Aller au contenu principal

Éducation

Garantir à tous les enfants, y compris les plus vulnérables, l’accès à une éducation de qualité.

En Équateur, 31 % des adolescents ne se présentent pas aux examens de fin d’études secondaires, et ce chiffre atteint 44 % dans les régions autochtones, 42 % parmi les groupes de population afro-équatorienne et 33 % au sein de la population Montubio. Les filles sont particulièrement concernées : 149 572 filles âgées de 5 à 17 ans ne vont pas à l’école en raison des tâches domestiques qu’elles sont forcées d’effectuer. 13 % des filles de Montubio, 15 % de celles d’origine afro-équatorienne et 17 % des filles autochtones sont des travailleuses domestiques.

Plan International Équateur s’engage à :

  • Demander une éducation plus accessible, de meilleure qualité et mieux gérée pour renforcer les capacités des enfants, des adolescents et des membres de la communauté, ainsi que celles des organisations de société civile et des gouvernements locaux,
  • Proposer aux enfants des bourses d’études pour les aider à progresser dans leurs études et pour les maintenir à l’école,
  • Permettre aux mères et aux pères d’accéder à la formation afin qu’ils puissent comprendre l’importance de la promotion et de l’exigence du droit à l’éducation pour leurs fils et filles.

Par exemple, notre campagne « Lettres des filles » a permis à 1 300 filles de participer à des ateliers et de réaliser des lettres et des peintures, qui ont été utilisées pour sensibiliser la société équatorienne à la discrimination, à la violence et au manque de protection dont elles souffrent.