.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, l’ONG Plan International rappelle que plusieurs centaines de millions de jeunes femmes dans le monde vivent encore sans éducation, sans formation professionnelle et sans emploi. Victimes de discriminations et d’inégalités, le plus souvent au profit de l’homme, elles sont privées de leur droit élémentaire à la liberté, à l’autonomie et à la dignité.

Les filles et les femmes restent le groupe le plus marginalisé de la planète

Dans de nombreux pays, le chemin vers l’accès à leurs droits, à la liberté et à leur autonomie notamment, est entravé :

Les actions de Plan International

Toutes ces discriminations expliquent pourquoi les filles et les femmes continuent de représenter la majorité des personnes vulnérables du monde. C’est la raison pour laquelle Plan International agit dès la naissance d’une fille pour qu’elle soit enregistrée auprès des autorités locales, puis scolarisée et formée à un emploi et soutenue dans son insertion professionnelle ou à la création d’une entreprise.

Pour faire évoluer la condition des filles dans le monde, Plan International :

Ces programmes ont tous pour objectif de donner à chaque femme dans le monde les moyens de devenir autonome et libre de choisir son avenir.

Suivez-nous

Sur instagram