Aller au contenu principal
>

Rwanda

Depuis 2007, nous aidons les enfants vulnérables à accéder à leurs droits à la santé et à l’éducation de qualité, ainsi que les jeunes à s’autonomiser économiquement.
Nos actions sur le terrain
Le parrainage a changé la vie de Ruth

Le parrainage a changé la vie de Ruth

Ruth, 11 ans, vit au Rwanda, dans le village de Nyakabungu.
Dans cette vidéo, elle nous raconte son quotidien, nous présente sa famille et l’impact du parrainage dans leur vie, comme l’accès à l’eau potable, à la nourriture, à l’école… 

Rwanda : mineures, réfugiées, enceintes et abandonnées, elles luttent pour survivre

Les adolescentes exilées, déscolarisées et vulnérables, sont souvent victimes d’abus sexuels, de viols, d’esclavage sexuel et de grossesses précoces, dans les camps de réfugiés à Mahama à l’est du Rwanda. Depuis 2006, le pays a accueilli plus de 25 000 réfugiés qui ont fui le Burundi, dont 60 % d’enfants, à cause de la guerre et des conditions climatiques déplorables... 

rwanda-refugies

J’ai enregistré mon fils pour qu’il accède à ses droits de réfugié

Claude, 20 ans, ainsi que sa femme et son fils de 8 mois ont récemment fui la violence qui ravage leur pays, le Burundi, pour se réfugier au Rwanda. Dans le camps de réfugiés dans lequel ils vivent, l’absence de certificat de naissance de leur fils leur a posé problème dans cette situation déjà précaire. Découvrez leur témoignage et nos actions pour les aider.

Au Rwanda, des séances de cinémas pour sensibiliser les réfugiés dans les camps

Dans les nombreux camps de réfugié·e·s au Rwanda, les séances de cinéma mobile sont un des seuls moyens de toucher les milliers de familles congolaises fuyant la violence. L’occasion de créer un moment convivial mais aussi de sensibiliser sur des enjeux comme la protection des enfants, les mariages forcés ou les grossesses précoces.

C’est aussi la rentrée pour ces jeunes mères qui poursuivent leurs études malgré tout

Au Rwanda, les jeunes filles sont souvent contraintes d’arrêter l’école à cause d’une grossesse précoce. Grâce aux actions mises en place par Plan International, elles peuvent continuer à étudier pour trouver un métier et gagner leur vie !

Quelques chiffres
  • 11 655
    femmes et hommes membres des Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC)
  • 53
    personnes s’occupant des enfants ont été formés aux soins et développement de la petite enfance (ECCD)
  • 1 631
    enfants âgés de 4 à 6 ans inscrits dans des centres communautaires ont reçu des micronutriments