Aller au contenu principal

BRESIL (2/2) – L’autonomie des filles grâce au foot

23 octobre 2014
Au Brésil, l'autonomisation des filles passe par le football. Découvrez leur parcours.

Un sport de garçons au service des filles

En jouant au foot, les filles apprennent à se discipliner, et à évoluer en équipe. Elles s’affirment socialement et notamment face aux garçons qui voyaient ce jeu comme un jeu masculin. Désormais, il n’est pas rare de voir des garçons jouer au foot avec les filles, et venir les soutenir lors des matches. Leur regard sur elles change, ils apprennent à les respecter car elles deviennent leur égal sur le terrain. En plus de ces entrainements de foot, les participantes au programme intègrent des ateliers et des activités qui les informent sur l’égalité, la sexualité et l’engagement social au sein de la communauté. Les garçons sont également conviés à ces ateliers car il était nécessaire d’agir sur l’image que les garçons et les filles avaient l’un de l’autre.

Plan International et le foot, une équipe qui gagne

Les effets de ce projet se font réellement sentir. Les filles sont moins introverties et osent se lancer dans d’autres activités (danse, chant, musique, etc.). Dans cet état d’esprit d’ouverture et de confiance en elles, ces filles sont beaucoup plus disposées à envisager d’aller à l’université et de se construire un avenir décent. Leurs parents notent de réels progrès chez leurs filles et sont ravis de l’initiative de Plan International. Ce programme lancé depuis 3 ans dans la région de São Luis et de Codó bénéficiera bientôt à 1 400 filles âgées de 10 à 18 ans issues de milieux défavorisés des régions de Recife, Natal et Fortaleza. Pour l’heure, 32 équipes de football ont été formées, avec la participation de 768 filles. Le premier séminaire sur les droits humains et l’égalité des genres organisé par Plan International Brazil, été un franc succès avec la participation de 588 personnes.