Aller au contenu principal

Protection infantile

Protéger tous les enfants, filles et garçons, contre toute forme de violence, notamment en situation de crise.

Plan International Mali se mobilise pour que tous les enfants soient protégés de toutes formes de violence et d’exploitation, car ils restent nombreux à être confrontés aux conséquences de la guerre de 2012. Ils représentaient, selon le rapport de l’OCHA (Bureau de coordination des affaires humanitaires) de novembre 2013, 51 % de l’ensemble de la population déplacée. Les conséquences pour les enfants peuvent être multiples :

  • détresse psychologique,
  • recrutement par des groupes armés,
  • augmentation des violences physiques, des abus, du trafic, de l’exploitation et des viols sur mineurs.

C’est pourquoi nos équipes sur le terrain se concentrent sur la sécurité des enfants dans les crises humanitaires. Nous avons constaté de bons résultats en matière d’enregistrement de naissances. En effet, sans certificat de naissance ni état civil, les enfants ne disposent d’aucun document légal prouvant leur identité, leur date et leur lieu de naissance, ainsi que leur nationalité. Par conséquent, ils deviennent plus vulnérables. Un état civil permet aussi de retrouver plus facilement les proches des enfants déplacés pendant la crise et ainsi regrouper les familles.

Nous avons collaboré avec des responsables locaux pour mener une vaste campagne contre les mutilations génitales féminines. Celle-ci a abouti à la signature en public, par 45 chefs de village et de 18 maires, d’un engagement écrit de proscrire ces pratiques néfastes dans leurs zones.

D’autres actions ont pour objectif de permettre aux filles déplacées d’accéder à des séances d’alphabétisation et à des cours de rattrapage, ainsi qu’à des séances communautaires de formation sur la santé reproductive et le VIH/Sida, la sécurité à l’école et la protection infantile.