Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

L’ONG de solidarité Plan International se mobilise à nouveau cette année à l’occasion de la 5e Journée International des Filles. L’organisation met en avant cette année ces filles qui partout dans le monde s’engagent et s’en sortent malgré les obstacles qui se dressent sur leur route comme la déscolarisation, le mariage précoce et forcé, les grossesses précoces ou encore l’esclavage domestique.

Cette année encore, 15 millions de filles vont être mariées avant l’âge de 18 ans. Soit une fille toutes les deux secondes ! En appelant à lutter contre le mariage précoce et forcé, l’ONG Plan International s’engage à nouveau pour les droits des enfants et l’égalité pour les filles. À l’occasion de la journée mondiale du 11 octobre 2016, elle lance une campagne nationale #LesFillesOntUnPlan et accueille une jeune militante bangladaise Radha qui a fui un mariage forcé.

Le fléau des mariages précoces et forcés

Voir notre infographie 

Lire le rapport de Plan International sur les mariages précoces et forcés au Bangladesh, au Pakistan en Indonésie

Rencontrez Radha Rani* jeune activiste bangladaise contre les mariages précoces et forcés

Aujourd’hui âgée de 21 ans, Radha a perdu son père à l’âge de 14 ans. Cette même année, une de ses soeurs, ses beaux-frères et ses oncles ont voulu la marier à un homme de 10 ans son aîné qu’elle n’avait
jamais vu.

Forte des années de sensibilisation menées par Plan International – Radha est une enfant parrainée –, la jeune fille refuse ce mariage. Kidnappée et emmenée de force dans sa belle-famille, elle parvient à s’enfuir. Cette expérience lui donne envie de se battre contre le mariage précoce dans sa région. Avec un groupe d’adolescents et aux côtés de l’ONG Plan International, elle fait la chasse au mariage des enfants.

* Radha Rani Sarker sera en France, à Paris, du 6 au 12 octobre 2016

En complément, découvrez :

Que fait Plan International pour lutter contre ce fléau ?

Pour la 5e année, Plan International sensibilise le grand public aux droits des filles avec sa campagne #LesFillesOntUnPlan. Officiellement reconnu comme journée international des filles par l’ONU grâce au travail de plaidoyer de l’ONG, le 11 octobre 2016 marque le point d’orgue. Cette année, l’ONG attire l’attention de l’opinion internationale sur le parcours extraordinaire d’une jeune militante bangladaise qui lutte contre le mariage précoce et forcé.

La force du parrainage par Yvan Savy, directeur de Plan International France

« Ancienne enfant parrainée, Radha a été sensibilisée très tôt aux dangers liés aux mariages précoces et forcés. L’appui de Plan International a ainsi contribué à forger son caractère militant et activiste. Comme Radha, nous accompagnons des millions de filles à travers le monde qui se battent pour leurs droits et pour l’égalité, grâce au soutien moral et financier de leurs parrains et marraines. Elles sont des exemples pour nous tous. »

Il s’engage aux côtés de Plan International : Jalil Lespert, comédien et réalisateur 

Parrainer un enfant, c’est offrir au filleul les meilleures chances possibles de dire non au mariage précoce et forcé !

Plan International invite le public à se mobiliser pour l’éducation des filles et à parrainer une fille sur www.plan-international.fr

Contact médias :
Julien Beauhaire – 01 84 87 03 52 – julien.beauhaire@plan-international.org

Lire notre communiqué de presse. 

Suivez-nous

Sur instagram