.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

D’anciens ennemis à meilleurs amis

Guerre civile, drogue et pauvreté… les enfants de Colombie affrontent de nombreuses difficultés. Plan International les aide à reprendre le contrôle de leur vie et leur apprend à vivre en paix ensemble. Comme Kiara et Camilo, anciens ennemis maintenant amis grâce à notre programme de construction de la paix.

Il est difficile de croire que Camilo et Kiara sont maintenant meilleurs amis. Camilo brutalisait Kiara, qui était trop terrifiée pour oser s’en plaindre.

« Camilo me menaçait et me frappait, je ne pouvais pas réagir. Au point que je ne voulais plus aller à l’école, plus sortir, j’étais trop effrayée. »

Camilo faisait de la vie de Kiara un enfer mais il vivait, lui aussi, une période difficile. Il ne s’entendait pas avec ses parents et se sentait incompris.

« J’avais beaucoup de problèmes avec mes parents, nous nous disputions tout le temps. C’était comme si mes parents ne voulaient pas de moi. Je me disais que je ne voulais plus vivre. J’ai essayé deux fois de me suicider mais je me suis arrêté à temps », confie-t-il.

La relation entre Kiara et Camilo s’est améliorée lorsqu’ils ont rejoint le projet* de construction de la paix « El Camino Del Amor » (le chemin de l’amour). Ce projet vient en aide aux enfants pour qu’ils aient connaissance de leurs droits et pour qu’ils assument leurs responsabilités, tant à l’école qu’à l’extérieur.

« Tout a changé quand Camilo et moi avons commencé à nous parler. » 

Soudain, comme il leur était possible de parler, Kiara a pris son courage à deux mains et a dit à Camilo ce qu’elle ressentait.

« Tout a changé quand Camilo et moi avons commencé à nous parler. Il m’a raconté des choses sur lui, sur sa vie et je lui ai confié ce que je ressentais quand il était méchant avec moi. Après un certain temps, j’ai vu qu’il se montrait vraiment compréhensif et attentionné. Je suis devenue beaucoup moins timide et j’ai cessé d’avoir peur des choses. »

Le projet a transformé la façon dont Camilo voit la vie. Avant, il était frustré et sa relation avec ses parents se dégradait. Maintenant, il se concentre sur son avenir, et ses parents le traitent différemment.

« Ce projet n’a pas résolu mes problèmes, mais m’a appris à les résoudre moi-même. J’ai compris que mon comportement n’était pas le bon et j’ai appris à parler, à confier mes problèmes. Tout va mieux à la maison maintenant ! », raconte Camilo.

Sur instagram