.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Samedi 24 novembre, plusieurs grandes marches contre les violences faites aux femmes et
aux filles ont été organisées en France à l’appel du collectif d’associations #NousToutes. La fondation Plan International France était présente pour affirmer qu’en France et partout dans le monde, ces violences constituent une violation des droits des filles et des femmes. Retour sur cette journée de mobilisation.

Une mobilisation militante et fédératrice

Dénoncer toutes les violences faites aux filles et aux femmes. C’est le but de la grande mobilisation organisée par le collectif d’associations féministes #NousToutes samedi 24 novembre 2018. 80 000 personnes ont répondu à cet appel dans toute la France.

En tant qu’ONG défendant les droits des filles, Plan International a apporté son soutien au mouvement et a appelé à la mobilisation. Salarié·e·s et bénévoles ont tenus à être présents dans le cortège à Paris pour témoigner de leur engagement et représenter notre ONG.

Elisabeth, bénévole à Plan International France, a participé à la marche : « Pour moi c’est une autre façon d’agir pour une cause qui me tient à cœur : les droits des filles. »

Le cortège parisien a rassemblé plus de 30 000 personnes selon les organisatrices, remplissant entièrement les boulevards entre la place de l’Opéra et la place de la République. Les manifestant·e ·s ont défilé pacifiquement, en reprenant des chants militants et en agitant les pancartes violettes fournies par l’organisation, couleur de la lutte féministe.

Pour Elisabeth, la manifestation était particulièrement réussie et a su fédérer autour de sa cause. « Ce qui m’a marqué c’est qu’il y avait vraiment des gens de toutes générations. Beaucoup d’hommes étaient aussi présents, c’est très positif que les hommes se mobilisent aux côtés des femmes. »

Un salarié présent également approuve : « C’est indispensable que les hommes participent à une telle mobilisation. Militer pour l’égalité fille – garçon, ça commence avant tout par la lutte contre les violences. »

Solidarité avec les femmes du monde entier 

L’objectif de la mobilisation : dire stop au harcèlement et aux agressions mais aussi à toutes les formes de violences faites aux filles et aux femmes à travers le monde comme les mutilations génitales féminines, les mariages forcés, l’exploitation sexuelle et l’esclavage domestique…

Les manifestant·e·s ont montré leur soutien à ces luttes, au cri de « Solidarité avec les femmes du monde entier ». De nombreuses associations de lutte contre l’excision ou les mariages précoces étaient présentes pour expliquerleur engagement.

Le combat contre les violences faites aux femmes et aux filles est un des moteurs de l’action de Plan International sur le terrain. Grâce à nos projets de développement, nous sensibilisons les communautés aux conséquences de ces violences, qu’elles aient lieu dans la rue ou à l’école. Nous permettons aux filles et aux femmes de connaître leurs droits et de prendre confiance en elle pour remettre en cause les stéréotypes sexistes.

« Pour moi, l’éducation des filles est l’un des leviers les plus efficaces pour faire évoluer le monde au meilleur bénéfice des femmes et hommes qui l’habitent. C’est la raison pour laquelle il faut se battre contre toutes les formes de violences qui sont des freins majeurs à l’accès à l’éducation », explique Elisabeth.

Après le succès de cette mobilisation, le combat contre les violences de genre doit se poursuivre et être suivi d’actions politiques. Rappelons que 120 millions de filles sont confrontées aux violences sexuelles dans le monde.  

Suivez-nous

Sur instagram