.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Bright est désormais confiante dans l’avenir

Au Nigéria, pour réduire les violences contre les filles et leur offrir un avenir meilleur, Plan International aide les adolescent·e·s à prendre confiance en elles. Bright a 16 ans et rêvait d’écrire des livres : « Je suis fière de moi, mon livre avance bien. Il s’adresse à toutes les jeunes filles qui ne sont pas conscientes de tout leur potentiel. Elles vont découvrir qu’un avenir est possible pour elles si elles travaillent dur sans perdre espoir. »

SE FIXER DES OBJECTIFS POUR ATTEINDRE SON BUT

« Notre formateur nous a appris à nous fixer des objectifs pour nous aider à atteindre notre but. Cela m’a rappelé le rêve que j’avais au collège : je voulais écrire des livres », explique Bright, âgée de 16 ans, qui vit avec sa tante et ses cousins dans l’État de Cross River au sud du pays.

Plan International a formé des enseignant·e·s professionnel·le·s, pour leur apprendre à utiliser le programme « Choisir un avenir », spécialement conçu pour encadrer 1 200 adolescentes (80 % des bénéficiaires du programme) et les garçons (20 %) pendant 16 semaines. L’objectif du projet appelé BLOOM + (Better Life Options and Opportunities Model +) est d’enseigner aux jeunes des compétences de vie telles que les techniques de communication interpersonnelle et la planification de carrière. 

« Dans les classes de BLOOM +, j’ai notamment appris à contrôler mes émotions et à améliorer mes compétences de communication, par exemple avec ma famille. Avant d’assister aux cours, j’avais l’habitude de répondre à ma tante, mais j’ai changé de comportement maintenant. » explique Bright 

UNE PETITE FILLE TRAUMATISÉE DEVENUE UNE JEUNE FILLE ÉPANOUIE

« J’ai perdu mes parents alors que j’avais 6 ans. Ma tante, qui avait déjà 4 enfants, m’a recueillie. Mais, je lui ai donné du fil à retordre, j’étais malheureuse, rétive et insolente. Et puis, je m’ennuyais à longueur de journée car, par manque de moyen, ma tante ne pouvait m’envoyer à l’école », confie Bright. 

« Avant, nos relations étaient difficiles. » 

« Aussi, nous avons toutes les deux été ravies quand Plan International m’a proposé à d’intégrer la classe BLOOM +, dont les cours ont lieu 3 fois par semaine. »
 
Aujourd’hui, la tante de Bright se réjouit de la transformation de sa nièce : « Avant qu’elle n’intègre Bloom+, nos relations étaient difficiles, elle était impolie et me répondait. C’est fini maintenant et j’espère pouvoir collecter suffisamment d’argent pour l’envoyer de nouveau à l’école. »

ACQUÉRIR DES COMPÉTENCES DE VIE POUR CHANGER SON AVENIR

En dotant les jeunes des compétences de vie dont ils ont besoin, nous permettons aux filles, femmes, garçons et hommes d’être des partenaires actifs pour apporter le changement social nécessaire à la réduction de la violence sexiste, et pour créer des familles saines et heureuses.

« Je suis fière de moi. » 

Bright, dont l’ambition est de devenir une conseillère professionnelle, a récemment commencé à écrire son livre après avoir reçu des encouragements de ses camarades de classe et des responsables de cours.

« Je suis fière de moi, mon livre avance bien. Je vais bientôt le passer à l’un des formateurs pour qu’il le relise et le corrige » se réjouit Bright qui précise : « Mon livre s’adresse à toutes les jeunes filles qui ne sont pas conscientes de tout leur potentiel. Elles vont découvrir qu’un avenir est possible pour elles si elles travaillent dur sans perdre espoir. »

Sur instagram