.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Dans les pays à risque, Plan International intègre à ses projets un volet sur la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles. Ces programmes bénéficient notamment à 29 000 enfants parrainés au Vietnam et 44 000 enfants parrainés en Équateur.

Apprendre à affronter le pire

Dans les pays à risque, le parrainage d’enfants permet à Plan International de sensibiliser les enfants et de les former à réagir en cas de catastrophe naturelle, comme un séisme, une inondation, un ouragan… Ainsi votre filleul·e :

« Plan International nous montre comment nous préparer aux risques de nouveaux tremblements de terre et à nous protéger. Nous n’avons plus peur car nous savons quoi faire si une catastrophe se produit dans notre communauté. » confie Vanesa, 8 ans parrainée par Plan International en Equateur.

Prévenir la catastrophe

Beaucoup de catastrophes naturelles sont les conséquences du changement climatique.

Pour empêcher le pire de se produire, Plan International met en place des programmes pour que les enfants apprennent à lutter contre le changement climatique et ainsi à prévenir l’arrivée de catastrophes.

Par exemple, aux Philippines, pays gravement marqué par le typhon Haiyan en 2013, les enfants et les jeunes, plantent des arbres pour lutter contre l’érosion des côtes. 

« Nous ne pouvons pas stopper le changement climatique à notre échelle, mais nous pouvons agir pour en diminuer l’impact. Tout le monde, même les enfants comme nous, ont un rôle à jouer. Nous avons choisi d’y prendre part, de faire partie de la solution ! », explique Louisa, jeune bénéficiaire du programme. 

Suivez-nous

Sur instagram