Au Brésil, les préjugés culturels sont l’un des plus grands problèmes auxquels sont confrontées les filles, particulièrement dans les régions rurales, plus conservatrices que les villes. Mais Plan International a entrepris de faire évoluer les mentalités au travers de projets visant à faire connaître aux enfants leurs droits fondamentaux et à promouvoir l’égalité entre filles et garçons.

Cássia milite pour les droits des filles au brésil

Légalement au Brésil, filles et garçons sont égaux

Cássia a 18 ans. Elle vit dans un village de la région de Maranhão au Brésil. Lorsqu’elle était enfant, les stéréotypes de genre avaient cours dans sa famille ; elle et ses trois sœurs assureraient toutes les tâches ménagères, tandis que ses deux frères jouaient et profitaient de leur enfance.

Mais les choses ont changé lorsque Cássia a eu 12 ans. Elle a participé au projet « Leaders of Change » de l’ONG Plan International dans sa communauté qui promeut la participation des adolescent·e.s aux débats sur les inégalités de genre. En effet, les discriminations sexistes affectent la vie des garçons mais surtout celle des filles et provoquent exclusions et des violences.

« J’ai commencé par étudier le Statut de l’enfant et de l’adolescent (ECA) du Brésil qui dit que les jeunes sont égaux et que leurs droits doivent être respectés. Les filles aussi ont des droits. J’ai beaucoup appris et j’ai décidé que cela commencerait par s’appliquer chez moi, par exemple dans la répartition des tâches ménagères », raconte Cássia avec un grand sourire.

Du sport sans discriminations

L’un des aspects clés du projet de Plan International est la promotion d’activités sportives sans discrimination de genre. À travers le football, les filles s’informent sur l’émancipation des femmes dans la société et luttent pour leurs droits.

Cássia a participé à d’autres projets de Plan International : initiatives pacifistes, campagnes de lutte contre le harcèlement, promotion du leadership des filles… Elle connait maintenant son corps et ses droits. Elle a aussi compris l’intérêt d’oser exprimer ses opinions et de savoir parler en public.

Le soutien de nos marraines et parrains est essentiel

Cássia connaît Plan International depuis longtemps. Elle a été parrainée par notre ONG dès l’âge de 3 ans. Pour elle, le parrainage a favorisé la poursuite de ses études, et celle d’autres enfants de sa communauté.

« C’est grâce aux ressources provenant du parrainage d’enfants que Plan International est en mesure de réaliser des activités et des projets éducatifs. Le soutien de nos marraines et de nos parrains est essentiel pour le développement des enfants et des adolescents. »

Aujourd’hui, Cássia a de grands projets : « Mon rêve est d’obtenir un diplôme de travailleuse sociale et de devenir une personne influente dans ma communauté. Je veux faire évoluer notre pays. Lorsque nos dirigeants assumeront leurs responsabilités et que les jeunes pourront les considérer comme des exemples, nos communautés et notre pays seront sur la bonne voie ! »

 

Suivez-nous

Sur instagram