.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Au Timor Leste, les toilettes sont trop rares. C’est un problème particulièrement présent dans les zones rurales où un tiers de la population doit toujours faire ses besoins à l’air libre. Pour Duarte c’est un soulagement et une grande fierté que sa famille ait enfin des toilettes, grâce à l’appui de Plan International. Le 19 novembre, Journée mondiale des toilettes, permet de mettre en avant l’importance de l’assainissement et de l’accès aux toilettes pour tous. Une étape importante dans le respect du droit des enfants à la santé.

Des toilettes efficaces, un enjeu de santé pour les enfants

Les yeux encore gonflés de sommeil, Duarte, 7 ans, sort de la chambre et grimpe sur les genoux de sa mère. Il vient de finir sa sieste. « Je suis très heureuse quand j’ai mes 2 enfants autour de moi. Pour moi, le plus important, c’est qu’ils soient heureux et en bonne santé », déclare Imaculada, la mère de Duarte.

C’est pour leurs enfants qu’elle et son mari ont récemment décidé de construire leurs premières toilettes. « C’était normal pour nous de nous soulager à l’air libre. Mais nous avons appris que déféquer à l’air libre peut être très mauvais pour notre santé et celle de nos enfants. »

Au Timor Leste, moins de 50 % des ménages utilisent des installations sanitaires, souvent avec des conséquences graves sur la santé et l’environnement. La défécation à l’air libre et le manque d’assainissement adéquat sont à l’origine de maladies contagieuses comme les infections intestinales ou les diarrhées, la deuxième cause de mortalité infantile au Timor-Leste. 

Des toilettes de qualité sauvent des vies. Elles sont essentielles à la préservation de la santé des enfants en empêchant la propagation de maladies par les excréments humains.

Dans le monde, 892 millions de personnes défèquent en plein air sans système de récolte ou de traitement

Travailler avec les communautés pour de meilleures pratiques d’hygiène

Dans la région de la famille de Duarte, l’ONG Plan International collabore avec les communautés, les autorités et les associations locales pour que toutes et tous aient accès à des toilettes. Nous diffusons des informations sur les risques liés à la défécation à l’air libre et sur les avantages à disposer de toilettes. Nos équipes fournissent également des conseils techniques sur la construction de toilettes.

« Nous partons de très loin mais nous touchons au but. Aujourd’hui, 92 % des ménages de la municipalité de Duarte ont des toilettes. Mais bien sûr, nous voulons atteindre 100 % », explique John McGown, responsable de ce projet pour Plan International au Timor Leste.

Plan International encourage les communautés à travailler ensemble à la réalisation de cet objectif commun. « Nos voisins nous ont aidés à construire les toilettes », explique le père de Duarte, Abel. « Nous avons creusé un trou très profond et acheté des matériaux de construction. Pour les murs, nous avons récupéré des matériaux inutilisés pour faire des économies. En une semaine, nos toilettes étaient prêtes. »

Des toilettes mixtes et fermées sont également un moyen de lutter contre les violences sexuelles envers les filles et les femmes. « C’est bien d’avoir de l’intimité quand on va aux toilettes, surtout en tant que femme. Je me sens plus en sécurité maintenant. Mais le plus important, c’est que cela profite à la santé de mes enfants », explique Imaculada. 

Le droit des enfants à vivre en bonne santé est un droit essentiel garanti par la Convention internationale des droits de l’enfant. Grâce à des projets comme celui-ci, Plan International contribue à faire respecter ce droit contre les maladies, les épidémies et l’insalubrité.

Nos programmes de santé dans les communautés se basent sur la sensibilisation aux questions d’hygiène et sur la formation à des comportements limitant les risques sanitaires, au sein même des familles grâce à des conférences ou du porte à porte. Nous finançons et appuyons également les services de santé pour que toutes les familles aient accès à des soins de qualité.

Pour Duarte ses nouvelles toilettes sont une fierté : « J’aime utiliser ces toilettes et j’aime que maintenant ça ne sente plus jamais mauvais dans notre maison. »

 

Suivez-nous

Sur instagram