Cette rencontre avec notre filleule restera gravée dans nos cœurs

En novembre dernier, Guy et sa femme Hélène ont décidé de rendre visite à Sreyam, leur filleule au Cambodge depuis 2008. Ils nous racontent cette rencontre exceptionnelle, et leur découverte des actions de l’ONG Plan International dans ce pays meurtri par les événements passés.

Le Cambodge est l’un des pays les plus pauvres au monde, son indice de développement humain le place à la 136ème place sur 187*. Du fait de la guerre civile, qui a eu lieu dans les années 70, puis des catastrophes naturelles répétitives, comme l’inondation dévastatrice de 2011, la population souffre d’un cruel manque d’infrastructures éducatives et de santé, et de moyens humains pour s’occuper des enfants. Beaucoup d’entre eux abandonnent l’école avant la fin du premier cycle, et sont souvent livrés à eux-mêmes. 

« Nous voulions parrainer un enfant au Cambodge car après de nombreux voyages dans ce pays, nous avons pu voir que les enfants étaient les plus défavorisés. Nous avons choisi Plan International pour le parrainage car l’ONG est très présente dans les communautés les plus isolées et aide des milliers d’enfants à accéder aux soins et à l’éducation ; de plus, le parrainage nous permet d’être proches de notre filleule pour suivre son évolution au sein de sa communauté ! »

C’est ainsi qu’en novembre dernier, après presque 6 ans d’échanges de lettres avec leur filleule, Guy et Hélène ont décidé de partir à la rencontre de Sreyam, 11 ans, qui vit dans une communauté isolée de la province de Kampong Cham dans le sud du pays non loin de la capitale.  

À leur arrivée, notre équipe locale les a accueillis. Un premier arrêt dans une école maternelle leur a permis de découvrir un de nos projets : l’accès aux soins et le développement de la petite enfance.

« Une maîtresse d’école et des mamans s’affairaient à décorer les lieux, pendant que les petits élèves curieux jouaient avec les cadeaux que nous avions apporté (balles, cordes à sauter…). Pour clore ce bel entretien, les enfants ont chanté en notre honneur ! Ensuite, nous avons assisté à une réunion regroupant différents intervenants, de tous milieux, impliqués de près ou de loin dans la vie de la communauté… Nous y avons mesuré la complexité de leurs tâches ! »

Guy et Hélène ont ensuite déjeuné avec l’équipe de notre ONG et ont pris la route vers la communauté de leur filleule. 

« Nous avons enfin, et avec une grande émotion, rencontré notre filleule Sreyam et sa famille (ses parents, ses 2 sœurs, ses 2 mamies), tous aussi intimidés que nous, et avons découvert, à notre grande surprise, la naissance de leur troisième fille ! »

Guy et Hélène distribuèrent les cadeaux et souvenirs qu’ils leur avaient rapportés de France, mais aussi des fournitures scolaires et des jouets, et ils suivirent un jeu de questions-réponses avec Sreyam et sa famille afin de faire plus ample connaissance.

 « Le moment de la séparation fut riche en émotions, nous n’avions pas envie de repartir. »  

« Sreyam vit dans un milieu modeste (ses parents sont paysans), entourée de l’affection de ses proches. Elle aime étudier, lire, aider sa mère aux tâches ménagères et s’amuser avec ses amis et ses voisins, venus en grand nombre autour de nous, installés sous la maison sur pilotis ! »

La famille leur fit découvrir leur jardin, leurs animaux, les actions de Plan International dans leur communauté, et pour clore la journée, une amusante séance photo fut organisée avec tous les membres de la famille.

« Le moment de la séparation fut riche en émotions, nous n’avions pas envie de repartir. Cette rencontre avec notre filleule restera gravée dans nos cœurs. Nous allons bien sûr continuer de nous écrire… et nous espérons nous revoir bientôt ! »

Sur instagram