Aller au contenu principal

1ère résolution de l'année : Parrainez !

12 janvier 2016
Avec plus de 33 000 marraines et parrains d’enfants répartis dans toute la France, Plan International lance une nouvelle campagne de mobilisation nationale portée par le message #TousParrains. Rencontre avec ces femmes et ces hommes qui contribuent à mettre des enfants du monde entier et leur communauté sur le chemin de la liberté.

Issus de régions françaises distinctes, jeunes ou anciens, femmes ou hommes, actifs ou retraités, ils sont tous différents. Pourtant, une chose les réunit : ils soutiennent Plan International en parrainant un enfant à l’autre bout de la planète. 

Le parrainage comme « accomplissement »

« J’ai connu le système du parrainage avec Plan International », témoigne Hugo, nancéen de 28 ans et parrain depuis un an d'une jeune indonésienne de 12 ans, « et j’ai trouvé le principe original. » Une expérience que partage Juliette, marraine d’Emma, bolivienne de 8 ans. La jeune tarbaise de 38 ans a vécu son parrainage comme un « accomplissement ».

À 35 ans, Jonathan, nantais, en est déjà à son deuxième parrainage : « durant trois ans, il y a eu Dulce Maria, de Colombie, mais ses parents ont quitté la communauté où Plan International était implanté. Depuis un peu plus d’un mois, je parraine Rosa, une salvadorienne d’un an. »

À la fois grand-mère de 3 petits-enfants et marraine d’une burkinabaise de 4 ans, Wendkouni, Élisabeth est une retraitée parisienne pour le moins active. « Je suis depuis très longtemps persuadée que l’un des leviers pour faire évoluer le monde au meilleur bénéfice des hommes et des femmes qui l'habitent est de favoriser la scolarisation des filles. C’est pourquoi  j’ai choisi de devenir marraine  d’une petite fille. »

« Lettre après lettre, j’évolue. »

Parrainer un enfant, c’est apporter une aide, non seulement au filleul(e), mais également à toute sa communauté et ce durant plusieurs années. Un temps qui permet de nouer une relation « tangible ». « Je sais où vont mes dons », justifie Hugo.

Juliette se rappelle : « Une fois le dossier de parrainage reçu, avec le nom de l’enfant et sa photographie, on entre dans le concret. On sait où l’on va et ce qu’apporte notre aide. » Le courrier participe de cet échange. « À chaque fois, c’est Noël ! »

Tout aussi enthousiaste, Élisabeth avoue qu’elle « trouve touchant de recevoir une lettre, même de la maman de ma filleule. J’ai plaisir à échanger avec cette famille. Et lettre après lettre, j’évolue. »

Le parrainage permet de « tisser des liens et d'avoir un œil attentif aux évolutions du filleul », ajoute Jonathan. Le parrain connaît précisément les actions et les programmes que nous menons, dont bénéficie son filleul(e). « En Indonésie, par exemple, explique Hugo, Plan International intervient pour sensibiliser les habitants des villages aux bonnes pratiques éducatives et à la protection des enfants. L’ONG facilite aussi l’accès à l'eau potable. Un ensemble de facteurs qui permet aux enfants de rejoindre le chemin de l'école. »

Découvrez les témoignages complets de nos marraines et parrains ici

Protéger les enfants et faire respecter leurs droits

Depuis 1937, Plan International poursuit une priorité : protéger les enfants et faire respecter leurs droits : éducation, formation, santé, protection, connaissance et défense des droits, sans oublier l’urgence. Pareille mobilisation ne pourrait avoir lieu sans le concours des enfants eux-mêmes. Un principe qui tient au cœur des parrains et des marraines de l’association. « Plan International met l'enfant au cœur de ses programmes," explique Jonathan. "Il devient acteur de son évolution et de son avenir. C’est un apprentissage qui respecte les cultures locales. » Et Juliette de conclure : « le parrainage est aussi un fabuleux moyen de découvrir la culture de l’autre, même si les mots sont trop faibles par rapport à tout ce que cela apporte. »

Les stars s’engagent aussi

A l’instar des actrices Freida Pinto, Marcia Cross, Lena Headey, Marie Gillain ou du mannequin Toni Garrn, de nombreuses personnalités sont marraines avec Plan International. 

En France, Jalil Lespert, Astrid Veillon, Caroline Silhol ou Isabelle Giordano parrainent également.

Retrouvez leurs témoignages ici et, comme eux, parrainez un enfant pour lui offrir toutes les chances de choisir son avenir !