.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Depuis le samedi 3 avril, la région de l’Est de Nusa Tengara connaît une vague de conditions météorologiques extrêmes. Cette situation dangereuse pour les populations locales entraine une mobilisation de l’ONG Plan International.

L’est de Nusa Tenggara touché par des conditions météorologique extrêmes 

Des inondations soudaines, des glissements de terrain et des cyclones tropicaux ont balayé la province indonésienne de Nusa Tenggara et pourraient avoir des conséquences dévastatrices si elles se poursuivent. 

L’Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique (BMKG) a averti que deux autres cyclones tropicaux pourraient entraîner de nouvelles inondations. 

La situation actuelle dans l’est de Nusa Tenggara, qui comprend des coupures de courant, des pertes de communication et des barrages routiers, a rendu plus difficile la distribution de l’aide aux communautés. Les populations sont toujours en état d’alerte, car le mont Ili Lewotolok – qui est entré en éruption en novembre dernier – est toujours au niveau trois du système d’alerte à quatre niveaux du pays. Par ailleurs, la régence de Lembata est classée dans la zone orange, ce qui indique un niveau moyen à élevé de risque de transmission du COVID-19 dans la région.

Plan International se mobilise pour aider les populations locales

En réponse à cette situation, Plan International Indonésie s’est empressé de mener une évaluation rapide des besoins durant trois jours, afin de recenser les besoins des communautés touchées dans la région de Lembata, où Plan International travaille depuis 2006. 

Selon cette évaluation, au moins 2 227 des 10 000 enfants parrainés (1 186 filles et 1 041 garçons) et leurs familles dans la région ont été touchés par cette série de catastrophes.

Dini Widiastuti, directeur exécutif de Plan International Indonésie, a déclaré : « Les enfants, notamment ceux issus de familles marginalisées, sont les plus vulnérables lorsqu’une catastrophe se produit. En coordination avec le Conseil national indonésien pour la gestion des catastrophes et les agences concernées, nous avons recensé leurs besoins, en particulier ceux des enfants marginalisés et de leurs familles, puis nous avons distribué de l’aide pour qu’ils aient accès aux services de base essentiels dans le cadre de cette catastrophe. » 

Ervin, 11 ans, a échangé avec l’équipe d’intervention d’urgence de Plan International à Lembata. Il a déclaré : « Nous avons un besoin urgent de vêtements, de couvertures et de matelas de couchage. Quand la nuit arrive, nous grelottons de froid car nous devons dormir à même le sol. »

En plus de procéder à l’évaluation rapide des besoins, l’équipe d’intervention d’urgence a également distribué une première aide aux familles touchées. 105 kits d’abris d’urgence composés de nattes et de couvertures, ainsi que 30 kits d’hygiène menstruelle, ont été distribués aux familles de Lembata, en appliquant les protocoles sanitaires COVID-19, afin de garantir la santé des citoyens et des travailleurs humanitaires.  

 

Suivez-nous

Sur instagram