.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Sros a 15 ans, elle vit seule avec son frère de 6 ans au Cambodge. Chaque jour est un combat pour survivre et pour continuer l’école.
Plan International lui a donné une bourse d’étude pour qu’elle et son frère poursuivent leur scolarité. Sros pourra réaliser son rêve : devenir infirmière.

Sros et son frère Peun au cambodge

Se battre pour survivre à cause du changement climatique

Pour se nourrir, Sros, 15 ans, et son petit frère Peun, 6 ans, vont dans la jungle à la recherche de fruits, un panier cassé à la main. La sueur coule de leur tête, il fait près de 40 degrés. Le changement climatique a rendu la saison sèche encore plus sèche et plus longue dans leur région du nord-ouest du Cambodge.

Ils ne mangent pas à leur faim tous les jours

Quand le panier est plein, Sros sourit, ils ont assez de fruits pour faire plusieurs repas.
Cependant, ils ne mangent pas à leur faim tous les jours.

La sœur et son frère vivent par eux-mêmes depuis que leur mère est morte en donnant naissance à Peun et que leur père est parti vivre avec une autre femme.

Sros est responsable de son petit frère. De temps en temps, elle reçoit un peu d’argent de ses autres frères et sœurs plus âgés, qui travaillent, mais ils ne peuvent pas beaucoup l’aider.

Alors, elle emprunte du riz à ses voisins et les remboursent quand elle le peut.

Leur situation est courante dans la région. Le changement climatique a tant limité les moyens de subsistance et les récoltes que de plus en plus de personnes quittent les communautés rurales du Cambodge pour chercher du travail en ville ou à l’étranger.

La situation des travailleurs migrants est souvent si difficile qu’ils ne peuvent pas emmener leurs enfants avec eux. Certains enfants comme Sros et Peun sont obligés de se débrouiller tout seuls.

Une bourse d’étude pour avoir la force de continuer l’école 

J’aimerais que quelqu’un prenne soin de moi

Tous les matins Sros se lève tôt, range la maison et prépare le petit-déjeuner. Après l’école, elle fait la vaisselle, la lessive, la cuisine et elle fait ses devoirs. Faire le ménage l’épuise, surtout pendant la saison chaude. Pendant qu’elle s’occupe de ses lourdes tâches domestiques, Peun joue tout seul.

« J’aime faire des choses avec mon frère, comme voyager et lui apprendre l’alphabet, malheureusement je n’ai pas assez de temps à passer avec lui. Parfois, je suis vraiment fatiguée », raconte Sros. « Mes grands frères et sœurs me manquent, mais la personne qui me manque le plus, c’est ma mère, car elle s’occupait de moi. J’aimerais que quelqu’un prenne soin de moi aussi. »

Aller à l’école est importante pour Sros. C’est l’une des meilleures élèves de sa classe. Elle aime particulièrement les cours de langue et les mathématiques.

Néanmoins, la pauvreté a rendu l’école plus difficile. Le frère et la sœur n’ont pas d’argent pour les fournitures scolaires. Lorsque les uniformes scolaires qui leur ont été transmis par leurs frères et sœurs sont déchirés, ils n’ont pas d’’argent pour en acheter des nouveaux. 

« Parfois, les professeurs me donnent des livres et des crayons », explique Sros.

bourses d'études pour favoriser l'éducation au cambodge

Mais, les choses seront plus faciles maintenant. Sros vient de recevoir une bourse de l’ONG Plan International qui aide les filles vivant dans la pauvreté à poursuivre leurs études.

La bourse comprend de l’argent pour les livres et les fournitures scolaires, un uniforme scolaire et un vélo que Sros peut aussi utiliser pour conduire son frère à l’école.

Sros a déjà fait ses projets pour l’avenir : « Je veux étudier pour devenir infirmière et aider les autres. Quand mon frère est malade, je ne sais pas comment le guérir. Quand je deviendrai infirmière, je comprendrai ce qui ne va pas et je pourrai aider », affirme-t-elle. 

Suivez-nous

Sur instagram