.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

En décembre 2018, les médias nigérians ont rapporté qu’un homme de 70 ans avait épousé une fille de 15 ans dans l’État du Niger, à l’ouest du Nigéria. Les photos du couple – publiées sur les réseaux sociaux – ont suscité l’indignation dans tout le pays et ont incité 3 adolescentes à passer à l’action pour bannir le mariage forcé des enfants.

Passer l’âge légal du mariage de 11 à 18 ans

Susan, Kudirat et Temitayo ont créé une organisation à but non lucratif appelée NeverYourFault (jamais de ta faute) et ont fait du mariage d’enfants leur première campagne : #RaiseTheAge (augmenter l’âge).

A travers sa pétition en ligne, #RaiseTheAge appelle le gouvernement nigérian à porter à 18 ans, et non plus 11 ans, l’âge légal du mariage dans tous les États et à prendre toute disposition utile pour que cette loi soit pleinement appliquée.

La pétition a déjà recueilli près de 120 000 signatures et continue à prendre de l’ampleur.

Des rapports de force déséquilibrés dans le mariage

Hussaini Abdu, directeur de Plan International au Nigéria, soutient la campagne et la pétition :
« Le mariage des enfants a un impact dévastateur sur la vie des filles. Il les prive non seulement de leurs droits, mais également de leur enfance. Au Nigéria, 43 % des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans et 17 % sont mariés avant l’âge de 15 ans. 

Une fille mariée avant ses 18 ans va très probablement abandonner ses études, risque de devenir un mère-enfant, de mourir pendant la grossesse ou l’accouchement et de rester pauvre toute sa vie. Elle dépendra psychologiquement et financièrement de son mari et de sa belle-famille et, par conséquent, ne pourra jamais réaliser son véritable potentiel.

Quand il y a un grand écart d’âge entre les mariés – comme dans le cas qui a inspiré la pétition #RaiseTheAge – les rapports de force dans le mariage sont complètement déséquilibrés. 

Au Nigeria, les filles sont très souvent considérées comme inférieures aux garçons mais, quand elles sont prises au piège d’un mariage qui leur a été imposé, il est encore plus difficile pour elles de se faire entendre.

Dès lors qu’elles sont mariées, elles doivent renoncer à leurs rêves, elles sont souvent coupées de leurs familles et de leurs amis et risquent fort d’être confrontées à des violences domestiques et sexuelles. »

Les filles prennent leur destin en main 

Les filles derrière la campagne #RaiseTheAge sont un exemple fantastique de ce que les filles peuvent accomplir quand des pratiques néfastes ne les en empêchent pas, telles que le mariage d’enfants. Elles savent que nous avons besoin de changement et en ont assez d’attendre. Elles en ont assez d’être ignorées, assez d’être négligées et assez d’être sous-estimées. 

Donc, elles prennent les choses en main. C’est pour les filles au Nigéria une période exaltante. Le gouvernement du Nigéria doit les écouter. Il doit faire davantage pour lutter contre le mariage des enfants et modifier ses lois contradictoires. Et il doit faire davantage pour protéger et soutenir les filles afin qu’elles puissent vivre librement leur vie, à égalité avec les garçons et les hommes. »

Suivez-nous

Sur instagram