Résultats et exemples d’activités

• 1 864 jeunes ont suivi une formation professionnelle.

• 5 centres communautaires de formation ont été renforcés en capacités à travers 29 sessions.

• Un réseau de 325 employeurs a été mobilisé pour l’emploi des jeunes femmes et jeunes hommes, également dans le cadre des activités de formation et de mentorat des jeunes.

1 187 jeunes ont obtenu un emploi à la fin de la formation, dont 80 % de jeunes femmes.

• 438 jeunes (dont 80 % de femmes) ont reçu un mentorat par du personnel en ressources humaines et les formateurs.

• 5 réseaux d’Alumni ont été créés pour les anciens élèves et apprenants.

• 50 leaders communautaires ont été sensibilisés à l’égalité de genre à travers 26 sessions de sensibilisation.

Budget

562 176 €

Ce projet est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) à 50 % (281 358 €) et par des dons de particuliers.

Durée 

40 mois (avril 2014 – septembre 2017)

Lieu 

5 zones urbaines défavorisées des gouvernorats du Caire, d’Alexandrie et d’Assiout.

Nombre de bénéficiaires

• 2 000 jeunes vulnérables, âgés de 18 à 35 ans, issus des communautés des 5 zones, dont 1 200 jeunes femmes (60 %)
• 10 000 bénéficiaires indirects, notamment grâce, à terme, à une situation financière améliorée pour les familles des jeunes formés. 

Nos partenaires

• l'Agence Française de Développement

• 3 associations locales de développement communautaire (ADC) pour la mobilisation et formation des jeunes : El Fustat au Caire, Sherouk El Islam à Alexandrie et ESSR à Assuit
• 2 ONG locales pour l’inclusion des jeunes en situation de handicap et pour l’adaptation des curriculums de formation :  l’ONG Wayana et l’ONG IDSC

Faites un don pour nos projets sur le terrain