.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Il est compliqué pour les habitants de régions isolées du Vietnam de se fournir en électricité. La vie est alors très difficile. Pour aider les enfants et les familles d’un petit village de pêcheurs à profiter de cette ressource, Plan International a mis en place un projet novateur et écologique. Découvrez comment de simples seaux rouges et du vent peuvent changer la vie d’une communauté !

Au Vietnam, il y a un petit village de pêcheur où un grand nombre d’habitants vivent sur leur bateau. C’est une coutume traditionnelle qui se transmet de génération en génération. 

Le village est situé loin de la ville, à environ 10 kilomètres d’Hanoi, il est difficile et cher pour les habitants de se fournir en électricité. 
Pour résoudre ce problème, Plan International a mis en place un nouveau projet d’énergie éolienne. Il a déjà un grand impact sur la vie des habitants. 

Mr Trong vit avec sa famille sur un bateau depuis plus de 10 ans. Comme beaucoup de ses voisins, il gagne sa vie en fabriquant et en vendant des objets en céramique. Avant, il utilisait la batterie de sa voiture pour avoir de l’électricité. C’était dangereux mais il n’avait pas d’autres solutions.  

« Il y a 3 ou 4 ans, nous avons finalement eu accès à l’électricité, mais cela coûtait très cher, les prix pouvaient même doubler en haute saison. Nous ne savions pas quoi faire pour réduire ces coûts et économiser de l’argent pour notre famille » explique-t-il. 

L’arrivée du projet éolien a changé la vie de sa famille. 

« Si vous visitez notre village aujourd’hui, vous verrez plein de jolies « fleurs rouges » sur le toit des bateaux, ce sont de petits générateurs électriques. Ils ont fait une grande différence dans notre vie », raconte Thao, la femme de Mr Trong. 

Le projet d’électricité par le vent est simple et rentable. Les « fleurs rouges » sont des ventilateurs qui produisent de l’énergie. Ils sont fabriqués avec des seaux réutilisables en plastique rouge. 

Quand le vent frappe les ventilateurs, les seaux tournent, générant suffisamment d’énergie pour éclairer toute la famille de Mr Trong pour la soirée. 

« Ce projet ne nous aide pas seulement à réduire nos dépenses, il nous fournit une énergie propre, bonne pour l’environnement et pour notre santé. En plus, les nouvelles ampoules LED que nous avons reçues sont très rentables. Elles demandent beaucoup moins d’énergie que les précédentes. C’est ce que j’aime le plus dans ce nouveau système », décrit Mr Trong. 

« Pendant la mise en place du projet, les habitants nous ont montré beaucoup de soutien, c’était un grand encouragement pour moi et pour les autres bailleurs du projet. Je suis heureux de voir que mon initiative écologique a rassemblé les habitants, réduit leurs difficultés et offert des bénéfices immédiats à toute la communauté. », explique Mr Cuong, fondateur du projet. 

Le projet a été instauré dans un délai très court mais les petits ventilateurs ont prouvé leur efficacité. Une des clés du projet est de sensibiliser les communautés à en apprendre plus sur l’électricité, à utiliser de l’énergie renouvelable et à réduire les effets du changement climatique

Plan International espère étendre ce modèle aux personnes vivant dans les zones montagneuses et reculées du Vietnam, qui ne peuvent pas accéder à l’électricité. 

*Projet mis en place en partenariat avec the Live & Learn Network et l’agence australienne pour le développement – AusAID   

Suivez-nous

Sur instagram