Aller au contenu principal
>

Népal

Depuis 1978, nos œuvrons pour garantir à tous les enfants santé et éducation, et pour prévenir les risques face aux catastrophes.
Nos actions sur le terrain

Népal : j'ai le droit d'aller à l'école quoi qu'il arrive

Au Népal, 37 % des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans alors que l'âge minimum légal du mariage est de 20 ans. Mais les filles commencent à réagir et certaines, comme Phulan, parviennent à poursuivre leurs études plutôt que de se marier beaucoup trop jeunes.

Survivantes de la traite au Népal, elles racontent leur passé d’esclaves

À l’occasion de la Journée mondiale contre l'esclavage des enfants, le 16 avril, l’ONG Plan International rappelle que l’esclavage domestique des filles est une véritable barrière à leurs droits, à leur éducation et à leur développement. Tour d’horizon au Népal, où plus de 8 000 filles et femmes sont victimes de la traite chaque année. 

Quand un rêve devient une réalité

C'est le rêve de tout enfant parrainé d'accueillir sa marraine ou son parrain dans son pays. Quand cela arrive, l’enfant et sa famille sont considérés comme très chanceux, car peu de marraines ou parrains ont déjà rendu visite à leurs filleul.e.s. Sabina, habite au Népal et a eu la chance de rencontrer sa marraine Alaxgendra ! 

De nouvelles écoles pour tous les enfants du Népal !

Plus de 2 ans après le séisme, Plan International a inauguré 12 nouvelles écoles pour permettre aux enfants du Népal d’apprendre en toute sécurité. Ces nouvelles écoles prennent aussi en compte l’apprentissage des enfants atteints de handicap. 

La double peine pour les filles en situation de handicap

La double peine pour les filles en situation de handicap

Nirmala avait 7 ans en avril 2015 lorsqu’un tremblement de terre d’une magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter a frappé le Népal et fait 8 000 morts. Un mur s’est effondré sur sa jambe, la blessant très gravement : elle a dû être amputée. Comme son amie Khendo qui avait 9 ans. Et pourtant, toutes les 2 vont aujourd’hui à l’école et ont plein de projets.

Je me bats contre la traite des enfants au Népal

La traite des enfants est un vrai fléau au Népal.

Pour y mettre fin, Plan International a mis en place des programmes de contrôle aux frontières. Ranjana, ancienne professeure en fait partie. Elle défend les enfants en dépit des grandes difficultés qu’elle rencontre tous les jours. Témoignage. 

Le séisme au Népal a mis la vie des filles en péril

Le séisme qui a ravagé le Népal en 2015 a fortement mis en danger la vie des femmes et des filles. Pour qu’elles ne soient pas exploitées ou abusées, Plan International a mis en place des espaces qui leur sont dédiés. Car à cause des toilettes détruites, de la pénurie d'eau, des mauvaises conditions d’hygiène, beaucoup de filles n'avaient plus aucune intimité et cela a nui à leur santé et leur sécurité.

Nous ne nous arrêterons pas tant que nous n’aurons pas la place que nous méritons

A seulement 19 ans, Sabina a décidé de s’engager contre les mariages d’enfants, une pratique très fréquente dans son pays, le Népal. Aux côtés de Plan International, elle sensibilise les filles et fait entendre leurs voix au reste de la société.

Népal : même albinos, elles aspirent à vivre comme tout le monde

À l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation à l'albinisme, le 13 juin, découvrez les difficultés rencontrées par Sangita et Laxmi, ces fillettes de 12 ans albinos, et leur courage et leur détermination pour décider de leur avenir. Plan International se mobilise sur place pour aider les enfants albinos et handicapés à être scolarisés car ils sont davantage victimes de violences, de discriminations et d'exclusion.

Esclavage domestique - le cas des Kamalaris - slideshow

Esclavage domestique : le cas des Kamalaris au Népal

Aujourd'hui, l'esclavage domestique touche 11,3 millions de filles dans le monde, constituant une véritable barrière pour l’éducation des filles. Au Népal, ces esclaves domestiques sont appelées "Kamalaris".

Tremblement de terre au Népal : 3 ans après

Trois ans se sont écoulés depuis le gigantesque tremblement de terre meurtrier qui a dévasté le Népal, le 25 avril 2015, faisant 9 000 morts dont de nombreux enfants, 22 000 blessés et laissant un pays anéanti et traumatisé. Les équipes de Plan International ont immédiatement réagi pour sauver le maximum de vies grâce à la création d’abris temporaires pour les familles, la distribution de biens de première nécessité et la construction de centres d’apprentissage pour les enfants afin qu’ils retournent à l’école au plus vite. 

Au Népal, chaque enfant doit compter

Au Népal, 42% des enfants sont encore privés de certificat de naissance, droit fondamental à l’identité qui donne notamment accès à l’éducation et à la santé. Plan International se mobilise dans ce pays pour que #ChaqueEnfantCompte.

Quelques chiffres
  • 560 000
    Personnes vivent actuellement dans des villages salubres et propres
  • 10 000
    membres des clubs de femmes enceintes se sont mieux préparés à la naissance en 2014
  • 392
    enfants illettrés accèdent à une éducation flexible