Priscila, 16 ans, fait partie du groupe Puruwá, une communauté ancestrale installée dans la province de Chimborazo. Elle étudie dans une école interculturelle locale, spécialisée dans la couture et la création de mode. Ce travail la passionne. Grace à Plan International, elle a appris à confectionner des vêtements pour enfants et pour adultes, notamment des pantalons, des maillots de bain et des chemisiers brodés de perles.

Priscila rêve de devenir une grande styliste

Avec quatre frères, Priscila est la seule fille de sa famille, mais ses parents l’ont toujours traitée sur un pied d’égalité par rapport à ses frères. Ils l’ont soutenue dans ses études et l’ont encouragée à participer à différentes activités sociales, sportives, culturelles et éducatives. 

Son père est chauffeur de taxi et sa mère fabrique des masques de protection qu’elle vend à sa communauté. La pandémie ayant eu des répercussions financières sur sa famille, Priscila aide sa mère à coudre et à vendre les masques. 

« Pour fabriquer les masques, je dessine un contour à l’aide de différents moules en papier et je les couds ensuite dans du tissu de différentes couleurs. Les compétences en couture que j’ai appris à l’école, je les mets en pratique à la maison ». 

Au début de la pandémie, sa mère gagnait en moyenne 20 dollars par jour, mais en raison de la concurrence et de la moindre demande pour ses masques, ce montant a été ramené à 5 dollars par jour. 

Priscila participe également à une autre initiative familiale : l’entreprise de photographie de son frère aîné. Elle l’aide à prendre des photos le dimanche lors d’événements tels que les mariages, les fêtes ou les baptêmes. Ils prennent des clichés et les vendent sur place, ce qui leur rapporte en moyenne 15 à 20 dollars.

« Je veux fabriquer des vêtements pour la population locale kichwa et métisse. Je veux être indépendante et créer une entreprise de fabrication de vêtements pour hommes et femmes afin de créer des emplois, en particulier pour les femmes indigènes », nous confie Priscila. 

Une future leader créative et engagée 

Dans le cadre du Mouvement des filles, Priscila a pris part à diverses activités de leadership, des rassemblements, des réunions virtuelles avec des filles d’autres provinces et des interviews avec des radios locales.

« Ces activités m’ont permis de m’épanouir et d’acquérir une certaine expérience dans les petites entreprises afin de pouvoir, à l’avenir, relever les défis qui se présenteront à moi lorsque je créerai ma propre entreprise. J’aime faire ce genre de choses et je veux contribuer aux finances de ma famille », explique Priscila.

« Les ateliers m’ont permis d’en apprendre davantage sur le leadership et les droits des filles. Nous avons joué et appris ensemble avec d’autres filles et garçons de la communauté et plus tard, ils m’ont invitée à faire partie du Mouvement des filles où j’ai eu l’occasion d’en apprendre plus sur le genre et les droits des filles et des femmes ». 

« Je veux suivre l’exemple d’autres femmes leaders. Plan International m’a aidé à apprendre à m’exprimer et à prendre la parole. Je continuerai à participer aux événements et j’aiderai les filles qui ont des problèmes à poursuivre leurs études ».

Priscila est très fière de toutes ses réalisations jusqu’à présent. L’une des choses dont elle est la plus fière est d’avoir été élue présidente de son conseil des étudiants. « Mon plan est d’aider les filles et les jeunes femmes à poursuivre leurs études. Grâce à cette initiative, j’ai gagné le soutien des étudiants et j’ai commencé à travailler dans ma communauté ».

Ses projets pour l’avenir sont tout aussi ambitieux. Tout d’abord, Priscila a l’intention d’obtenir un diplôme universitaire en design de mode, puis elle veut créer une entreprise de conception et de fabrication de vêtements visant à promouvoir son identité et sa culture Puruwá. 

Priscila est une jeune femme déterminée et elle est certaine d’atteindre son objectif. « Les rêves que je voyais loin à l’horizon quand j’étais enfant, aujourd’hui je les vois proches de devenir réalité grâce à ma persévérance. »

Suivez-nous

Sur instagram