Aller au contenu principal

suspendons le temps, pas leur vie !

Depuis le mois de mars 2020, la pandémie de COVID-19 impacte le monde, touchant d'autant plus les filles et les jeunes femmes. Ce sont des décennies de progrès en matière de droits des filles et des femmes qui sont remis en cause. En raison de la double discrimination liée à leur genre et à leur âge, elles sont plus susceptibles de quitter l’école, davantage exposées aux violences psychologiques, aux violences sexuelles, d’être mariées de force, etc.

  • 11,2 millions
    de filles et de jeunes femmes, de l’enseignement préprimaire à l’enseignement supérieur, pourraient abandonner ou ne pas avoir accès à l’école en 2021 en raison du seul impact économique de la pandémie.
  • 10 millions
    C'est le nombre de mariages d’enfants supplémentaires qui risquent d’être conclus d’ici à 2030 en raison de la déscolarisation des filles.
  • 88 %
    C'est la proportion de filles et de jeunes femmes qui déclarent souffrir d’anxiété en raison de la pandémie de COVID-19.