Aller au contenu principal
>

Zimbabwe

Depuis 1986, nos préoccupations essentielles concernent l’accès des enfants à l’éducation, l’insécurité économique des familles et la lutte contre le mariage précoce.
Nos actions sur le terrain
Cyclone Idai au Mozambique, Zimbabwe et Malawi : un million d’enfants ont besoin d’aide d’urgence

Cyclone Idai au Mozambique, Zimbabwe et Malawi : un million d’enfants ont besoin d’aide d’urgence

Dans la nuit du jeudi 14 mars au vendredi 15 mars, un violent cyclone, un des plus meurtrier en Afrique australe, a frappé le Mozambique puis le Zimbabwe et le Malawi.
La catastrophe a fait plus de 1 000 morts et on dénombre pour l’instant une centaine de disparus. Près de 2 millions de personnes sont désormais affectées et le risque d’épidémies augmente au fil des heures. 271 cas de choléra ont été enregistrés.
L’ONG Plan International présente dans la zone depuis plus de 10 ans a pu immédiatement secourir les victimes. Mais le bilan est lourd : 1,6 million d’enfants ont besoin d’aide humanitaire.

Cyclone meurtrier Idai : les enfants en danger

Plus d'un million d'enfants ont besoin d'aide. Selon le dernier bilan, on recense plus de 1 000 personnes mortes dans les trois pays ainsi que des centaines de personnes disparues. On estime que 48 % des personnes touchées sont des enfants et 52 % sont des femmes.
Le cyclone Idai, considéré comme l’une des pires catastrophes météorologiques de l’Hémisphère Sud, a d’abord frappé dans la nuit du jeudi 14 mars au vendredi 15 mars le Mozambique puis le Zimbabwe et le Malawi. 

L’approvisionnement en eau a empêché la fermeture d’une école au Zimbabwe

Les périodes de sécheresse sont fréquentes et l’eau est rare dans cette communauté agricole du district de Mutoko au nord-est du Zimbabwe. Chaque jour, des villageois, ou plus souvent des villageoises, marchent jusqu’à 20 km pour aller chercher de l’eau. Avant l’intervention de l’ONG Plan International, la situation était telle que la fermeture de l’école était sérieusement envisagée.

Yeukai ancienne filleule au Zimbabwe

Grâce à Plan International, je suis devenue procureure au Zimbabwe !

Yeukai Mugumba vient de la communauté de Silobela à Kwekwe au Zimbabwe et a été parrainée par Plan International pendant sa scolarité au primaire et au secondaire. Grâce au parrainage et aux nombreux échanges avec son parrain, Yeukai a su transformer sa vie et est aujourd'hui procureure auprès du gouvernement zimbabwéen. Découvrez son témoignage édifiant.

Mariage précoce : le Zimbabwe fixe l'âge minimum légal à 18 ans

À la suite du premier Sommet africain pour la fin du mariage précoce au mois de novembre 2015, le Zimbabwe vote ce mercredi 20 janvier 2016 une loi interdisant le mariage avant 18 ans. Plan International félicite cette grande avancée pour les droits des filles dans ce pays.

Zimbabwe : les arts au service de l’éducation sexuelle

Au Zimbabwe, Melody, 17 ans, fait partie de ces jeunes qui s’impliquent dans le projet d’éducation sexuelle mis en place par Plan International pour lutter contre les grossesses précoces. Découvrez son témoignage édifiant.

Un jardin secret au Zimbabwe

À l’occasion de la journée mondiale de la santé des femmes, découvrez la fabuleuse histoire de cette clinique secrète, créée dans un village du Zimbabwe victime d’une religion qui interdit les soins médicaux. Faites la connaissance de ces femmes et enfants dont les vies ont été sauvées grâce à Plan International.

Quelques chiffres
  • 400
    agriculteurs ont suivi une formation afin d’être en mesure d’apporter une aide technique aux fermiers de leurs communautés
  • 9 249
    écoliers et écolières ont reçu une aide pour payer leurs frais de scolarité
  • 74 585
    personnes ont assisté à notre campagne pour décourager les mariages précoces