.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Des pluies torrentielles ont causé ces derniers jours des inondations dévastatrices en Asie du Sud. Déjà sur place, Plan International vient en aide aux enfants et aux familles qui ont tout perdu en Inde, au Bangladesh et au Népal.

Plan International travaille en étroite collaboration avec ses partenaires sur le terrain et les gouvernements de l’Inde, du Bangladesh et du Népal pour répondre aux besoins des populations victimes d’inondations historiques. La catastrophe a coûté la vie à près de 396 personnes et a forcé des millions d’autres à fuir leur domicile.

« Nous avons déployé une aide humanitaire d’urgence qui s’étend à travers ces trois pays. Nous nous concentrons sur les besoins immédiats des familles et nous nous assurons que les enfants et leur communauté aient accès à l’eau, à de la nourriture, à de bonnes conditions d’hygiène et à tous les produits de première nécessité », explique Senait Gebregziabher, directeur de Plan International en Asie.

Nous savons que les enfants, en particulier les filles, sont les plus vulnérables en cas d’urgence

« Nous travaillons en Asie depuis des années et nous savons que les enfants, en particulier les filles, sont les plus vulnérables en cas d’urgence. Ils ont besoin d’une aide spécifique pour être protégé et en sécurité. Nous avons créé des espaces dédiés aux enfants, et aux filles, nous travaillons à la réouverture des écoles pour qu’ils puissent reprendre leur scolarité au plus vite », poursuit-il.

Bangladesh

Les inondations ont dévasté plusieurs régions du nord du pays et ont affecté plus de 7.5 millions de personnes. 173 personnes sont mortes. Les écoles sont fermées et pratiquement toutes les routes des villages sont submergées.

Plan International est venu en aide à 18 750 personnes. Trois stations d’assainissement de l’eau ont été installées et nos équipes ont distribué plus de 5 000 litres d’eau potable.

Inde

Les régions de Bihar et d’Assam au nord-est du pays ont été touchées par les inondations. 80 personnes sont mortes. Des villages et des terres agricoles sont submergés. Des écoles ont subi de sérieux dégâts. Certains habitants restent pris au piège des eaux tandis que d’autres ont dû fuir leur maison n’ayant nulle part où aller. La situation est inquiétante car le niveau de l’eau ne cesse de monter.  

Népal

Au Népal, c’est la région de Terai qui est touchée. 143 personnes sont décédées et des milliers de familles ont dû fuir leur maison, détruite ou sérieusement endommagée.

Certaines communautés touchées sont des communautés de parrainage de Plan International. Nos équipes ont commencé à distribuer de la nourriture et des bâches, pour construire des abris temporaires, à des milliers de familles de la région de Rautahat dans le sud du pays.

Toute pluie supplémentaire pourrait être catastrophique pour les enfants et leurs familles

« L’Asie du Sud est une région sensible aux catastrophes naturelles, souvent déclenchées par les pluies de mousson. La reconstruction sera lente.

Des milliers d’enfants sont en danger s’ils continuent à vivre dans des abris temporaires sans accès à l’eau, à la nourriture, aux produits d’hygiène et sans être protégés. Il est essentiel de leur venir en aide le plus rapidement possible.

Nous sommes encore au cœur de la saison des moussons, et toute pluie supplémentaire pourrait être catastrophique pour les enfants et leurs familles qui vivent déjà dans des conditions désastreuses », ajoute Senait  Gebregziabher.

Pour toutes nos marraines et parrains parrainant un enfant dans cette région, nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus de nouvelles des enfants parrainés.

Suivez-nous

Sur instagram