.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

À l’occasion de la Journée Internationale de la Lumière, rappelons qu’une 1 personne sur 7 n’a pas accès à l’électricité dans le monde. En Afrique, continent le moins électrifié du monde, plus de 620 millions de personnes n’y ont pas accès. Pourtant, les enjeux liés à la lumière sont considérables.

Garantir l’accès à la lumière c’est garantir l’accès à l’eau potable, à la santé, à l’éducation, à l’emploi et à la sécurité.

À travers 7 histoires, découvrez comment la lumière nous permet d’agir pour l’éducation, l’égalité et la paix sur le continent africain

Assurer la sécurité des filles en Ouganda

« Il n’y a pas de lumière. Je marche seule dans les ruelles sombres et silencieuses le long des voitures abandonnées. Il y a des maisons abandonnées qui sont squattées par des gangs et chaque fois que je les croise la nuit, j’ai extrêmement peur », raconte Faridah de Kampala en Ouganda. 

Les plus grands dangers se trouvent souvent proches de chez elles et surtout quand il fait noir. La nuit, les rues faiblement éclairées mettent la vie des filles en danger. 

Pour que les filles de Kampala cessent de vivre dans la peur, Plan International a mis en place un projet avec les communautés de la ville pour transformer leurs quartiers en lieu sûrs où les filles sont respectées et où elles peuvent aller à l’école ou au travail sans craindre la moindre violence.  

« Nous avons formé un groupe de jeunes. Je suis devenue la présidente. Ensemble, nous identifions ce qui est problématique et cherchons des solutions dans le quartier. Dans la ruelle où mon amie a été attaquée, il y a maintenant de la lumière. C’est l’un de mes voisins qui a installé l’éclairage », explique Faridah. 

Des toilettes plus sûres pour les filles réfugiées au Rwanda

Le camp de réfugiés de Mahama au Rwanda abrite près de 60 000 réfugié·e·s burundais qui peuvent désormais se déplacer librement autour du camp la nuit et se rendre aux toilettes et aux douches en toute sécurité. 

Avec l’installation de 300 lampes solaires dans 100 points d’eau et d’assainissement, Plan International, avec le soutien financier de l’Agence suédoise de coopération pour le développement (ASDI), s’est engagée à prévenir les incidents violents à l’égard des filles et des femmes dans le camp de Mahama. 

Des lampes solaires et des kits de sécurité pour les filles déplacées au Nigéria

Au Nigéria, le conflit armé qui dure depuis une décennie, oppose les forces militaires de l’État à Boko Haram ainsi qu’à d’autres groupes d’insurgés. Le nord-est du Nigéria a été la région la plus touchée, avec des millions de personnes déplacées et ayant besoin d’assistance.

Pour venir en aide aux filles et femmes déplacées, Plan International a distribué des kits de sécurité dont chacun comprend : une lampe solaire, une torche et un sifflet. 

Garantir la scolarité des filles en Sierra Leone

À Moyamba en Sierra Leone, l’électricité est une ressource rare. En travaillant avec le réseau d’appui à l’éducation pour la paix (NESPE), Plan International a fourni des panneaux solaires à plus de 170 écoles primaires et secondaires du district. Les panneaux fournissent un éclairage aux écoles où le projet d’éducation pour les filles est mis en œuvre dans le but d’augmenter le nombre d’inscriptions, de rétention et d’achèvement de la scolarité des filles.

Aider les filles à étudier en Zambie

« Maintenant, je peux lire le soir et faire mes devoirs. Avant, nous allions simplement nous coucher, car nous n’avions pas le droit d’allumer des bougies à cause du risque d’incendie surtout avec autant de jeunes enfants dans les environs », explique Sandy.

Sandy, âgée de 19 ans et vivant en Zambie, risquait sa vie tous les jours pour pouvoir étudier. N’ayant pas accès à l’électricité, elle devait faire ses devoirs à la lueur d’une bougie. Aujourd’hui, grâce au soutien de Plan International, de Little Sun et de Velux, des lampes solaires l’aident à étudier en toute sécurité.

Éclairer l’avenir après la guerre au Libéria 

La guerre civile au Libéria, qui s’est terminée en 2003, a détruit la capacité du pays à fournir de l’électricité à plus de 4 millions de personnes, les empêchant d’étudier, de travailler et de se connecter avec le monde extérieur. Plan International travaille aux côtés de l’Union européenne pour reconstruire les infrastructures électriques du pays.

Le projet « Light Up Our Futures » donne accès aux villageois de la région de Lofa à une énergie renouvelable abordable et durable. Nous avons installé 5 mini-réseaux d’énergie solaire dans 5 communautés rurales, fournissant à plus de 8 000 villageois·e·s un accès permanent à l’électricité, éclairant ainsi les écoles, les établissements de santé, les maisons et les commerces afin d’améliorer leurs conditions de vie et leurs perspectives d’avenir. 

Donner aux femmes de nouvelles opportunités d’emploi

« J’étais une jeune mariée lorsque mon beau-frère est décédé et a laissé 10 enfants à la charge de mon mari. Nous devions trouver un moyen de prendre soin de ces enfants », déclare Merceline âgée de 37 ans. 

Au Kenya, dans la région de Kilifi, les femmes peuvent subvenir aux besoins de leurs familles grâce au projet d’énergie solaire de Plan International. Pendant longtemps, la famille de Merceline survivait grâce à son stand d’épicerie, jusqu’à ce qu’elle s’implique dans le projet solaire de Plan International. Il fournit un accès à l’éclairage solaire et aux produits énergétiques et permet aux femmes de se former et d’acquérir des compétences en entreprenariat. Après la création d’une entreprise de vente de lampes solaires, les revenus de Merceline ont augmenté.

 « Je peux subvenir aux besoins de ma famille et alléger le fardeau qui était le mien auparavant. Mes enfants sont très enthousiastes à propos des lampes solaires car j’en ai installé une chez nous. Maintenant, ils sont capables de faire leurs devoirs confortablement », déclare-t-elle.

Suivez-nous

Sur instagram