Aller au contenu principal

Colombie : formation et insertion professionnelle des jeunes vulnérables

Soutenez nos projets sur le terrain

Aider les jeunes en difficulté dans la région de Carthagène, en particulier les jeunes femmes, à s’émanciper financièrement et à s’élever socialement grâce à la formation professionnelle et un accès aux opportunités d’emplois porteurs.

 

« Grâce à la formation sur l’entreprenariat, j’ai acquis des compétences en vente et j’ai investi dans un chariot pour vendre des glaces. Aujourd’hui, je vis entièrement de mon travail ! » Marta, bénéficiaire du projet

En savoir plus : Contexte | Témoignages 

Chiffres clés
43,5 %
de la population vit sous le seuil de pauvreté
Près de 25 %
des jeunes entre 20 et 24 ans sont non-scolarisés et sans emploi
21,7 %
des jeunes femmes sont au chômage

Contexte

La Colombie fait partie des 3 pays d'Amérique Latine ayant le taux d’inégalités le plus fort. D’après le gouvernement colombien, sur 46 millions d’habitants en 2014, 20 millions vivent en-dessous du seuil de pauvreté dont 44,4 % de jeunes.

En 2013, le taux de chômage chez ces derniers atteignait 17 % et jusqu’à 21,7 % pour les jeunes femmes.

 

Cette situation précaire est encore plus difficile pour les jeunes femmes, qui sont souvent exclues de l’enseignement scolaire puis du marché du travail à cause de stéréotypes discriminatoires encore très présents dans la société colombienne.

Objectif 

Aider les jeunes vulnérables de Carthagène à s’émanciper financièrement et à s’élever socialement, en particulier les jeunes femmes, en les formant à un métier et à l’auto-entrepreneuriat pour leur garantir un travail convenable.

Résultats et exemples d’activités

La formation professionnelle s’est déroulée en deux temps en Colombie.

Première période (2016) :  

 

• Identification des opportunités de travail et des métiers porteurs dans la région.
• 194 jeunes, dont 65 % de filles, ont bénéficié de formations professionnelles, notamment dans le domaine de la manufacture de textile, du jardinage et de la restauration.
• 26 jeunes, dont 81 % de filles, ont bénéficié de formation en auto-entreprenariat : gestion d’une entreprise, conduite d’une étude de marché, montage d’un business plan et méthodes de financement.
Formation en « compétences de vie », sur les relations interpersonnelles, la prise de décision, les droits humains ainsi que sur l’égalité des sexes.
Suivi individuel et coaching dans leur choix de carrière professionnelle, proposition d’offres d’emplois et accompagnement à l’intégration en entreprise.

Deuxième période (2017) : 

 

• Formation complémentaire pour le renforcement des initiatives d’auto entreprenariat existantes, auprès de 130 jeunes vulnérables diplômés de la première phase.  
• Création et gestion d’un réseau Alumni pour garder des liens entre les jeunes diplômés de la phase 1 et favoriser le partage d’expérience et d’opportunités
• Sessions de sensibilisation auprès des parties prenantes locales pour favoriser l’emploi des jeunes et l’accès au financement

Budget

200 455 € 
Financé par Plan International France grâce aux dons de la fondation Chanel (150 455 €)

Durée 


Phase 1 : janvier 2014 – mars 2016

Phase 2 : avril 2016 - juin 2017

Lieu 

Carthagène et les municipalités rurales environnantes, département de Bolívar (nord du pays): Arjona, Turbaco, Clemencia, Villanueva, Turbana, Santa Rosa de Lima et Mahates. 

Bénéficiaires

401 jeunes formés professionnellement à des métiers porteurs, dont 337 diplômés

La Fondation d’Entreprise Chanel et Plan International France

   

Nos partenaires

• Fondation Chanel

• Organisations de la société civile, des centres de formation et le secteur privé

Faites un don pour nos projets sur le terrain