91% des filles et des jeunes femmes interrogées se disent préoccupées par la question des fausses informations et/ou de la désinformation en ligne. C’est le constat de la dernière étude de l’ONG Plan International auprès de 26 000 filles et adolescentes (15-24 ans) dans 32 pays.

91% des filles et des jeunes femmes interrogées se disent préoccupées par la question des fausses informations et/ou de la désinformation en ligne. C’est le constat de la dernière étude de l’ONG Plan International auprès de 26 000 filles et adolescentes (15-24 ans) dans 32 pays.

Dans un monde où le numérique est omniprésent et l’information ultra-accessible, la désinformation et les fausses informations en ligne affectent les droits des filles à la participation, à l’éducation et à la liberté d’expression. Cela constitue un obstacle de plus à leur épanouissement. Filles et garçons souhaitent acquérir des compétences numériques pour éviter la désinformation et s’émanciper.  

Dans le cadre de la Journée internationale des filles, Plan International lance une campagne et une pétition pour lutter contre la désinformation des filles et des jeunes femmes en ligne. L’objectif de cette campagne est d’obtenir des engagements de la part des gouvernements pour que des programmes d’apprentissage du numérique soient mis en place, conformément à la demande des filles et des jeunes femmes que Plan International a interrogées. Chaque fille a un potentiel à développer, mais encore faut-il qu’elle en ait l’opportunité.

La désinformation touche plus les filles qui se retrouvent davantage exposées en ligne. Cette campagne est la leur !

Plan International se bat pour favoriser un accompagnement des filles et des garçons dans l’identification d’informations fiables afin d’apprendre dans les meilleures conditions possibles.

Les résultats de l’étude « State of the World’s Girl »* montrent que les groupes minoritaires et les personnes venant de zones géographiques plus défavorisées sont d’autant plus touché·e·s par ce problème.

La pandémie de COVID-19 n’a fait qu’accentuer ces inégalités. La fermeture des écoles partout dans le monde et l’interruption du cycle d’apprentissage de plus de 20 millions de filles représentent une réelle menace pour la nouvelle génération . Aujourd’hui, plus que jamais, il faut que cela change !  

Toutes ces raisons conduisent l’ONG Plan International  à demander de réelles actions de la part des dirigeant·e·s politiques internationaux en matière d’éducation au numérique.

Si vous aussi vous souhaitez amplifier la voix des filles et des jeunes femmes et prendre part aux changements, signez dès maintenant la pétition ! Mobilisez-vous et battons-nous ensemble pour permettre à tous et à toutes de disposer des compétences qui leur permettront d’accéder à des informations exactes en ligne et de développer pleinement leur potentiel.  

* Rapport 2021 de Plan International sur l’état des filles dans le monde : « The truth gap : how misinformation and disinformation online affect the lives, learning and leadership of girls and young women ».

Suivez-nous

Sur instagram