Aller au contenu principal
>

Bangladesh

Depuis 1994, nous agissons pour garantir protection, santé et éducation aux enfants les plus vulnérables.
Nos actions sur le terrain

L’enfer des règles dans les camps pour les filles Rohingya

Aujourd'hui c'est la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle. Les règles, ce sujet encore tabou est pourtant très important. Dans les camps de réfugié·e·s de Cox’s Bazar, à la frontière entre le Bangladesh et la Birmanie, les filles et les jeunes femmes rohingya en exil, souffrent de l’insalubrité, du manque d’hygiène, d’espaces sécurisés et intimes pour aller aux toilettes et de protections hygiéniques, pour avoir leurs règles dignement. Témoignages.

Une journée dans la vie d'Antora au Bangladesh

Antora vit Bangladesh. Grâce au parrainage, elle connait ses droits. Elle peut se défendre contre le mariage forcé qui est encore très présent dans son pays. Découvrez son quotidien d'enfant parrainée avec l'ONG Plan International !

3 enfants parrainé·e·s se mobilisent pour mettre fin au mariage forcé !

A l'instant, quelque part dans le monde, une enfant est peut-être en train de se réveiller et de réaliser qu’aujourd’hui, on va la marier… 3 enfants parrainé·e·s par Plan International sont inspirant·e·s et déterminé·e·s à faire changer les pratiques : Anisah parrainée en Indonésie, Lakkhan parrainé au Bangladesh et Keya parrainée au Bangladesh.  

Protéger les enfants rohingyas de Birmanie en exil

Près de 690 000 Rohingyas ont fui les violences dans l’Etat de Rakhine au nord de la Birmanie depuis le 25 août 2017 pour se réfugier au Bangladesh dans le camp de Cox's Bazar. 55% d'entre eux sont des enfants. A ce jour, Plan International a aidé plus de 63 000 personnes. 

Devenir une femme libre et autonome : l’exemple de Nipa au Bangladesh

Nipa, 18 ans, est devenue un véritable exemple de réussite pour les femmes de sa communauté au Bangladesh. Bénéficiaire de notre programme d’aide à l’autonomisation des jeunes femmes par l’auto-entreprenariat dans son pays, Nipa a créé son entreprise de fabrication de poignées de guidon de moto il y a deux ans et emploie aujourd’hui plusieurs membres de sa famille ainsi que de nombreuses femmes.

Je vais à l’école malgré mon handicap grâce à Plan International !

Jannatul a 12 ans et vit au Bangladesh. Elle est née avec un handicap et a subi beaucoup de discriminations. C’était un combat pour elle d’aller à l’école. C’est pourquoi l’ONG Plan International a adapté son école aux enfants handicapés dans le cadre de son programme d’éducation inclusive. Jannatul a pu vaincre sa timidité et rompre l’isolement dont elle était victime. Elle peut maintenant croire en ses rêves ! 

Victime du mariage précoce, aujourd’hui je lutte pour tous les empêcher

Au Bangladesh, Radha a échappé à un mariage précoce à 14 ans. Parrainée pendant plus de 10 ans avec Plan International, elle a su défendre ses droits et s’enfuir pour éviter d’être mariée de force. Aujourd’hui militante et «briseuse» de mariages précoces et forcés, Radha est devenue une véritable icône au sein de sa communauté.

Nous sommes des championnes !

Le football sauve la vie des filles. Comme celle de Mala qui vit au Bangladesh. Elle est passionnée de football mais ne peut pas y jouer librement car, dans son pays, ce sport est réservé aux garçons. Plan International l'accueille dans son club de football pour les filles afin qu'elle puisse jouer et s'émanciper grâce au sport. 

Shamol, ancien enfant parrainé au Bangladesh devenu entrepreneur

Quand il était petit, Shamol, qui vit au Bangladesh, a été parrainé avec Plan International. Aujourd’hui entrepreneur dans l’informatique, il aide Plan International à enregistrer les naissances dans sa communauté !

Vivre dans la rue plutôt que de quitter l’école

Pour poursuivre sa scolarité, Ashraful, 16 ans, a vécu durant plus d’un an dans les rues de Dhaka, au Bangladesh avant d’être pris en charge par Plan International. Découvrez son histoire.

bangladesh-mariage-précoce

Mon certificat de naissance m’a permis d’échapper à un mariage précoce

Au Bangladesh, la loi interdit de se marier avant l’âge de 18 ans. Pourtant, beaucoup d’enfants sont mariés avant car ils ne possèdent pas de certificat de naissance pour prouver leur jeune âge. Découvrez l’histoire de Rubi, 15 ans, qui, grâce à Plan International, a pu utiliser son certificat de naissance comme arme ultime contre son mariage arrangé.

Quelques chiffres
  • 275
    écoles primaires travaillent avec Plan International Bangladesh
  • 70 000
    enfants bénéficient d’une bibliothèque scolaire
  • 4 492
    adolescents ont reçu une formation aux compétences nécessaires dans la vie courante