.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Depuis samedi, le typhon Mangkhut, tempête la plus violente dans le monde depuis le début de l’année, frappe les côtes de l’Asie du Sud-Est. C’est aux Philippines, pays régulièrement touché par des typhons, que les dégâts ont été les plus importants : le typhon y a fait 81 morts et a détruit les maisons de milliers de familles. Les équipes de Plan International se mobilisent en urgence sur place pour venir en aide aux enfants et à leur famille.
Ce typhon rappelle le terrible typhon Hayian qui avait touché les Philippines en 2013 et fait plus de 4 000 morts. Plan International s’était largement mobilisé pour apporter une aide aux enfants sur le long terme.

Des milliers de familles et d’enfants à la rue

Les Philippines ont été violemment touchées par le typhon Mangkhut. Ce samedi 15 septembre, la tempête a touché directement plus de 218 000 familles. Parmi elles, 61 000 sont toujours réfugiées dans des centres d’évacuation face à la menace de la montée des eaux. 

Le typhon a fait 81 morts et 55  personnes sont toujours disparues.

Dans les régions du nord de l’archipel, les dégâts sont importants. De nombreuses maisons ont été détruites, laissant des familles à la rue. Les réseaux d’eau et d’électricité ont été endommagés et beaucoup de routes se retrouvent inutilisables suite aux glissements de terrain et aux inondations. 

Les familles sont pour l’instant nourries grâce aux rations d’urgence fournies par le gouvernement mais elles s’inquiètent de trouver à manger quand ces distributions s’arrêteront. Beaucoup de familles pauvres auront besoin d’un soutien financier pour reconstruire leur habitation détruite. 

Aucun enfant parrainé avec Plan International ne vit dans les zones affectée par le typhon. 

L’éducation de plus de 15 millions d’élèves menacée

Les vents violents et les pluies ont également largement touché les écoles de la région. Des écoles ont été entièrement détruites et les salles de classe et le matériel scolaire endommagés. 

Alors que les enfants sont particulièrement vulnérables en situation d’urgence, cette situation pourrait les tenir longtemps éloignés de l’école. C’est l’accès à l’éducation de plus de 15 millions d’élèves qui est menacé. 

Plan International vient au secours des enfants 

L’ONG Plan International se mobilise sur le terrain pour venir en aide aux enfants aux côtés des autorités locales et de notre partenaire local, l’ONG Aski. Le protocole de réponse d’urgence aux catastrophes naturelles, dont fait partie Plan International, a été enclenché et permettra d’évaluer rapidement les besoins. 

Pour aider les enfants et leurs parents, inquiets qu’ils ne puissent pas retourner à l’école, nous allons distribuer des fournitures scolaires car beaucoup d’enfants ont tout perdu dans le typhon. Nous aiderons également les autorités à reconstruire les écoles.  

Nous fournissons des biens de première nécessité aux personnes affectées pour leur permettre de s’abriter et pour leur garantir des conditions d’hygiène correctes, avec une attention particulière aux besoins spécifiques des femmes et des filles. 
Nous aidons aussi à acheminer l’eau et le matériel d’assainissement vers les zones où les besoins sont les plus importants. 

Les équipes d’urgence de Plan International resteront actives sur le terrain pour au moins 6 mois pour assurer la protection des enfants, le temps que la situation s’améliore. 

 

Suivez-nous

Sur instagram