Aller au contenu principal

Burkina Faso : formation et insertion professionnelle des jeunes

Soutenez nos projets sur le terrain

Plan International agit dans la province du Yagha, au Sahel, pour aider les jeunes en difficulté à sortir de la pauvreté et du chômage grâce à la formation professionnelle et à l’accès à l’emploi. 
 

 

En savoir plus : 

Contexte | Résultats

Chiffres clés
78 %
des jeunes de la région du Sahel sont sans diplôme
83 %
des jeunes de la région du Sahel se déclarent sans emploi
40,1 %
de la population au Burkina Faso vit en dessous du seuil de pauvreté

Contexte

Au Burkina Faso, la majorité des habitant·e·s vivant en milieu rural sont très pauvres. Les femmes, les jeunes et les enfants sont particulièrement vulnérables. 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. La région du Sahel est particulièrement touchée par cette pauvreté endémique. C’est dans ce contexte que le pays connait une croissance démographique particulièrement vive. La population est très jeune puisqu’environ 66 % des habitants ont moins de 25 ans.

Plan International intervient au Yagha, province du Sahel qui borde la frontière du Niger à l’Est. Cet espace est d’autant plus à risque que la région du Sahel concentre les plus forts taux de jeunes (59,3 %) sans niveau de formation, seulement 42.5 % des jeunes sont alphabétisé·e·s, 78 % des jeunes sont sans diplôme, 83 % se déclarent sans-emploi tandis que seulement 8 % déclarent avoir reçu une formation professionnelle. Les politiques publiques peinent à répondre aux besoins de ces jeunes en ce qui concerne l’accès aux services sociaux de base et à des emplois décents. 

En conséquence, les jeunes et les filles en particulier sont confronté·e·s au manque d’accès à l’éducation, aux qualifications professionnelles et au chômage. Cette situation, à laquelle autant de jeunes en zones urbaines qu’en zones rurales sont confronté·e·s, est à la base du retard enregistré dans le développement économique du Burkina Faso.

À cela s’ajoute un contexte sécuritaire qui se dégrade. La région du Sahel fait face à une augmentation d'attaques terroristes, influencées par les conflits des pays frontaliers (Mali et Niger). Les jeunes femmes et hommes deviennent de plus en plus vulnérables au risque de radicalisation, aux pratiques d’activités illégales et aux migrations économiques. La jeunesse se sent abandonnée dans une forte précarité et dans un climat de tension propice à toutes dérives violentes.

Exemples d’activités :

 

• Identification des métiers porteurs pour les jeunes de Yagha, comme l'aviculture, l'agriculture, la mécanique et la menuiserie.

• Mise en place de formations professionnelles aux métiers porteurs et entrepreneuriat local pour les jeunes

• Insertion professionnelle des jeunes dans le marché de l’emploi

Résultats attendus : 

• 150 jeunes femmes et hommes de la Province du Yagha formé·e·s et diplômé·e·s du Certificat de Qualification de Base (CQB) dans les domaines de l’élevage de pintades, la production et commercialisation du niébé, la production, la transformation et la commercialisation du lait, la mécanique motocyclette, la menuiserie métallique, et les installations solaires

• 100 jeunes femmes et hommes inséré·e·s dans la vie socio professionnelle 

• 50 jeunes femmes et hommes créant leurs microentreprises

• 35 jeunes femmes et hommes obtenant un financement auprès des institutions de micro finance et des fonds nationaux pour couvrir au moins 50% de leurs besoins d’investissement

• les 150 jeunes femmes et hommes créeront 200 nouveaux emplois pour d’autres jeunes.

• 231 200 bénéficiaires finaux : les jeunes femmes et hommes formé·e·s feront indirectement bénéficier de retmbées économiques les membres de leurs familles et les habitants de leurs villages respectifs.

Budget

240 000 € (financé à 79% par Expertise France) 

Durée 

18 mois (Novembre 2018 – Mai 2020)

Lieu 

Province du Yagha, région du Sahel au Burkina Faso

 

Nombre de bénéficiaires

• 150 jeunes (50% de femmes – 50% d’hommes) âgé·e·s de 16 à 35 ans.

• Indirectement les habitant·e·s de la province du Yagha (109 villages, 6 communes, 231 200 personnes). 

 

Nos partenaires

En France :

Expertise France

Au Burkina Faso : 

• l'Association pour la Gestion de l’Environnement et le Développement (AGED)  

Faites un don pour nos projets sur le terrain