Aller au contenu principal

Compte-rendu de l’activité de l’ONG Plan International France de l’année 2019-2020

14 décembre 2020
L’ONG Plan International France présente son bilan de l’année 2019-2020. Cette année a été particulièrement bousculée par la pandémie de COVID-19, à laquelle nous avons dû nous adapter.

Le don et le parrainge

Une augmentation de 230 parrainages a été enregistrée en 2019-2020 : c’est la troisième fois en 10 ans que nous constatons une croissance des parrainages. Cette croissance porte à 32 400 le nombre de parrains et marraines dans 38 pays. 

Par ailleurs, nous enregistrons une stabilité des dons de particuliers (+0,5% vs. 2018-2019) grâce à la générosité renouvelée de nos marraines, parrains et donatrices, donateurs particuliers. Ces dons représentent 86 % de nos recettes et sont le garant de notre indépendance et de notre capacité à poursuivre notre mission en ces temps difficiles. L’année 2020 a été marquée par deux appels à don, lancé par l’Alliances Urgences dont nous sommes membres : en février 2020 pour venir en aide aux Rohingyas au Bangladesh, et en mai 2020 pour répondre à l’aggravation de la crise COVID-19.

Nos recettes totales sont en retrait de 12% par rapport 2018-2019, du fait des retards d’encaissement des subventions publiques (-70% vs. 2018-2019) liés aux aléas de mise en œuvre de nos programmes sur le terrain, aggravés cette année par la pandémie de COVID-19.

Malgré ce recul de nos recettes, nous avons maîtrisé nos dépenses en France et sommes ainsi parvenu à consacrer 80,4 % de nos emplois à nos missions sociales pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables.

Nos actions 

L’éducation, la formation et l’insertion professionnelle sont au cœur de notre stratégie d’intervention : cette année, nos programmes ont aidé près de 500 000 enfants et jeunes dans 12 pays. 
Notre influence ne cesse de progresser, elle s’est notamment concrétisée dans le cadre du sommet du G7 sous présidence française où 6 jeunes délégués africains ont rencontré des ministres des pays du G7, du G5 Sahel et du Sénégal pour partager leurs recommandations. Ces recommandations concernant la priorité à l’éducation des filles et la valeur de l'engagement des jeunes ont été reconnues par les dirigeants du G7 à cette occasion.

Il est plus que jamais essentiel d’œuvrer ensemble pour un monde plus juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité entre filles et garçons.

Consulter notre bilan ici