.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Pour permettre aux enfants de Sierra Leone de poursuivre leur éducation malgré le confinement lié au COVID-19, l’ONG Plan International a distribué 25 000 radios solaires dans les communautés isolées les plus touchées par la pandémie.

Des radios solaires pour continuer l’école malgré la pandémie de COVID-19

En Sierra Leone, pour le mois d’août 2020, l’ONG Plan International a acheté et distribué 25 000 radios solaires aux jeunes filles du deuxième cycle de l’enseignement primaire, dans les régions de Port Loko, Moyamba, Kambia et Koinadugu.

Les radios solaires permettent aux jeunes filles de suivre leurs cours tous les jours, sans prendre le risque de contracter le COVID-19.
Seuls les membres d’une famille peuvent utiliser une même radio, ce qui permet aux filles de respecter facilement les règles de distanciation sociale.
Jeneba, 15 ans, témoigne : « Je devais toujours aller chez mes cousin.e.s pour écouter le programme d’enseignement à distance car nous n’avions pas de radio à la maison. Quand nous avons appris que Plan International distribuait des radios, nous avons été très heureux.ses. Maintenant, nous avons l’impression que le professeur est devant nous pour enseigner. »

Je suis heureuse d’avoir les radios car cela signifie que je ne manquerai aucun cours.

L’enseignement à distance, une leçon tirée de l’épidémie d’Ebola

Les programmes d’enseignement à distance suivis par les enfants grâce aux radios ont été mis en place en 2014, date à laquelle l’épidémie d’Ebola avait elle aussi nécessité la fermeture des écoles dans le pays, privant de nombreuses filles d’une éducation qui leur était pourtant vitale.

A l’époque, de nombreux enfants n’avaient pas accès à des radios pour suivre ces programmes. Par ailleurs, certains parents avaient ressenti le poids financier de l’achat de nouvelles radios ou de piles supplémentaires pendant l’épidémie d’Ebola.
Forte de son expérience dans la région en 2014, l’ONG Plan International a donc veillé à ce que toutes les radios se rechargent à l’énergie solaire et à ce qu’elles soient entièrement équipées d’un câble USB et d’un voyant lumineux. 
Fatmata, de la ville de Kissi, se réjouit : « Ma mère ne se plaindra plus d’acheter des piles car la radio est solaire ! »

Au-delà des cours : des messages pour assurer la sécurité des jeunes filles

Les recherches de l’ONG Plan International lors de l’épidémie d’Ebola ont montré que, lorsque les écoles ferment, les filles ont de fortes probabilités de ne jamais y retourner car elles sont souvent obligées de prendre en charge la majorité du travail domestique de leur foyer. C’est pourquoi les actions de l’ONG se dirigent principalement vers l’éducation des filles dans les communautés rurales et vulnérables, comme l’explique Evariste Sindayigaya, directeur pays de Plan International Sierra Leone : « Ces radios contribuent à assurer la régularité de l’apprentissage des filles, leur donnant ainsi les meilleures chances de retourner à l’école lorsque la pandémie aura disparu. »

L’ONG encourage également les filles à utiliser les radios pour accéder à des informations sur l’hygiène et la santé, ainsi que pour obtenir des conseils sur les différents types de soutien mis en place, tels que l’assistance psychosociale.

Rachael Lumley, responsable internationale de l’éducation dans les situations d’urgence chez Plan International, explique : « L’éducation par la radio offre également la possibilité d’inclure des messages sur la santé, la protection des enfants, le genre et le bien-être psychosocial. 
Tout au long de la pandémie de COVID-19, l’ONG Plan International a soutenu des opportunités d’apprentissage et des contenus éducatifs adaptés au contexte, inclusifs et sensibles au genre, en délivrant des messages essentiels pour sauver des vies et en s’assurant que les familles avaient accès à des équipements appropriés, comme des radios à énergie solaire.
»

Suivez-nous

Sur instagram