Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

En 2012, sous la pression de l’école, Sri Ningsi, la mère d’Hassan, a essayé d’obtenir un certificat de naissance pour son fils car, pour être scolarisé, chaque enfant doit en posséder un. Elle a réuni tous les documents nécessaires, mais une fois arrivée au bureau de l’état civil, sa demande a été rejetée…

Privé d’école

Hasan, vit avec son frère aîné et ses parents à Pesing Garden dans la région de Kedoya Utara, à l’ouest de Jakarta, la capitale de l’Indonésie. Son frère est en 4ème au collège et ses parents sont éboueurs. Après l’école, Hasan aide souvent son père à ramasser les ordures. Parfois, il cherche des objets réutilisables autour des lotissements dans des poubelles. 

En 2012, sous la pression de l’école, Sri Ningsi, la mère d’Hassan, a essayé d’obtenir un certificat de naissance pour son fils car, pour être scolarisé, chaque enfant doit en posséder un. Elle a réuni tous les documents nécessaires, mais une fois arrivée au bureau de l’état civil, sa demande a été rejetée : elle avait dépassé le délai pour obtenir un certificat de naissance car Hasan était trop âgé. La réglementation stipule que pour tous les enfants âgés de plus d’un an, la délivrance du certificat de naissance se fait auprès du tribunal.

Sri Ningsi a déposé son dossier au tribunal. Aujourd’hui, elle attend toujours une réponse. Quand elle relance les personnes compétentes, elles ne peuvent lui donner la certitude qu’elle va obtenir le certificat de naissance de son fils.

Faire respecter les droits de l’enfant 

La même année, Plan International Indonésie en collaboration avec ISCO (une fondation locale qui agit pour l’éducation des enfants marginalisés) a invité la mère d’Hasan à assister à une réunion d’informations sur la procédure à suivre pour se procurer un certificat de naissance. Grâce à cela, elle a enfin pu obtenir le certificat de naissance de son fils Hasan et le donner à l’école pour l’inscrire. Les parents peuvent désormais demander à l’école la « Jakarta Smart Card (KJP) », le document qui permettra à Hassan de poursuivre ses études et de se construire un avenir.

L’article 7 de la Convention Internationale des droits de l’enfant donne à tous les enfants le droit à un nom et à une nationalité. Ainsi, Plan International se bat pour que tous les enfants puissent être enregistrés à leur naissance et accèdent pleinement à leurs droits. 

Suivez-nous

Sur instagram