.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Ruth, 17 ans, fait partie du programme de parrainage de Plan International depuis l’âge de cinq ans. Elle appartient à la communauté indigène Puruhá, qui fait partie de la nation Kichwa de l’Équateur. Elle attache une grande importance à ses traditions, ses coutumes et ses vêtements et est très fière d’être une jeune femme indigène parlant le kichwa.

Permettre aux enfants de retrouver la motivation

Ruth marche pendant une heure chaque jour pour se rendre à l’école et est actuellement en première année de lycée.

« Mon père est maçon et travaille dans la construction de logements en ville et ma mère est agricultrice, elle cultive des pommes de terre, de l’ulluque et des fèves, et élève également des animaux », explique Ruth.

Pendant son temps libre et les week-ends, Ruth aide sa famille à cultiver des légumes et d’autres produits, ainsi qu’à nourrir les poulets et les cochons d’Inde. Elle sait que l’argent récolté de ces activités génère le revenu nécessaire pour payer son éducation et celle de ses frères et sœurs, ainsi que leurs besoins en matière de santé et de nourriture.

Ruth raconte qu’elle se considère comme une fille sociable et qu’elle aime passer du temps avec ses camarades de classe et ses professeur·e·s.

A la suite d’une expérience difficile, elle a abandonné l’école pendant deux ans, mais avec le soutien de Plan International, Ruth est récemment retournée à l’école.

« Grâce aux conseils des équipes de Plan International, j’y suis retournée pour continuer mes études et maintenant je vais bien », dit Ruth qui assiste maintenant aux cours trois jours par semaine et apprend chez elle les deux autres jours.

Ruth nous dit qu’elle aime étudier, surtout les mathématiques, et qu’à l’avenir, elle veut se consacrer à la médecine pour aider les personnes de sa communauté.

Acquérir de nouvelles compétences

À l’école, Ruth est chargée d’être trésorière de sa classe, ce qui l’aide à avoir des connaissances approfondies en matière de finances. Elle s’occupe du budget de la classe et décide des achats à effectuer pour assurer le bien-être de ses camarades. Après chaque achat, elle rédige un rapport de responsabilité car elle aime être transparente dans toutes ses activités.

Dès son plus jeune âge, Ruth a participé à des ateliers organisés par Plan International, durant lesquels elle a appris à diriger et à communiquer en public. Elle fait également partie du groupe du Mouvement des filles qui aborde les questions liées à l’égalité filles-garçons et aux droits des filles et des femmes.

« Je suis très reconnaissante envers mes parents, car ils m’ont apporté tout le soutien dont j’avais besoin pour assister à tous les ateliers et activités, et pour participer aux initiatives de mon école ou dans le cadre du Mouvement des filles. ».

Cela l’a motivée à en apprendre davantage sur la gestion d’entreprise, sur la façon de calculer les bénéfices et de générer un revenu. « J’espère que toutes les connaissances que j’ai acquises seront également partagées avec d’autres membres de la communauté, en les aidant à s’informer sur la nutrition, le bon traitement des personnes et les droits des filles et des femmes. ».

Lorsqu’on lui demande qui l’inspire, Ruth répond : « J’admire les femmes indigènes comme Dolores Cacuango et Tránsito Amaguaña qui étaient de grandes leaders et des combattantes pour nos droits. Je suis très reconnaissante d’avoir pris part à différentes activités qui visent à atteindre l’égalité des droits pour les femmes. ».

Suivez-nous

Sur instagram