Beaucoup de filles et de femmes vivent avec des revenus très modestes et ne peuvent pas se permettre d’acheter des protections hygiéniques. C’est pourquoi, Plan International dispense des formations de création de serviettes hygiéniques réutilisables pour accompagner au mieux les filles dans la gestion de leurs règles et lutter contre la précarité menstruelle.

La précarité menstruelle, un phénomène très présent au Mali

Pour des millions de filles et de femmes au Mali, la précarité menstruelle est un phénomène bien trop courant. Elles n’ont pas accès aux produits hygiéniques et à des installations adéquates (manque d’eau, problèmes d’assainissement et d’hygiène) ou, dans les rares cas où elles y ont accès, elles n’ont aucun moyen de se débarrasser des protections hygiéniques usagées. 

Faute de produits sanitaires adéquats, les filles utilisent de vieux vêtements, du papier, du coton, des chiffons et même des feuilles lorsqu’elles ont leurs règles. Dans les écoles, l’absence de toilettes et d’installations sanitaires ainsi que le manque d’intimité rendent extrêmement difficile la gestion des menstruations pour les filles et en obligent beaucoup à rester à la maison.

« Avant, à chaque fois que j’avais mes règles, je restais seule, dans des coins à l’écart de la foule, à l’école comme à la maison. J’avais tellement honte et peur que les chiffons que j’utilisais tombent, se déplacent ou que mes vêtements soient tachés »

explique Kologo.

Les ateliers de Plan International pour lutter contre la précarité menstruelle

Pour aider les filles comme Kologo à se sentir plus à l’aise et à mieux gérer leurs règles, Plan International a formé 100 adolescentes de quatre communautés rurales des régions de Koulikoro et de Bougouni. Les ateliers de formation comprenaient des sessions sur l’utilisation de tissus locaux pour fabriquer des protections hygiéniques et sur la couture manuelle des serviettes hygiéniques.

Les filles, âgées de 13 à 18 ans, ont pu être formées à l’utilisation et à l’entretien des serviettes hygiéniques réutilisables. Aucune des 100 filles ayant participé à la formation n’avait accès à des produits hygiéniques ou n’en avait utilisés auparavant.

Les serviettes sont en coton, lavables et réutilisables et permettent aux filles de les utiliser pendant plus d’un an. De plus, les matériaux utilisés pour ces serviettes peuvent être achetés localement. Tout cela permet aux filles de gérer plus facilement leurs règles à la maison comme à l’école.

Des séances de sensibilisation ont également été organisées afin que les filles puissent mieux comprendre les changements qui se produisent dans leur corps et le processus du cycle menstruel dans son ensemble.

Kalifa Sissoko, directeur d’une des écoles où Plan International a organisé la formation, a beaucoup apprécié l’atelier et espère qu’il permettra de réduire l’absentéisme scolaire des filles, obligées de manquer les cours à cause de leurs règles.

« J’invite toutes les filles qui ont participé à l’atelier à transmettre les compétences qu’elles ont acquises à leurs proches, en particulier à celles qui n’ont pas la chance d’aller à l’école. J’espère que Plan International reviendra l’année prochaine pour former davantage d’élèves. », déclare M. Sissoko.

« Nous espérons que la formation contribuera à briser certains mythes, stigmates et tabous persistants autour des menstruations puisqu’ils conduisent tous à l’exclusion et à la discrimination des femmes et des filles au Mali »

explique M. Sissoko.

Actualités

Les filles fixent de nouvelles règles : finis les tabous menstruels !

PérouDroits des fillesHygiène menstruelle
Dulce nous raconte qu’elle, ses amies et sa famille ont cru pendant très longtemps aux mythes qui entourent les menstruations dans sa communauté. Par …

Les règles, un frein majeur à l’éducation des filles au Mali

MaliDroits des fillesHygiène menstruelle
Beaucoup de filles et de femmes vivent avec des revenus très modestes et ne peuvent pas se permettre d’acheter des protections hygiéniques. C’est pourquoi,…

Journée internationale de l’hygiène menstruelle : Plus de 500 millions de filles et femmes dans le monde sont en situation de précarité menstruelle

Crises humanitairesDroits des fillesHygiène menstruelle
Une étude inédite de Plan International révèle l’impact des crises humanitaires sur la santé menstruelle des filles et des femmes. Une personne sur 4 …

Créer des espaces sûrs pour l’éducation à l’hygiène menstruelle

ZambieDroits des fillesHygiène menstruelle
« J’avais 14 ans lorsque j’ai eu mes premières règles. Je revenais du marché et je ne savais pas ce que c’était. J’ai appelé mes amies pour qu’elles…

Journée internationale de l’hygiène menstruelle du 28 mai : les règles sont toujours un tabou pour plus de la moitié des adolescentes et des femmes

Droits des fillesHygiène menstruelle
Partout dans le monde, les stéréotypes de genre et le manque d’information et d’éducation sur les sujets de santé sexuelle et reproductive font persister…

Suivez-nous

Sur Instagram