.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Le 22 avril, c’est la Journée internationale de la Terre. L’occasion pour Plan International de rappeler l’importance de l’éducation des enfants aux changements climatiques. Au Togo, nos équipes travaillent avec les enfants et leur communauté pour les aider à faire face aux catastrophes naturelles et sensibiliser les populations aux conséquences du changement climatique.

Au cours des 20 dernières années, environ 90 % des catastrophes naturelles à travers le monde ont été causées par le changement climatique et les dégâts causés sont de plus en plus importants.

Plan International intervient dans les communautés pour participer à la mise en place du projet de « sécurité à l’école » afin de prévenir les dangers climatiques.

En 2016, Plan International Togo a aidé plus de 70 écoles à créer des espaces verts pour contrer les vents violents. Ce projet permet de développer la résistance des communautés face aux catastrophes naturelles mais aussi de faire évoluer les comportements et de sensibiliser les populations. 

Les enfants, acteurs du changement

« C’est important de planter des arbres pour protéger l’école contre les vents violents », explique Yaovi, 11 ans.
« Il y a deux ans, le toit de notre école a été déchiré par le vent. Pendant plusieurs mois nous avons eu cours dans une salle de fortune avec un toit en feuille de palmier. Nous étions six par bureau au lieu de deux. C’était très inconfortable et cela rendait notre apprentissage difficile. Quand il pleuvait, nous n’avions pas école car l’eau traversait les feuilles de palmier. »

C’est notre rôle de planter des arbres car la planète en a besoin

En développant le projet de sécurité à l’école au Togo, nos équipes apprennent aux enfants à se protéger, prendre soin des arbres et être acteurs contre le changement climatique dans leur communauté.

« C’est notre rôle de planter des arbres car la planète en a besoin. Je suis très fière de les planter et de prendre soin d’eux pour qu’ils puissent grandir », raconte Alice, 12 ans. « Depuis que nous avons été formés à l’école, j’ai planté un manguier chez moi. J’ai parlé à mes parents de l’importance de faire pousser des arbres ».

 « Notre nouvelle école est belle mais nous n’avons pas d’ombre quand le soleil frappe fort. Ce n’est pas confortable pour se concentrer et étudier. Grâce à l’ombre des arbres, nous serons protégés du soleil. Ce sont les arbres qui amènent la pluie, les récoltes seront meilleures dans le village. »

Plan International intervient aussi pour lutter contre la déforestation.

« La déforestation cause de grands dégâts à l’environnement et la vie est en danger quand il n’y pas assez d’arbres. Grâce à l’aide de Plan International, nous avons été formés à la gestion des risques et avons introduit la reforestation dans nos projets de développement ! », confie le Président du comité de développement du village.

Suivez-nous

Sur instagram