.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Chaque semaine, dans des communautés de Madriz, au Nicaragua, des mères et leurs enfants assistent à des ateliers d’éveil destinés aux très jeunes enfants, organisés par Plan International.
Des études ont montré que les activités collectives et stimulantes améliorent le développement physique, émotionnel et cognitif des enfants de 0 à 5 ans. Ce qui leur permet d’obtenir de meilleurs résultats scolaires et d’avoir de plus grandes chances d’échapper plus tard à la pauvreté.

FRANCES ET SOOMI

Cela fait 6 mois que Frances emmène Soomi, sa fille de 3 ans, aux ateliers.

« Soomi a beaucoup changé. Ma fille était très timide et maintenant elle réclame d’aller aux ateliers et elle participe beaucoup. Elle parle et joue avec les autres enfants. Elle apprend à dessiner et à colorier. Et comme elle aime chanter, nous chantons ensemble. »

Maintenant, elle est plus assurée et entreprenante. Elle est aussi joyeuse et moi, je suis fière d’elle. »

ADALIS ET ADRIANNA

Adalis, 20 ans, n’a pas seulement remarqué les effets bénéfiques des ateliers d’éveil sur sa fille Adrianna, âgée de 3 ans. Elle a également observé tout ce que ces ateliers proposés par Plan Internatioanl lui avaient apporté, à elle et aux autres mères.

« À la maison, nous n’intervenions pas beaucoup dans l’éducation de nos enfants. Maintenant que nous venons ici, nous avons appris beaucoup de choses qui nous poussent à nous impliquer davantage. »

Mais pour moi, le plus important, ce sont les changements que j’ai constatés chez ma fille. Avant, elle était très craintive, je ne pouvais pas la quitter un instant sans qu’elle se mette à pleurer. Alors qu’aujourd’hui, elle est contente de venir ici et elle me laisse facilement pour aller chanter et jouer avec les autres enfants.

J’espère qu’elle va pouvoir aller à l’école et que nous serons là pour la soutenir. Parce que je sais que certains parents n’encouragent pas leurs enfants à poursuivre leurs études. »

PINA ET EMILY

Depuis qu’elle participe aux ateliers d’éveil, Pina, 36 ans, a constaté une amélioration de ses relations avec sa fille Emily, âgée de 4 ans.

« Nous sommes plus proches car les animateur·e·s m’ont appris à faire les exercices et maintenant nous partageons plus de temps ensemble. Nous jouons avec nos pieds et nos mains et nous apprenons à faire des massages de la tête et du dos. »

Ce que j’aime dans ce programme proposé par Plan International, c’est que les enfants sont très heureux de venir ici, et nous aussi, parce que nous nous détendons et nous amusons ensemble.

De temps en temps, si je ne suis pas prête à temps, Emily part sans m’attendre car elle veut être la première ici !

Même certains enfants en situation de handicap peuvent venir ici. Jusqu’à présent, ces enfants n’étaient pas pris en charge correctement, mais maintenant ils peuvent participer aux ateliers avec leurs parents. »

Suivez-nous

Sur instagram