' L'égalité entre les filles et les garçons commence à l'école | Parrainage d'enfants et aide au développement - ONG Plan International France Aller au contenu principal

L'égalité entre les filles et les garçons commence à l'école

4 octobre 2019
Depuis 2012 grâce au travail de l’ONG Plan International, la Journée internationale pour les droits des filles est une réalité. Chaque 11 octobre, les filles se retrouvent au cœur de l’action. L’occasion de les écouter et de prendre en compte leurs recommandations.

Le 11 octobre 2019 avec l’ONG Plan International : #GirlsGetEqual

campagne égalité fille garçon plan international

Après 7 années à sensibiliser le grand public aux droits des filles, les 75 pays de l’ONG Plan International lancent un nouveau mouvement mondial incluant filles et garçons en faveur de l’égalité de genre. Filles-garçons même pouvoir, même représentation, même liberté dans l’espace public et sur Internet. Cette année, nous militons pour que les filles et les garçons aient accès à cette égalité grâce à l’éducation.

 

chiffres filles

Présence exceptionnelle de militant·e·s à Paris du 7 au 12 octobre : rencontres & interviews 

Binita, 26 ans, Népal

Sans accès à une éducation de qualité, impossible de devenir la personne que l’on veut être. 

Au Népal, naître fille, c’est être confrontée aux discriminations liées au genre. 43 % de celles nées en milieu rural sont mariées de force et illégalement avant l’âge de 18 ans (Source). Un destin tout tracé que décide de combattre Binita. 

Abandonnée avec ses 2 sœurs ainées et sa mère par leur père qui punit sa femme de n’avoir pu enfanter de garçon, Binita subit le poids de la tradition. Grâce au courage de sa mère, qui la soutient et au parrainage de l’ONG Plan International, la jeune femme est aujourd’hui un exemple de combativité. 

Depuis son village situé au sud-est du Népal jusqu’à l’ONU en 2017, Binita se bat pour l’accès à une éducation de qualité pour chaque enfant. Dans son pays, 71 % des personnes illettrées restent des filles ou des femmes (Source 2018). Et 4 filles sur 10 se retrouvent mariées de force avant l’âge de 18 ans (source 2018). « Comme la plupart de mes amies », confie-t-elle. 

Son histoire, sa révolte face à ces discriminations, ses convictions profondes et ses talents d’oratrice la poussent au militantisme. Après avoir gagné le Nepal’s Top 7 Debaters 2013, elle s’engage et fonde avec d’autres activistes l’organisation YouthForce2030, référence en matière de promotion des droits des enfants.

Journaliste un temps, Binita est désormais chargée de communication pour la fédération des ONG au Népal : elle continue de se battre contre les nombreuses inégalités et discriminations.

Devenue un rôle modèle pour sa communauté, Binita a même été recontactée par son père. « Last year I met my dad », conclue-t-elle. 
 

Wahabou, 18 ans, Burkina Faso 

 Je lutte pour libérer le pouvoir des filles !

Au Burkina Faso, moins de 15 % des filles accèdent à l’école secondaire (Source). Wahabou s’insurge contre leur très faible accès à l’éducation secondaire, surtout dans les campagnes. Il le répète : « le changement n’est qu’une affaire de mentalité ».

Ce futur journaliste, qui se rêve leader politique, souhaite que toutes les filles puissent participer à tous les niveaux au développement du pays. Étudiant, militant, acteur ou metteur en scène – de pièces contre le mariage des enfants –, Wahabou ne manque jamais une occasion de faire passer son message d’espoir pour les droits des filles, même s’il l’avoue : « il reste beaucoup à faire ». 

Ouleye, 17 ans, Sénégal 

Je serai la voix des sans-voix !

C’est depuis Saint-Louis au nord-ouest du Sénégal qu’Ouleye lutte pour la scolarisation et le leadership des filles. Née en 2002, cette militante défend le droit à une éducation inclusive et de qualité. 
Les inégalités de genre renforcent les situations de vulnérabilité des filles, comme les mariages d’enfants qui frappent 3 filles sur 10 (source) dans le pays. « Ce ne sont pas des situations normales ! », s’indigne Ouleye. 

À travers le projet « Agir pour sa ville et pour son pays »,  elle sensibilise les filles à s’affirmer et à devenir des citoyennes actives. Son militantisme porte ce message : « Yes you can ». 

Mobilisation sur les réseaux sociaux  

C’est par l’éducation que nous atteindrons l’égalité entre les filles et les garçons. 
L’ONG Plan International invite chacune et chacun à publier une photo de soi à partir du 5 octobre 2019 avec le signe égal dessiné sur la joue, accompagné du hashtag #GirlsGetEqual 

Comme notre ambassadrice, l’actrice Pauline Lefèvre, qui s’engage pour l’égalité entre les filles et les garçons, rejoignez le mouvement #GirlsGetEqual
 

Notre mouvement pour l'égalité entre les filles et les garçons!

Plus d'explications en vidéo :

Publishing office
France

Événement à l’UNESCO 

À l’occasion de la Journée internationale des filles, l’UNESCO, Plan International France et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères co-organisent une soirée exceptionnelle sous le signe d’une éducation inclusive et de qualité. Grâce à l’éducation, les filles peuvent se réaliser et devenir un moteur pour la société, le changement, l’innovation, la paix, la prospérité et tellement plus encore.

Vendredi 11 octobre 2019, dès 17h30, venez échangez autour de témoignages, de perspectives inspirantes et de projets innovants portés par des jeunes du monde entier.
La soirée se poursuivra autour de la célébration du Prix UNESCO 2019 pour l’éducation des filles et des femmes. 

La journée internationale des filles en régions 

Dans la France entière, des tables rondes, des spectacles caritatifs, des partenariats avec des commerces, des mobilisations d’établissements scolaires sont organisés. Des dizaines d’événements vont marquer cette journée phare autour des droits des filles.
Cette année encore, pour la Journée internationale des filles, les délégations en régions et les partenaires de l’ONG poursuivent leur engagement militant. C’est à travers plusieurs événements solidaires portés par les bénévoles, comme à Montpellier le 11 octobre à 18h30 au 19 rue Rigaud ou  que les droits des filles vont être mis en avant, en reproduisant le mouvement #GirlsgetEqual ! 

Contact médias :
Julien Beauhaire - 01 84 87 03 52 - julien.beauhaire@plan-international.org