En cette Journée internationale des droits des femmes, Plan International rappelle son engagement pour les droits des filles et des femmes dans le monde.

Malgré des progrès importants en matière de droits des femmes menés de front par les Etats et les ONG telles que Plan International, il est important de rappeler que les filles sont encore trop marginalisées. Pourtant, aider les filles d’aujourd’hui, c’est agir pour les femmes de demain.

Chaque année, dans le monde, 12 millions de filles sont mariées de force. Les mariages et grossesses précoces et forcés constituent une violation pour les filles de leur droit à l’enfance et limitent grandement leurs perspectives d’avenir.

« Les mariages précoces constituent l’un des principaux freins à la scolarisation des filles mais plus largement, cette pratique viole le droit des filles à la santé et à la protection, avec notamment des grossesses à haut risque » souligne Michelle Perrot, directrice du Plaidoyer et de l’engagement des jeunes de Plan International France.

Si ces jeunes filles se heurtent à de nombreux obstacles dont celui d’être souvent mariées très jeunes, elles détiennent également le potentiel de briser l’engrenage de la pauvreté intergénérationnelle et de faire progresser les économies de leur pays.

Plan International s’engage pour les droits des filles et des femmes dans le monde et agit à plusieurs niveaux : campagnes de sensibilisation des parents et des autorités sur les dangers des mariages et grossesses précoces et l’importance de l’éducation des filles, mise en place de systèmes de revenus pour les familles afin qu’elles permettent à leurs filles d’aller à l’école, renforcement de la participation des filles à la vie civique et économique…

Pour espérer résoudre définitivement les inégalités auxquelles les femmes sont confrontées, il faut commencer à donner aux filles, dès leur naissance et tout au long de leur vie, la possibilité de grandir dans le respect de leurs droits.

Le 11 octobre prochain, Plan International célébrera la Journée internationale des filles reconnue par l’ONU. Ce sera à travers une mobilisation internationale l’occasion de donner la parole aux filles et de plaider pour leurs droits, notamment celui à l’éducation.

Suivez-nous

Sur instagram