.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Le nombre d’enfants ukrainiens fuyant leur foyer augmente de jour en jour. L’éducation de toute une génération d’enfants est ainsi perturbée par l’escalade du conflit. Plan International s’engage pour que les enfants ukrainiens continuent leurs études.

Un nouvel enfant réfugié chaque seconde

Fille avec un sac à dos

Selon les chiffres de l’ONU, l’Ukraine comptait, avant le conflit, 6,84 millions d’enfants en âge d’être scolarisés. La quasi-totalité des enfants voit aujourd’hui leur éducation interrompue en raison de la guerre. Les chiffres du ministère ukrainien de l’Education et des Sciences indiquent qu’au 13 mars, 379 établissements scolaires ont été endommagés ou détruits par les combats.

Aujourd’hui, plus de 1,5 million d’enfants ont désormais franchi les frontières de l’Ukraine. Le nombre d’enfants contraints de fuir le conflit devrait atteindre entre 2 et 3 millions si les combats et les attaques aveugles ne cessent pas immédiatement.

Emilia Sorrentino, spécialiste de l’éducation en situation d’urgence à Plan International, revient sur cette situation : « Il est essentiel de ramener les élèves à l’école pour leur donner un sentiment de normalité et de sécurité, alors qu’ils commencent à reconstruire leur vie dans un nouveau pays. »

Les filles scolarisées sont moins susceptibles d’être exposées à l’exploitation sexuelle, la traite et le travail domestique.

« Les enfants et les jeunes qui ont fui un conflit ont souvent été témoins de destructions inimaginables, sans savoir quand ils reverront leur famille, leur maison et leurs ami·e·s. Ils sont confrontés à des risques considérables pour leur santé, leur sécurité et leur bien-être psychosocial. Aller à l’école présente des avantages émotionnels et psychologiques importants » explique-t-elle.

En effet, l’éducation offre un environnement sûr où les enfants et les jeunes peuvent continuer à développer leurs connaissances et leurs compétences, se socialiser et accéder à d’autres services de soutien essentiels tels que les repas scolaires et les soins de santé.

Pouvoir retourner à l’école sereinement

Plan International travaille avec les autorités et les organisations en Pologne, en Roumanie et en Moldavie pour aider les enfants réfugiés à s’intégrer dans l’enseignement local et à poursuivre leurs études. Des fournitures scolaires sont nécessaires de toute urgence pour que les enfants ukrainiens, qui ont pour la majorité fui leur maison avec à peine plus qu’ils ne pouvaient porter, puissent participer pleinement aux cours.

Plan International a fourni plus de 500 kits pour aider les enfants fuyant le conflit à retourner à l’école. Les sacs à dos contiennent des fournitures essentielles telles que des stylos, des cahiers, des crayons de couleur et du matériel d’hygiène, aideront les enfants réfugiés vivant actuellement en Moldavie à retourner à l’école.

Les sacs à dos ont été donnés lors d’un événement organisé à l’hôtel de ville de Chisinau, la capitale de la Moldavie, où 397 enfants venus d’Ukraine se sont déjà inscrits dans les écoles secondaires locales et 47 dans les jardins d’enfants municipaux. 

Sur les 500 sacs à dos donnés, 200 contiennent des fournitures pour les élèves du primaire, 200 pour les élèves du secondaire et 100 pour les lycéens.

Toutes les fournitures, qui comprennent du matériel de promotion de l’hygiène pour aider à prévenir la propagation du COVID-19, ont été achetées auprès de fournisseurs locaux.

Suivez-nous

Sur instagram