À l’occasion de la Journée Internationale d’action pour la santé des femmes ce 28 mai, rappelons que les femmes rencontrent encore de nombreux obstacles au quotidien pour accéder à la santé. Découvrez les différentes problématiques auxquelles elles doivent faire face.

L’accès des femmes aux soins et à la santé : un enjeu toujours d’actualité

Dans les pays en développement, les discriminations que subissent les femmes impactent plusieurs aspects de leur vie quotidienne. L’accès aux soins et à la santé fait partie des droits auxquels des millions de femmes sont privées dans le monde, notamment en ce qui concerne leur santé sexuelle et reproductive. 
Ainsi, selon l’OMS (2015), 830 femmes décèdent chaque jour de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement et 99% de ces décès surviennent dans un pays en développement.

En plus des obstacles géographiques ou infrastructurels pour accéder aux soins lorsque l’on vit dans un pays en développement, les femmes subissent une réelle inégalité face à la santé, due à des discriminations d’ordre économiques, culturelles et politiques. 

La lutte pour l’accès des femmes à la santé reste compliquée, mais des solutions existent afin d’améliorer leur prise en charge. Grâce l’action commune, la mortalité maternelle a diminué de pratiquement 44% entre 1990 et 2015, à l’échelle mondiale. Pour cela, Plan International travaille activement afin de faciliter l’accès aux soins pour elles, que ce soit dans :

Les discriminations sexistes, premier obstacle des femmes pour accéder à la santé

Le premier obstacle rencontré par les femmes des pays en développement pour accéder à la santé est celui de leur statut. Les discriminations sexistes dont elles sont victimes influent sur la connaissance de leur propre corps, leur droit de se faire soigner et leurs moyens financiers pour y accéder :

62 millions de filles n’ont pas accès à une éducation de base dans le monde, ce qui inclut l’éducation sexuelle et reproductive. Sans connaissances, elles ont des difficultés à s’informer, à lire et comprendre des prescriptions médicales et à se soigner.

Dans de nombreux pays, les femmes sont considérées comme inférieures aux hommes. Au sein de leurs communautés, leurs problèmes de santé sont minimisés et elles ne sont parfois pas autorisées à prendre certaines décisions concernant leur propre corps et sur le traitement adéquat.

La pauvreté des familles, les inégalités salariales entre hommes et femmes et les discriminations que subissent les femmes pour devenir indépendantes financièrement sont autant de facteurs qui limitent leur accès à des examens médicaux, soins, traitements et médicaments nécessaires à leur bonne santé.

Des obstacles structurels, culturels et politiques freinent l’accès aux soins dans les pays en développement

L’éloignement géographique des centres de santé existants influent aussi beaucoup sur l’accès des femmes aux soins. Dans des pays où les infrastructures ne sont pas bonnes et où les moyens de transports sont réduits et onéreux, il est difficile mais aussi dangereux pour les femmes de se rendre dans les hôpitaux. Ces raisons conduisent les femmes à consulter des guérisseurs de villages, ce qui représente un risque non négligeable de complications voire de décès.

Les tabous, les traditions et la méfiance vis-à-vis de la médecine moderne sont également de véritables des freins. En effet, dans certaines communautés la médecine moderne est considérée comme peu efficace et dans d’autres elle peut même être vue comme de la sorcellerie. 

Par ailleurs, l’appartenance d’une femme à une minorité ethnique, un statut de veuve, de divorcée, une appartenance religieuse minoritaire, un statut séropositif ou encore une orientation sexuelle non autorisée constituent de véritables points de départ à une discrimination voire une interdiction d’accès aux soins. 

Enfin, la politique de ces pays est rarement orientée en faveur de l’égalité des sexes. Il existe un manque de volonté politique notoire en ce qui concerne la mise en place de services de santé tenant compte des besoins des femmes.

Suivez-nous

Sur instagram