.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Le Plaidoyer

L’ONG Plan International France mène des actions de plaidoyer qui visent un changement durable dans les pays en développement en faveur : d’une éducation et formation professionnelle de qualité, de l’égalité filles-garçons, des droits de l’enfant et des jeunesses actrices du changement.

QU’EST-CE QUE
LE PLAIDOYER ?

Le plaidoyer consiste en l’influence des décideur·euse·s politiques – gouvernements, parlementaires, institutions européennes et internationales – pour faire évoluer les lois, politiques, stratégies et moyens consacrés à la politique de la solidarité internationale française.

Nos levier d’actions

Recommander

Nous partageons notre expérience et nos recommandations avec les décideur·euse·s politiques, en France, en Europe et à l’international, à travers la production et la diffusion de rapports ou de documents de positionnement, et l’organisation d’événements.

Influencer

Nous agissons en lien avec le réseau Plan International pour influencer les espaces de décisions internationaux, tels que l’ONU, l’UE, le G7, le G20, grandes conférences internationales, etc.

Sensibiliser

Nous sensibilisons le grand public pour qu’il relaie nos messages auprès des décideurs et décideuses.

Agir

Nous agissons avec des partenaires locaux et internationaux pour amplifier notre action.

Accompagner

Nous accompagnons de jeunes citoyens et citoyennes pour qu’ils et elles fassent entendre leurs voix auprès des décideurs et décideuses dans le cadre des politiques et des programmes qui les concernent, notamment avec le Plan des Jeunes.

CONSTRUIRE

Nous construisons notre plaidoyer à partir de données objectives et d’expériences concrètes de nos pays d’intervention.

Que défend Plan International France par ses actions de plaidoyer ?

DROITS DE L’ENFANT

Notre approche

Les droits de l’enfant constituent une priorité du plaidoyer de Plan International France. Nos activités de plaidoyer ont pour but la meilleure prise en compte des droits de l’enfant, en particulier des filles, par la France dans sa politique de solidarité internationale.

Notre plaidoyer intègre et promeut l’approche fondée sur les droits de l’enfant. Cette approche se fonde sur les normes internationales des droits humains. Elle s’attaque aux causes immédiates, sous-jacentes et structurelles de la non-réalisation des droits et pousse à agir sur les inégalités et les discriminations en ciblant les « laissés-pour-compte » et les plus vulnérables.

Notre plaidoyer s’adosse sur la Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1989, dont la France est signataire. En ratifiant cette convention juridiquement contraignante, la France s’est engagée à respecter l’ensemble de ses articles, notamment en matière de coopération internationale.

Comment agissons-nous ?

Au niveau national comme international, les enjeux de protection des enfants (ou safeguarding) guident l’ensemble de nos actions, y compris de plaidoyer. La Fédération Plan International dispose d’une politique commune, que Plan International France applique à la lettre. Nous mettons tout en œuvre pour protéger les enfants contre toutes les formes de violences, et particulièrement les violences fondées sur le genre.

Plan International France conduit son plaidoyer sur les droits de l’enfant notamment avec le Groupe Enfance dont nous sommes membres. Au sein comme en dehors du Groupe Enfance, Plan International France est particulièrement vigilant à la prise en compte des enjeux propres à l’âge et au sexe. Pour aller plus loin : la note de positionnement du Groupe Enfance.

Nos demandes

La nouvelle loi de coopération internationale française pour les années 2021-2025 affirme que les droits de l’enfant sont l’une des priorités que poursuit la France. Il reste beaucoup à faire pour que ces droits soient réellement mis au cœur de la politique de coopération française et pour que tous les enfants, notamment les filles, puissent jouir de l’ensemble de leurs droits dans le monde.

Droits de l’enfant

S’assurer que les droits de l’enfant soient au centre de la politique de solidarité internationale de la France, y compris dans son action humanitaire.

Convention internationale des droits de l’enfant

Promouvoir la Convention internationale des droits de l’enfant et l’approche fondée sur les droits de l’enfant dans la diplomatie française.

Société civile

Soutenir la société civile et les organisations qui œuvrent dans le champ de l’enfance et des jeunesses.

Participation des jeunes

Soutenir les enfants et les jeunes défenseur·euse·s de leurs droits dans le monde pour favoriser leur participation effective dans la co-construction et le suivi des politiques publiques.

Exemples de plaidoyer

Objectif Enfance

Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant le 20 novembre, le Groupe Enfance organise un événement phare intitulé « Objectif Enfance ».

En 2020, Chanceline Gwladys Mevowanou, jeune activiste béninoise qui lutte en faveur des droits des filles dans son pays, est intervenue lors de la 5e édition de l’évènement Objectif Enfance à l’Agence française de développement (AFD) pour défendre une meilleure prise en compte des droits de l’enfant par les décideurs et décideuses politiques nationaux et internationaux.

Joining Forces

Nous portons également notre plaidoyer en travaillant à l’international avec les principales ONG œuvrant à la réalisation des droits de l’enfant. Plan International est membre de Joining Forces, créée en 2017, qui regroupe six ONG internationales de défense des droits de l’enfant. L’alliance d’ONG a publié en juin 2019 le rapport Child Rights Now!, qui fait le bilan des avancées en faveur des droits de l’enfant depuis son adoption et des progrès qui restent à réaliser. Partant du constat d’un « agenda inachevé », un appel à l’action a été lancé auprès des gouvernements. Au niveau de l’Union européenne, ce plaidoyer a contribué à la publication en mars 2021 de la première stratégie globale de l’Union européenne sur les droits de l’enfant.

Nos publications

Les droits des enfants et des jeunes à vivre une vie sans violence

Lire le rapport

30 ans de droits de l’enfant et un programme inachevé

Lire le rapport

Dénonce tous les abus !

Lire le rapport

Nos publications avec le Groupe enfance

Pour un réel engagement de la France en faveur des droits de l’enfant à l’international

Lire la note de positionnement

Droits de l’enfant et COVID-19

Lire la note de positionnement

Check-list pour l’intégration de l’approche basée sur les droits de l’enfant dans le cycle de projet

Lire la note de positionnement

Les fiches pratiques éducation et participation

Lire les fiches pratiques

Droits de l’enfant et éducation

Lire le rapport

Egalité filles-garçons
et droits des filles

Notre approche

Les filles dans le monde sont les premières victimes d’inégalités, d’exclusion, de discriminations et d’abus, ce qui les empêche de devenir des femmes libres, épanouies et émancipées.

Le plaidoyer de Plan International France est guidé par le droit international, en particulier la Convention internationale des droits de l’enfant et la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Plan International souligne la nécessité de rendre davantage visibles les droits des filles et des adolescentes dans ces deux conventions, comme l’illustre notre rapport les droits des filles sont des droits humains.

Plan International dispose d’une politique genre et inclusion depuis 2004 qui s’applique à l’ensemble de nos missions. L’égalité de genre, et en particulier l’égalité entre les filles et les garçons, constitue une priorité transversale de toutes les actions de plaidoyer de Plan International France.

Plan International France est particulièrement attentif au suivi et à la mise en œuvre de la « diplomatie féministe » proclamée par la France depuis 2018. Nous portons également nos recommandations en faveur de l’égalité filles-garçons dans le cadre de l’élaboration et du suivi des lois et des stratégies françaises qui guident son action à l’international, telles que la loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiale ou encore la stratégie internationale pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2018-2022) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE).

Comment agissons-nous ?

Nous agissons notamment en partenariat avec d’autres ONG et acteurs·trices du développement, tel que la Commission « Genre et Développement » de Coordination SUD.

Nos demandes

Nous portons auprès des décideurs·euses en France et à l’international, les demandes suivantes, conformément à leurs engagements internationaux :

Droits des filles

Mettre pleinement en œuvre la Convention internationale des droits de l’enfant et garantir tous les droits des filles et adolescentes, sans distinction d’âge, d’origine, de religion, de langue, de handicap.

Prise en compte des filles

Porter une attention spécifique aux droits des filles et adolescentes qui sont régulièrement invisibilisées des conventions internationales et des politiques qui ciblent soit les droits de l’enfant soit ceux des femmes.

Voix des filles

Ecouter les filles et prendre en compte leurs voix de manière à ce que leurs réalités et leurs besoins soient mieux reflétés dans les politiques publiques, notamment en situation de crise.

Financements

Favoriser la collecte de données spécifiques sur les filles de manière différenciée selon l’âge, de façon à renforcer la pertinence des politiques publiques. Financer les organisations féministes, en particulier les organisations de jeunesses féministes dirigées par des filles et adolescentes. Nous demandons la pérennisation des financements alloués au Fonds de Soutien aux Organisations Féministes co-géré par le MEAE et l’AFD.

Leadership des filles

Soutenir la mise en œuvre, sur le terrain, de politiques publiques et de programmes afin que les filles, les adolescentes et les jeunes femmes puissent apprendre, développer leur leadership, décider et développer leur potentiel.

Exemples de plaidoyer

La Journée internationale des filles

Le plaidoyer de Plan International a permis l’adoption par les Nations unies de la Journée internationale des filles en 2010. Depuis, chaque 11 octobre, nous engageons le public et les décideurs.euses français et internationaux (MEAE, Parlement, UNESCO, OCDE…) autour d’une thématique forte : éducation, mariage d’enfants, violences de genre en milieu scolaire, autonomie économique des jeunes femmes, éducation au numérique, etc.

La prise en compte du genre et de l’égalité filles-garçons dans la nouvelle politique de solidarité internationale de la France

Plan International France et ses partenaires se sont mobilisé·e·s pour influencer le contenu de la loi qui régit depuis août 2021 et jusqu’en 2025 la politique de solidarité internationale de la France. De nombreuses avancées ont pu être entérinées : la politique de solidarité internationale de la France fait désormais de l’égalité entre les filles et les garçons et de la réalisation des droits des enfants deux de ses priorités.

Notre mobilisation pour l’égalité de genre lors du G7 sous présidence française, en 2019

La France a présidé le G7 en 2019. A cette occasion, Plan International France s’est mobilisée aux côtés de la Fédération Plan International et d’autres ONG pour demander à la France et aux autres pays du G7 des engagements concrets pour lutter contre les violences sexistes et favoriser l’autonomisation des filles et des femmes. C’est notamment suite à cette mobilisation que les pouvoirs publics français ont annoncé la création du FSOF, le Fonds de Soutien aux Organisations Féministes.

Forum Génération Egalité de 2021 : faire entendre les voix des adolescentes

Plan International et Plan international France ont mené un plaidoyer en faveur des droits des adolescentes et pour faire entendre la voix de ces dernières lors du Forum et au-delà. Plan International a annoncé lors du Forum à Paris ses propres engagements pour faire progresser les droits des filles et des adolescentes, avec notamment la création d’un fonds pour les Filles en partenariat avec l’ONG Purposeful.

Nos publications

Migration interne chez les jeunes femmes en Asie

Lire le rapport

Pékin +25 : La génération égalité commence par l’éducation des adolescentes

Lire le rapport

Pour une éducation inclusive des filles et des jeunes femmes au numérique

Lire le rapport

Des vies qui s’arrêtent

Lire le rapport

Les filles dans la crise : voix du Sahel

Lire le rapport

Les droits des filles sont des droits humains

Lire le rapport

Rapport de la commission genre

Lire le rapport

Incarner la diplomatie féministe et l’approche jeunesses actrices

Lire la note

Setting the agenda : the girls’ platform for action

Lire le rapport

Jeunesses actrices

Notre approche

L’engagement des jeunes est au cœur de la stratégie de Plan International. Les jeunes ont le droit à la participation : leurs points de vue, leurs voix, notamment celles des filles, des adolescentes et des jeunes femmes, demeurent souvent occultés et doivent être pris en compte. Les jeunes sont acteurs et actrices de nos programmes terrain comme de nos actions de plaidoyer et de sensibilisation auprès des publics français. : nous défendons ainsi une approche dite « jeunesses actrices ».

L’engagement des jeunesses en France se fait à travers le Plan des Jeunes, mouvement de jeunes engagé·e·s pour l‘égalité filles-garçons dans les pays en développement, à travers des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

Dans nos pays d’intervention partenaires Plan international France soutient l’engagement des jeunes pour l’égalité filles-garçons, à travers le renforcement de leurs capacités, leur mise en réseau, en veillant à favoriser un engagement authentique et en assurant leur protection.

Une participation authentique des jeunes suppose qu’ils·elles puissent pleinement faire entendre leur voix, contribuer au débat et élaborer des recommandations, dans le cadre d’un dialogue institutionnalisé avec les décideurs et décideuses. Ce niveau de participation suppose un changement de paradigme sur la place des jeunesses dans la société afin qu’elles soient reconnues comme actrices des dynamiques de transformations sociales, économiques et politiques, et ce faisant, reconnues dans toute leur diversité.

Comment agissons-nous ?

Plan International France porte son plaidoyer sur les jeunesses actrices en lien avec la Commission Jeunesses et Solidarité Internationale (JSI) de Coordination Sud.

Nos demandes

Rôle des jeunes

La reconnaissance dans la politique de solidarité internationale de la France, du rôle essentiel des jeunes dans la réalisation des Objectifs du développement durable de l’ONU.

Stratégie

Une stratégie comprenant l’approche « jeunesses actrices » au sein de la politique de coopération et de ses instances de pilotage, au niveau du MEAE et de l’AFD, assortie d’un budget et d’un cadre de redevabilité.

Moyens

Des moyens à disposition des organisations de la société civile et des agent·e·s de l’État afin d’accompagner la mise en œuvre de cette approche dans les structures, dans les politiques et dans les projets.

Exemples de plaidoyer

Jeunes contre le mariage d’enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre

En Guinée, Plan International France et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) ont soutenu en 2018 le Le Club des jeunes filles leaders de Guinée en renforçant ses capacités de plaidoyer et de sensibilisation contre le mariage d’enfants et en soutenant son développement dans de nouvelles localités du pays. Cette approche est passée à l’échelle au Mali et au Sénégal en 2019, avec l’appui de l’OIF. En 2021, Plan International France et l’OIF ont poursuivi leur appui aux jeunes militant·e·s de la sous-région dans leur plaidoyer contre les mariages d’enfant à travers le financement et l’appui à la diffusion d’une étude menée par cinq jeunes femmes sur les déterminants de ce phénomène dans leur communauté, Salémata, dans la région de Kédougou.

L’engagement de jeunes leaders d’Afrique de l’ouest et du centre dans le G7 sous présidence française

En 2019, les recommandations des jeunes leaders d’Afrique de l’Ouest et du Centre ont été portées dans le cadre du G7, grâce à l’appui de Plan International France, de la Coalition Education et du MEAE. Une consultation des jeunes de la sous-région a été organisée et leur participation à la réunion ministérielle de haut niveau sur les enjeux éducation et développement a été permise, pour qu’ils puissent porter leur plaidoyer auprès des décideurs français et internationaux.

Nos publications

L’activisme et la mobilisation des filles et des jeunes femmes en Afrique de l’Ouest

Lire le rapport

Impliquer les filles, les garçons et les jeunes en tant que citoyens actifs

Lire la note de positionnement

Pour une participation authentique des jeunes dans les évènements de haut niveau

Lire la note de positionnement

Education
FORMATION PROFESSIONNELLE ET INSERTION SOCIO-ECONOMIQUE DES JEUNES

Notre approche

Tous les enfants doivent avoir accès à une éducation de qualité inclusive et équitable, ainsi qu’a des possibilités d’apprentissage tout au long de leur vie, y compris dans des contextes de crises. Les filles et tous les jeunes en situation de vulnérabilité doivent bénéficier d’une attention particulière.

L’éducation et la formation professionnelle doivent promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons et permettre l’acquisition de compétences nécessaires à l’insertion socio-écononomique et à leur émancipation.

Comment agissons-nous ?

Un fossé subsiste encore entre la politique d’aide internationale à l’éducation de la France et l’ampleur des besoins. En France, nous interpellons les décideurs·euses sur le financement et sur la qualité de l’aide à l’éducation. Nous portons notamment notre plaidoyer en partenariat avec la Coalition Éducation.

Nos demandes

Nous demandons aux autorités françaises de soutenir l’adoption et le financement de plans sectoriels d’éducation qui promeuvent la qualité de l’éducation, notamment l’égalité filles-garçons et femmes-hommes.

Formation professionnelle

Soutenir les politiques publiques de formation professionnelle des jeunes les plus vulnérables dans les pays d’intervention, avec une attention particulière à la promotion de l’égalité de genre.

Accès à l’emploi

Accompagner l’accès et le maintien dans l’emploi décent des jeunes les plus vulnérables, en particulier des jeunes femmes, dans les pays d’intervention.

Exemples de plaidoyer

Un plaidoyer à l’international

Dans son rapport de 2021, la Coalition Education dénonce le fait que seuls 2 % de l’aide au développement de la France sont alloués à l’éducation de base avec une insuffisance de l’aide allouée à l’éducation dans les pays les plus fragiles, notamment ceux du Sahel. C’est pourquoi Plan International mène plusieurs actions de plaidoyer à l’international.

Pour une éducation promotrice d’égalité de genre

En 2019, dans le cadre du G7 sous présidence française, le plaidoyer porté par Plan International France et ses partenaires a débouché sur une mise à l’agenda d’une éducation de base de qualité et transformatrice des rapports sociaux de genre. Suite au plaidoyer de Plan International et de ses partenaires, les leaders du G7 ont adopté l’initiative « Priorité à l’égalité » visant l’intégration du genre dans les politiques éducatives, notamment au Sahel.

Placer l’éducation des filles au centre du Forum Génération Egalité

Plan International France a porté son plaidoyer en faveur de l’éducation des filles et des adolescentes sur l’ensemble de l’année 2021 pour influencer le Forum Génération Egalité.

Nos publications

Gender transformative education

Lire le rapport

Area of global distinctiveness : inclusive quality education

Lire le rapport

Migration interne chez les jeunes femmes en Asie

Lire le rapport

Area of distinctiveness : Skills & opportunities for youth employment and entrepreneurship

Lire le rapport

Nos publications avec la coalition éducation

Relever les défis de l’éducation dans un Sahel en crise

Lire le rapport

Réponses éducatives au COVID-19 dans les pays en développement

Lire le rapport

PLAIDOYER HUMANITAIRE

Notre approche

Les filles et les jeunes femmes sont particulièrement touchées par les effets des catastrophes, des conflits et des déplacements. Les crises renforcent les inégalités de genre.Les filles se heurtent à un éventail d’obstacles liés à leur sexe pour accéder à l’éducation et pour retourner à l’école et se retrouvent confrontées à des risques particuliers pour leur protection : aux violences fondées sur le genre et aux mariages d’enfants précoces et forcés notamment.

Plan International France s’appuie sur le droit international pour porter son plaidoyer humanitaire en faveur des droits de l’enfant, et en particulier des filles, des adolescentes et des jeunes femmes.

Nous défendons en priorité le droit des enfants, notamment des filles, à une éducation et à une formation professionnelle inclusive et de qualité en contexte de crise. Les enfants et les jeunes doivent être reconnu∙e∙s comme des acteurs et des actrices de changement.

Comment agissons-nous ?

Droits des enfants – en particulier des filles et des adolescentes – en situation de crise

Les conflits augmentent le taux d’abandon des élèves, l’absentéisme des enseignant∙e∙s et engendrent la fermeture de nombreuses écoles. Les filles ont deux fois et demi plus de risque d’abandonner l’école primaire si elles vivent dans un pays en conflit. Plan International est particulièrement attentif à ce que l’accès à une l’éducation et une formation professionnelle de qualité perdure, dans un environnement sûr et inclusif et avec des moyens adaptés pendant les crises et les conflits.

Les contextes de crises renforcent les violences fondées sur le genre telles que les mariages précoces, les violences sexuelles… Plan International France est particulièrement attentif à la protection contre toutes formes de violences ; notamment pour les filles et les adolescentes, en temps de crise.

Nous demandons à ce que les droits et les besoins spécifiques des filles soient garantis et pris en compte de façon prioritaire et qu’elles puissent prendre part aux réponses humanitaires, y compris dans les espaces de décision. La France doit soutenir les organisations de la société civile, notamment celles dirigées par des jeunes. Ces dernières ont un rôle clé à jouer dans la prévention des conflits et dans leur résolution.

Nos demandes

Nous demandons à ce que la France alloue davantage de ressources – dans le cadre de son aide bilatérale et multilatérale – à la prise en compte des besoins spécifiques des filles en situation de crise.

Exemples de plaidoyer

Plaidoyer pour la protection de l’éducation dans les conflits

Plan International s’est fortement mobilisé lors du débat annuel du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les enfants et les conflits. Ce plaidoyer a abouti à l’adoption de la première résolution onusienne 2601 (Octobre 2021) sur la protection de l’éducation dans les conflits.

Plaidoyer pour la journée internationale de l’éducation du 24 janvier 2022

Plan international France a co-organisé avec la Coalition éducation, l’AFD et le MEAE un webinaire portant sur l’éducation en situation de crise au Sahel. Cet événement a permis à des représentant∙e∙s de la société civile et des pouvoirs publics de partager leurs pratiques et de souligner l’importance de garantir une continuité pédagogique en situation de crise. Aïchatou, jeune militante partenaire de Plan International Niger et représentante du Cadre consultatif nigérien des enfants du Niger a partagé ses recommandations en soulignant la nécessité d’investir pour lutter contre les mariages d’enfants et assurer la scolarisation des filles.

Nos publications

Les filles dans la crise : voix du Sahel

Lire le rapport

Des vies qui s’arrêtent

Lire le rapport

Evaluation of Adolescent Girls and Young Women’s Access to Education During COVID-19

Lire le rapport

Protéger l’éducation : sécuriser l’apprentissage des filles dans les zones de conflits

Lire le rapport

COVID-19 et mariage des enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre

Lire le rapport

African girls in the COVID-19 pandemic

Lire le rapport

Localisation of humanitarian action

Lire la note de positionnement

Suivez-nous

Sur instagram