.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

À l’occasion de la journée mondiale des droits des femmes, rappelons que l’éducation mais surtout la formation professionnelle sont les outils indispensables pour que les filles deviennent des femmes libres et autonomes. Découvrez notre approche et nos actions sur le terrain.

L’école, première étape incontournable pour l’autonomisation des femmes

Selon l’ONU, les solutions durables aux problèmes sociaux, économiques et politiques des pays en développement ne peuvent aboutir sans la pleine participation et la pleine autonomisation des femmes.

Aujourd’hui, l’éducation des filles est souvent considérée comme non prioritaire et les jeunes femmes des pays en développement sont les premières victimes de discriminations sexistes. Elles rencontrent des barrières pour suivre un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire, accéder à des études supérieures, obtenir un emploi et être indépendante financièrement. Enfermées dans un cercle vicieux de la pauvreté, ces femmes, privées de leurs droits et de leur liberté, ne peuvent pas s’émanciper.

Pourtant, véritable levier à la réduction de la pauvreté, la scolarisation et la formation professionnelle des femmes a un impact majeur sur le développement d’un pays. Sur le terrain, notre expérience le confirme : 9 années d’éducation gratuite et de qualité permettent à une fille de changer son avenir. Chaque année passée sur les bancs de l’école augmente son futur revenu de 10 à 20 % et le PIB d’un pays en moyenne de 0,37 % par an.

Chaque année passée sur le banc de l’école augmente le futur revenu d’une fille de 10 à 20%

La promotion de l’égalité des sexes, l’éducation des filles et la lutte contre les discriminations auxquelles elles doivent faire face font partie intégrante des priorités de nos programmes de développement. Première étape de leur autonomisation, la scolarisation leur permet d’être actrices du développement de leur communauté, de leur région et de tout leur pays.

L’approche de Plan International : le Youth Economic Empowerment

L’éducation primaire et secondaire est une chose, permettre aux jeunes et en particulier aux jeunes femmes d’accéder à des formations professionnelles et à l’autonomie financière en est une autre.

Formation professionnelle

Dans un objectif d’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes, et plus particulièrement des jeunes femmes, Plan International a développé en 2007 une approche d’autonomisation économique des jeunes, dite approche « YEE » (Youth Economic Empowerment).

L’approche YEE permet d’accompagner l’insertion des jeunes à l’emploi, et en particulier des jeunes femmes, au travers de 6 étapes qui prennent chacune en compte leurs contraintes et besoins spécifiques :

L’approche du genre est intégrée à toutes les étapes de cette approche, permettant aux jeunes femmes de prendre des décisions personnelles et professionnelles qui leur permettront de devenir de véritables actrices du changement dans le domaine de l’emploi des jeunes.