Aller au contenu principal

Notre engagement pour mettre un terme aux abus et à l’exploitation

21 février 2018

Les abus sexuels et l’exploitation n’ont pas leur place dans notre monde et surtout pas parmi ceux qui travaillent au service des plus vulnérables.

Chez Plan International, notre mission est d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité entre les filles et les garçons. Notre priorité absolue, comme organisation de défense des droits des enfants, est de protéger les plus jeunes et les plus vulnérables. C’est pourquoi nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour garantir la sécurité des personnes avec qui nous travaillons.

Malheureusement, aucune organisation – y compris la nôtre – n’est totalement immunisée contre les abus de pouvoir. Dans les 72 pays où notre réseau international est présent, nous avons identifié six cas confirmés d’abus sexuel et d’exploitation d’enfants par des employés ou par des partenaires entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017. Un de ces abus a été commis par un membre du personnel et les cinq autres par des partenaires. Cet employé a été licencié et les contrats avec lesdits partenaires ont été résiliés. Cinq cas sur six étaient de nature criminelle et ont été signalés aux autorités locales compétentes. Dans tous les cas, les victimes et leurs familles ont été mises en lien avec des réseaux locaux de soutien, notamment médical et psychosocial.

Dans la même période, neuf cas confirmés de harcèlement sexuel ou de comportements sexuels abusifs ont été commis par des membres du personnel, qui ont conduit à sept licenciements, ainsi qu’à des avertissements à deux membres du personnel qui ont usé d’un langage inapproprié. Tous ces incidents impliquaient des adultes travaillant au sein de notre réseau international. 

Aucun de ces cas ne concerne les membres du personnel de Plan International France et aucun de ses partenaires.

Nous sommes profondément choqués par ces actes et navrés du mal qui a été fait à chaque victime de ces agissements. Aucun enfant, aucun jeune, aucun membre du personnel et aucun adulte ne devrait être victime d’abus, de harcèlement ou d’exploitation. 

Plan International est reconnue comme une organisation de pointe dans la protection des jeunes et des enfants. Aujourd’hui, plus de 10 000 collaborateurs dans 72 pays agissent sans relâche pour améliorer les conditions de vies de plus de 32 millions d’enfants et de jeunes.

 

Protéger tout le monde
 

Protéger les enfants, et les filles en particulier, n’est pas que notre travail, c’est notre raison d’être. Chaque cas d’abus est intolérable et nous devons tout faire pour l’éviter.

Nous disposons de politiques de protection, ainsi que de codes de conduite exhaustifs au niveau mondial et aux niveaux nationaux qui expliquent clairement le comportement que nous attendons de notre personnel. Toutes les équipes sont informées de ces politiques lors de leur intégration dans notre organisation.

Nous disposons également de règles strictes qui encadrent tout contact entre le personnel et les enfants et les jeunes. Notre politique est par ailleurs soumise à des vérifications légales, en conformité avec les normes nationales.

Nos codes de conduite, qui s’appliquent aux équipes sur le terrain, ainsi qu’aux équipes assurant le plaidoyer et la mobilisation des ressources partout dans le monde, stipulent clairement que tous les membres du personnel de Plan International doivent traiter les personnes avec respect et dignité.

Nous disposons par ailleurs de nombreux mécanismes de signalement en cas de violation de nos politiques. Nous nous engageons formellement à prévenir toutes formes d’abus de pouvoir, ainsi qu’à assurer un soutien et une protection sans aucune réserve à celles et à ceux qui dénonceraient ces abus.

Cette politique de « tolérance zéro » à l’égard de ces abus ne nous permettant malheureusement pas encore d’éliminer entièrement les risques, nous devons et allons donc renforcer les mécanismes existants et mettre en route de nouveaux systèmes et procédures encore plus stricts pour éliminer toute faille pouvant mener à des abus. 

 

Améliorer nos dispositifs de protection 
 

  • Nous formons des équipes dédiées, afin d’améliorer la gestion des enquêtes sur les violations de nos politiques, telles que le harcèlement et les comportements sexuels abusifs.
  • En novembre 2017, nous avons mis en place un mécanisme de signalement centralisé des comportements sexuels abusifs. 
  • Nous révisons actuellement nos systèmes de signalement et de gestion des incidents en vue de les renforcer.
  • Notre approche prend en compte le genre dans tous nos programmes de terrain et dans notre plaidoyer. Cette approche nous permettra de répondre aux risques et aux besoins spécifiques liés au genre, afin de combattre toutes les formes de discrimination et de violence qui résultent des inégalités entre les femmes et les hommes et des abus de pouvoir.

Ces actions nous permettront de mettre un terme aux abus et à l’exploitation.

Nous sommes fermement déterminés à travailler avec notre personnel et nos partenaires, avec les autres organisations et, par-dessus tout, avec les enfants et les jeunes pour nous assurer de ne causer aucun préjudice à celles et à ceux pour qui nous agissons depuis 80 ans.

Yvan Savy, directeur de la fondation Plan International France