Aller au contenu principal

Une hausse inquiétante des mutilations génitales féminines en temps de COVID-19