Aller au contenu principal

Togo : lutte contre la traite des enfants

Soutenez nos projets sur le terrain

Contribuer à l’éradication des violences faites aux enfants au Togo, en particulier la traite, à travers la protection de l’enfance au sein des communautés.

 

L’expression « traite » désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, aux fins d’exploitation.

 

« J’ai travaillé comme domestique pendant plusieurs mois, sans être payée. Un jour, des personnes de Plan International m’ont ramenée au village » Esther, 14 ans.

En savoir plus : Contexte | Témoignages 

Chiffres clés
1 700
enfants qui risquent d'être exposé·e·s aux violences bénéficient de notre programme
524
personnes dans 36 communautés impliquées dans la prévention des violences.
28,3 %
des enfants togolais travaillent

Contexte

Bien que difficile à mesurer (car aucune statistique globale n’est disponible), les différentes études menées sur le sujet montrent que la traite des enfants est un phénomène important au Togo.

Plan International France se mobilise pour mettre fin à ce fléau. 

Objectif 

Réduire la vulnérabilité des enfants à risque ou victimes de traite, à travers :
• leur autonomisation et celle de leurs familles,
• l’amélioration de l'éducation,
• le renforcement des règles de protection des enfants au sein de la communauté en formant les représentant·e·s de l’Etat responsables au niveau local.

Résultats obtenus et exemples d’activité (juin 2017) : 

Les mécanismes de protection de l’enfant sont renforcés :
• Création de 62 comités villageois de protection de l'enfance. Au total, 420 membres dont 210 femmes.

 

Les enfants, leurs familles et les communautés disposent des informations, des compétences et des moyens nécessaires pour prévenir les risques de traite des enfants :
• Production de spots radio, 4 en français et 2 en langues locales (Kabyè et Cotocoli), ont été diffusés à une audience d'environ 100 000 personnes.

 

Les enfants à risque ou victimes de traite bénéficient d’un accompagnement dans leur projet de vie et d’éducation :
• 170 jeunes ont été sélectionné·e·s pour suivre un programme de réintégration dans leurs familles, leurs écoles et leurs emplois.

Budget

800 000 €. 

Financé par Eurofins, par Plan International Belgique et par des dons de particuliers à Plan International France.

Durée 

Juillet 2014 – décembre 2017

Lieu 

Préfecture de Tchamba, Togo

Bénéficiaires

• 1 700 enfants à risque ou victimes de traite.
• 180 groupements villageois d’épargne et de crédit bénéficiant à 3 000 parents, 1 200 jeunes, 350 enseignant·e·s des 45 écoles et 11 collèges des 4 cantons.
• 62 Comités villageois de protection de l’enfant, regroupant 420 membres.
• 56 clubs scolaires et 30 clubs extrascolaires regroupant respectivement 1320 et 300 enfants.
• 30 membres d’organisations partenaires.
 

Nos partenaires

• Eurofins

• Direction régionale de l’action sociale,
• Direction régionale de l’éducation,
• Comités cantonaux et villageois de développement,
• 2 ONG locales : RADAR, RELUTET.

Faites un don pour nos projets sur le terrain