.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

En Afrique de l’Ouest, 30% des filles de 15 à 19 ans sont mariées, divorcées ou veuves.
Pour lutter contre ces discriminations et accompagner les filles dans leur émancipation, Plan International France met en place le programme Championnes en collaboration avec ses partenaires locaux, l’AFD et la FIFA.

Son objectif principal : contribuer à la promotion du leadership des filles et l’égalité des genres dans un environnement protecteur grâce à la pratique du sport. Ce programme se déroulera au Bénin, en Guinée et au Togo, et bénéficiera directement à 5 390 enfants.

La situation des femmes et des filles en Afrique de l’Ouest 

En Afrique de l’Ouest, malgré l’existence de cadres légaux consacrés à l’égalité des genres tels que la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, les attitudes et les pratiques discriminatoires à l’encontre des femmes et des filles persistent.

Dans de nombreuses communautés, les normes sociales enferment les filles dans un rôle de future mère de famille, jugé incompatible avec l’école.

Par ailleurs, les mariages d’enfants, les violences sexuelles, les mutilations génitales féminines, les grossesses précoces mais aussi les inégalités d’accès à la terre et aux services financiers constituent des obstacles considérables à l’autonomisation économique et sociale des femmes.
Dans le cas des mariages d’enfants notamment, les filles sont généralement déscolarisées dans le but de subvenir aux besoins de leur mari, de s’occuper des tâches ménagères et des enfants (One in Five Children, Adolescents and Youths Out of School, UNESCO, 2018).

Au Bénin, en Guinée et au Togo, ces discriminations ont d’énormes répercussions sur la vie de ces jeunes filles : 

Le programme Championnes : transformer les normes sociales par la pratique du football 

Le programme Championnes cherche à transformer les normes sociales et les stéréotypes de genre à travers le sport et notamment par la pratique du football.

Le sport est en effet un formidable levier d’éducation et d’émancipation des enfants, et des filles en particulier. Il encourage l’apprentissage par la pratique : les filles gagnent en connaissance, en compétences et se font un réseau plus étendu. Le sport crée des équipes et des supporters, les garçons et les autres membres de la communauté qui soutiennent leurs filles et leurs sœurs. Il crée une émancipation par le changement de regard que les filles portent sur elles-mêmes (estime de soi) et le changement de regard que la communauté porte sur les filles (normes sociales).

Dans le cadre du programme Championnes, le football devient un instrument d’autonomisation des filles et de transformation des normes sociales à travers une approche mixte : 

En tant que Championnes du Changement, les filles deviennent capables de prendre leurs propres décisions. Elles contribuent à changer les perceptions de leur compétences, capacités et rôle et deviennent des modèles, remettant en cause les normes de genre néfastes dans leurs communautés.

En participant à l’émancipation et l’autonomisation sociale et économique des femmes et des filles au Bénin, en Guinée et au Togo, l’ONG Plan International France œuvre en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons. Elle donne aux filles les moyens de faire respecter leurs droits et de prouver à leurs communautés que l’éducation des filles est aussi importante que celle des garçons.

Afin d’obtenir des changements durables, ces actions sont réalisées en étroite collaboration avec les ONG partenaires et les autorités locales, dont les capacités seront renforcées tout au long du projet. L’AFD (Agence Française de Développement) et la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) participent au suivi et au financement du programme Championnes, pour l’émancipation et l’éducation par le sport de milliers de filles en Afrique de l’Ouest.

Suivez-nous

Sur instagram