A 10 ans, j’ai réalisé que beaucoup d’enfants n’avaient pas ma chance

My-Lan, 28 ans, professeure des écoles dans le Val d’Oise en France, est marraine d’Abdallah, 8 ans, en Egypte. Elle nous explique ce qu’est le parrainage avec Plan International France mais aussi quelles sont les raisons personnelles qui l’ont poussée à s’engager !

COMMENT S’APPELLE VOTRE FILLEUL ET OÙ HABITE-T-IL ?

Mon filleul s’appelle Abdallah, il a 8 ans et il vit en Egypte dans la région de Assiout. Je suis sa marraine depuis septembre 2016, déjà quatre ans !

POURQUOI AVOIR CHOISI CE PAYS ?

J’ai toujours été attirée par l’Egypte autant par son histoire que par sa culture.

J’ai plusieurs amis d’origine égyptienne, qui m’ont parlé de leur pays et de ses besoins en matière d’égalité des sexes, d’éducation et d’accès aux soins.

Je sais que, dans ce pays, il y a des communautés qui ont besoin d’aide.

POURQUOI ÊTES-VOUS DEVENUE MARRAINE AVEC PLAN INTERNATIONAL ?

Quand j’avais 10 ans, à l’école, j’ai participé à des ateliers sur les droits des enfants.

J’ai appris que dans d’autres pays les enfants n’avaient pas, comme moi, la chance d’aller à l’école, de s’exprimer, de se défendre. Là, j’ai réalisé que je voulais aider des enfants à travers le monde.

De plus, par mes origines vietnamiennes, je suis allée en Asie. J’ai découvert que les conditions de vie de certains enfants sont très différentes des nôtres.

Plus tard j’ai cherché des organisations qui défendaient vraiment les droits des enfants et j’ai trouvé l’ONG Plan International. J’ai tout de suite été convaincue par le parrainage.

Je peux suivre, à la fois, mon filleul à chaque étape de son enfance et aussi les projets de développement dans sa communauté. Plan International défend les droits des enfants en les accompagnant eux mais aussi tout leur environnement (parents, jeunes…).

QU’EST-CE QUE LE PARRAINAGE APPORTE À VOTRE FILLEUL ET À SA COMMUNAUTÉ ?

Abdallah a accès à l’école et aux soins, ce sont pour moi des droits fondamentaux.

J’ai été ravie de découvrir que les autres enfants et les jeunes de sa communauté, sont sensibilisés sur leur santé reproductive, leurs droits et contre les abus et l’exploitation. Ils apprennent à se défendre, même dès le plus jeune âge.

Grâce à mon parrainage mais aussi à tous les autres marraines et parrains qui accompagnent un enfant d’Egypte, il y a des projets pour défendre les droits des filles. Mon filleul va grandir dans un environnement où l’égalité filles-garçons est respectée. Cela aura un impact dans sa vie, celle de ses sœurs et de ses camarades de classe.

QUE PENSEZ-VOUS DU PARRAINAGE AVEC PLAN INTERNATIONAL ?

Parrainer avec Plan International, c’est très facile. J’ai tous les outils à disposition pour communiquer avec mon filleul. J’en apprends plus sur les actions en Egypte et sur les conditions de vie d’Abdallah.

Je peux être informée sur les actions dans les autres pays grâce à tous les outils en ligne (site Internet, magazine Plan Info, newsletter, réseaux sociaux, espace donateur,…).

QUELLE SATISFACTION EN TIREZ-VOUS ?

Je suis heureuse de voir que j’aide toute une communauté.

« Je suis vraiment contente de faire partie de la vie de mon filleul. »

D’un point de vue plus personnel, je suis vraiment contente de faire partie de la vie de mon filleul, de pouvoir échanger avec lui et sa famille.

Malgré ma vie quotidienne, tous nos impératifs de la vie de tous les jours, le parrainage me rappelle qu’il y a d’autres choses dans le monde notamment mon filleul et les enfants vulnérables de sa communauté.

ECHANGEZ-VOUS DES LETTRES AVEC VOTRE FILLEUL ?

J’ai eu quelques échanges avec mon filleul. C’est un vrai bonheur à chaque fois d’avoir de ses nouvelles.

Comme Abdallah n’a que 8 ans, sa mère et sa grande sœur l’aident à m’écrire. Je sais à chaque courrier que toute la famille est contente d’avoir de mes nouvelles.

Même si les échanges restent assez courts et pas forcément développés (ses activités préférées, son plat préféré…), j’ai l’impression que nous apprenons tous à nous connaitre.

Je suis très touchée de savoir que toute la famille d’Abdallah participe à son parrainage.

AVEZ-VOUS PRÉVU D’ALLER LUI RENDRE VISITE SUR LE TERRAIN ?

J’aimerais beaucoup lui rendre visite, pourquoi pas même dès l’été prochain. Pour le rencontrer lui et sa famille et aussi pour voir concrètement les actions de Plan International dans sa communauté.

Comme il est encore petit, j’espère que si on se rencontre, il ne sera pas trop intimidé.

« Je trouve ça formidable qu’il soit possible de rendre visite à son filleul. »

Je trouve ça formidable qu’il soit possible de rendre visite à son filleul en préparant cette journée en avance avec l’aide de Plan International France.

De plus, j’ai toujours rêvé d’aller en Egypte, ce serait l’occasion de visiter ce pays.

Pour moi, c’est essentiel de sensibiliser les enfants, dès le plus âge, sur leurs droits et ceux de tous les enfants à travers le monde. En tant que professeure des écoles, j’aimerais sensibiliser mes élèves à cette cause. Et pourquoi pas faire que ma classe parraine un enfant ?

Suivez-nous

Sur instagram