10 ans après la première Journée internationale des droits des filles, instaurée par l’ONU grâce au travail de Plan International, le constat reste accablant en France et dans le monde, les droits des filles demeurent bafoués.

Cette année l’ONG Plan International France alerte sur le non respect du consentement des filles. Ces dernières continuent d’être confrontées aux pires discriminations violences sexistes et sexuelles, harcèlement de rue et en ligne, excision et mariage d’enfants.

Le mariage des filles : une violation de leurs droits et de leur consentement

Dans le monde, les filles et les femmes représentent plus de 2/3 des mariages forcés : 1 fille sur 5 a été mariée avant l’âge de 18 ans.

En 10 ans, les mariages d’enfants ont diminué de 15 %, mais cette baisse concerne particulièrement l’Asie du Sud et du Sud-Est.

À l’inverse, l’Afrique subsaharienne connaît une aggravation de la situation : aujourd’hui, 1 enfant marié sur 3 habite cette région du monde, contre 1 enfant sur 5 il y a 10 ans. L’Afrique de l’Ouest et centrale compte 6 des 10 pays où la prévalence du mariage des enfants est la plus élevée au monde.

La pauvreté, les pratiques traditionnelles et les inégalités de genre perpétuent les mariages précoces et forcés. Sur le continent, des disparités importantes existent entre les pays et résultent des différences de niveaux socio-économiques, mais également des législations mises en place par les États.

Par ailleurs, les multiples conflits et crises exposent encore plus fortement les adolescentes aux pratiques néfastes. Dans les zones affectées par la sécheresse en Éthiopie, la crise alimentaire provoque une explosion des mariages d’enfants : + 119 %.

Le 11 octobre, les filles sont debout pour dire stop !

Aujourd’hui, les filles ne décident toujours pas pour elles-mêmes. Notre conviction : aucune décision à l’égard de leur vie ne peut être prise sans leur consentement et encore moins à leur place. Et parce que pour décider, il faut comprendre et donc avant tout apprendre, parce que le respect et l’égalité s’enseignent et se transmettent, Plan International France place l’éducation au cœur de ses combats.

Les demandes de l’ONG Plan International France aux gouvernements :

Téléchargez le dossier de presse Journée internationale des droits des filles 2022.

CONTACTS

Juliette Bénet : juliette.benet@plan-international.org / +33 6 50 10 10 85
Clara Saam : clara.saam@plan-international.org / +33 7 86 45 12 10

Suivez-nous

Sur instagram